Nouvelles Du Monde

DOCUMENT TF1 – Trafic de drogue : le témoignage exclusif des parents d’un docker du Havre assassiné

DOCUMENT TF1 – Trafic de drogue : le témoignage exclusif des parents d’un docker du Havre assassiné

Le port du Havre est le principal point d’entrée de la cocaïne en France.En juin 2020, un docker a été assassiné sur fond de narcotrafic.Ses meurtriers n’ont jamais été retrouvés.Pour la première fois, ses proches ont accepté de témoigner devant une caméra.

Suivez la couverture complète

Le 20h

C’était le 12 juin 2020. Un appel téléphonique, et leur vie s’est arrêtée. Le corps de leur fils a été retrouvé dans la cour d’une école. Allan avait été enlevé, ligoté et roué de coups. Presque quatre ans se sont écoulés, et la justice n’a apporté aucune réponse à toutes leurs questions.

“Il faut qu’il se passe quelque chose, quand même, il faut qu’il y ait des réponses, il faut qu’ils soient punis”confie sa mère au micro de TF1, “ça ne nous soulagera même pas, je pense, mais il faut avancer”. À ses côtés, le père d’Allan dénonce “ces salauds qui sont là pour détruire les gens, détruire notre fils comme ils l’ont fait, c’est abominable”.

Les assassins courent toujours

Pourtant, un procès a déjà eu lieu à l’automne dernier. Trois personnes ont été accusées d’avoir fourni des moyens ayant servi à l’enlèvement de ce docker de quarante ans et père de quatre enfants, et ont été condamnées à des peines de prison, mais pas pour son meurtre. Toutes étaient déjà connues pour des faits d’enlèvements et de séquestration.

Lire aussi  Des millions avec Sevda Shishmanova ! D'où vient l'argent ?

Aujourd’hui, sa sœur ne comprend toujours pas pourquoi les assassins de son frère courent toujours. “C’est inacceptable, parce qu’on n’a pas de réponse : qui sont-ils et où sont-ils ?”. Sur le port du Havre, c’est l’omerta. Le narcotrafic scelle les lèvres dans ce qui est devenu l’une des principales portes d’entrée de la cocaïne en France, et génère des milliards d’euros. Alors les dockers sont pris au piège. Soit ils refusent de participer au risque d’être tués, soit ils acceptent et subissent encore des menaces sur leurs familles, nous explique Maître Mirva Le Petit, avocate au barreau du Havre. “Il ne peut rien se passer sans docker”rappelle-t-elle au micro de TF1, “donc ce sont des proies, qui sont contactées, approchées par ces personnes qui ont besoin impérativement d’eux”.

  • Lire aussi

    ENQUÊTE – Le Havre : plongée dans le principal port d’entrée de la cocaïne en France

Allan Affagard avait lui-même été mis en examen en 2018 pour sa participation présumée à un trafic de cocaïne. Le docker avait été écarté trois mois, puis avait été laissé libre sous contrôle judiciaire, et avait pu reprendre son poste dans le port, explique par ailleurs sa sœur dans le Parisien. En 2023, plus d’une dizaine d’enlèvements ont eu lieu au Havre, un chiffre en constante augmentation.

Lire aussi  La complicité ordonne la revanche de la nature

La rédaction de TF1info | Reportage : Marion Fiat, Charles Yzerman

2024-03-25 23:51:22
1711425701


#DOCUMENT #TF1 #Trafic #drogue #témoignage #exclusif #des #parents #dun #docker #Havre #assassiné

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT