Nouvelles Du Monde

Comment les pays des régions du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest font-ils face à l’activité terroriste après leur expansion ?

Comment les pays des régions du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest font-ils face à l’activité terroriste après leur expansion ?

2023-06-17 23:07:30

Espérant renouveler le succès de l’expérience en Syrie et en Irak, la Coalition mondiale contre l’Etat islamique se dirige vers l’Afrique pour jouer un rôle dans la lutte contre le terrorisme, notamment dans la région du Sahel et à l’ouest du continent.

Un mouvement international attendu intervient à un moment où les populations du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest souffrent des attaques de l’Etat islamique et du groupe al-Nosra affilié à al-Qaïda.

En mai dernier, la côte africaine occupait la première place en termes de nombre de victimes d’attentats terroristes à travers le continent, avec 135 morts, la région ayant été témoin de 10 attentats, soit l’équivalent d’un tiers des opérations menées par des organisations terroristes en Afrique au cours de la même mois, et le Burkina Faso en a eu la plus grande part avec 7. Opérations terroristes, à la suite desquelles 120 personnes ont été tuées, suivi du Mali, puis du Niger.

Quant à la région de l’Afrique de l’Ouest, elle est arrivée en deuxième position en termes de nombre de victimes d’attaques terroristes, avec 56 morts, alors que l’Etat islamique d’Afrique de l’Ouest et Boko Haram l’ont attaquée avec 5 opérations terroristes, toutes stationnées au Nigeria, en en plus de l’enlèvement de 33 personnes.

Lire aussi  Les Detroit Lions renoncent au WR/KR Maurice Alexander

Les groupes terroristes exploitent souvent les conflits ethniques et tribaux, et les conflits des pasteurs et des agriculteurs pour gagner certains d’entre eux, pour gagner du poids sur leurs adversaires ou le gouvernement.

Ces groupes tiennent également à établir des points focaux stratégiques aux frontières, pour faciliter l’évasion des poursuites gouvernementales d’une part, et pour faciliter la contrebande d’armes, de terroristes, de drogue et de marchandises, pour financer leurs opérations d’autre part.

Ces menaces croissantes au Sahel et en Afrique de l’Ouest ont accru les efforts régionaux et internationaux pour y faire face au terrorisme, grâce à un soutien important aux gouvernements de la région. Mais ces partisans comprennent-ils la nature géographique de cette région, ses composantes ethniques et claniques, et les conflits qu’il impose ?

Sur cette question, des discussions ont eu lieu dans la première partie de l’épisode d’aujourd’hui, samedi, de l’émission “Madar Al-Ghad”, diffusée sur l’écran “Al-Ghad”, dans laquelle le Dr Cherkaoui Al-Roudani, expert en études géostratégiques et sécuritaires, sont intervenus depuis Rabat, et depuis Nouakchott, le Dr Suleiman Sheikh Hamdi, directeur du Vision Center for Strategic Studies and Research, et du Caire, Ahmed Kamel Al-Buhairi, chercheur spécialisé dans les affaires des groupes terroristes à Centre Al Ahram.

Lire aussi  Pourquoi le plafond des coûts de la F1 fait face au risque de "game over" le jour des résultats

Quelles sont les tactiques des organisations terroristes pour contrôler la richesse des pays d’Afrique de l’Ouest ?

Pourquoi les pays d’Afrique de l’Ouest sont-ils devenus un environnement idéal pour les activités des organisations terroristes ?

Le cercle de la concurrence s’élargit entre Daech et al-Qaïda en Afrique. Quelles sont les répercussions sur la sécurité du continent ?

Au milieu des avertissements du continent entrant dans le vortex du prétendu “État califat” que chaque organisation aspire à établir, l’Afrique assiste à une lutte acharnée entre al-Qaïda et ISIS, pour imposer une influence, étendre le contrôle et augmenter le nombre d’adeptes.

Dans tout l’est, le centre et l’ouest du continent brun, les deux organisations terroristes ont gagné plus d’influence et de territoire, profitant des conflits et des conflits dont souffrent les pays, ce qui en a fait un terrain fertile pour les activités et les crimes de ces organisations.

Sur cette question, des discussions ont eu lieu dans la deuxième partie de l’épisode d’aujourd’hui, samedi, sur l’émission “Madar of Tomorrow”, dans laquelle le journaliste Paul Owerri s’est exprimé depuis la ville de Dar es Salaam, en Tanzanie, et du Caire, Ahmed Kamel Al -Buhairi, chercheur spécialisé dans les affaires des groupes terroristes au Centre Al-Ahram, et de Bamako, Muhammad Wais al-Mahri, écrivain et chercheur spécialisé dans les affaires africaines.

Lire aussi  Batanes maintenant sous le signal n ° 1 alors que le typhon Betty conserve sa force

L’élargissement du cercle de concurrence entre Daech et Al-Qaïda en Afrique… Quelles sont les répercussions sur la sécurité du continent ?

Al-Mahri: L’approche sécuritaire française de la côte africaine est la raison de l’expansion de l’organisation terroriste ISIS

Al-Buhairi: Al-Qaïda est l’ennemi numéro un de l’organisation terroriste ISIS



#Après #son #expansion #Sahel #Afrique #lOuest. #Comment #les #pays #des #deux #régions #fontils #face #lactivité #terroriste
1687034770

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Un F16 s’est écrasé à Halkidiki, le pilote est sain et sauf

F-16 ©Eurokinissi ” )+(“arrêter\”> “).length); //déboguer contenttts2=document.querySelector(“.entry-content.single-post-content”).innerHTML.substring( 0, document.querySelector(“.entry-content.single-post-content “).innerHTML.indexOf( “” )); contenttts2=contenttts2.substring(contenttts2.indexOf( “fa-stop\”> ” )+(“arrêter\”> “).length);

ADVERTISEMENT