Nouvelles Du Monde

Complications obstétricales et résultats à la naissance après la vaccination prénatale contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)

Complications obstétricales et résultats à la naissance après la vaccination prénatale contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)

2024-04-17 05:29:14

Objectif:

Évaluer l’association entre la vaccination prénatale contre le coronavirus 2019 (COVID-19) à ARN messager (ARNm) et le risque d’issues indésirables de la grossesse.

Méthodes :

Il s’agissait d’une étude de cohorte rétrospective portant sur des personnes ayant eu des grossesses uniques avec accouchements vivants entre le 1er juin 2021 et le 31 janvier 2022, avec des données disponibles auprès de huit systèmes de santé intégrés dans le Vaccine Safety Datalink. L’exposition au vaccin a été définie comme la réception d’une ou deux doses de vaccin à ARNm contre la COVID-19 (série primaire) pendant la grossesse. Les résultats étaient une naissance prématurée (PTB) avant 37 semaines de gestation, des nouveau-nés petits pour l’âge gestationnel (SGA), un diabète sucré gestationnel (DG), une hypertension gestationnelle et une prééclampsie-éclampsie-HELLP (hémolyse, enzymes hépatiques élevées et faible taux de plaquettes). compte). Les résultats chez les individus vaccinés ont été comparés à ceux d’individus de même propension ayant des grossesses non exposées. Les rapports de risque ajustés (aHR) et les IC à 95 % ont été estimés pour la PTB et la SGA à l’aide d’un modèle de Cox à covariable dépendant du temps, et les risques relatifs ajustés (aRR) ont été estimés pour le DG, l’hypertension gestationnelle et le syndrome prééclampsie-éclampsie-HELLP à l’aide de la régression de Poisson. avec une variance robuste.

Lire aussi  L'alopécie, une maladie dont Nicoleta Luciu souffre également

Résultats:

Parmi les 55 591 personnes éligibles à l’inclusion, 23 517 (42,3 %) ont reçu une ou deux doses de vaccin à ARNm contre la COVID-19 pendant la grossesse. La réception de la vaccination à ARNm contre le COVID-19 variait selon l’âge de la mère, la race, l’origine ethnique hispanique et les antécédents de COVID-19. Par rapport à l’absence de vaccination, la vaccination à ARNm contre la COVID-19 était associée à une diminution du risque de PTB (taux : 6,4 [vaccinated] contre 7,7 [unvaccinated] pour 100, aHR 0,89 ; IC à 95 %, 0,83-0,94). La vaccination par l’ARN messager contre la COVID-19 n’était pas associée à l’AGS (8,3 contre 7,4 pour 100 ; aHR 1,06, IC à 95 %, 0,99-1,13), au diabète gestationnel (11,9 contre 10,6 pour 100 ; aRR 1,00, IC à 95 %, 0,90-1,10), hypertension gestationnelle (10,8 contre 9,9 pour 100 ; aRR 1,08, IC à 95 %, 0,96-1,22) ou syndrome prééclampsie-éclampsie-HELLP (8,9 contre 8,4 pour 100 ; aRR 1,10, IC à 95 %, 0,97-1,24).

Lire aussi  Une discussion ouverte avec… Koji Yamanaka

Conclusion:

La réception d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 pendant la grossesse n’était pas associée à un risque accru d’issues indésirables de la grossesse ; ces informations seront utiles aux patientes et aux cliniciens lorsqu’ils envisagent la vaccination contre la COVID-19 pendant la grossesse.



#Complications #obstétricales #résultats #naissance #après #vaccination #prénatale #contre #maladie #coronavirus #COVID19
1713351683

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT