Nouvelles Du Monde

Comment la découverte du VIH, virus du sida, a été faite

Comment la découverte du VIH, virus du sida, a été faite

Les auteurs de la découverte, Françoise Barré-Sinoussi, Jean-Claude Chermann et Luc Montagnier, ont adopté un ton prudent en affirmant que ce virus “pourrait être impliqué dans plusieurs syndromes pathologiques, dont le sida”. À l’époque, la recherche sur le sida était en aventure. Cette maladie nouvelle avait encore de nombreux mystères.

Les premières alertes ont été lancées aux États-Unis deux ans plus tôt. Des maladies rares, la pneumocystose et le sarcome de Kaposi, sont signalées à l’été 1981 chez de jeunes homosexuels américains. Les médecins se demandent pourquoi ces infections opportunistes, habituellement réservées aux personnes très affaiblies, apparaissent chez des jeunes gays en parfaite santé jusqu’à présent.

La maladie des quatre H

Les experts américains parlent d’une “épidémie chez les hommes homosexuels et les utilisateurs de drogue”. La maladie n’a pas encore de nom et se propage.

On remarque que la population haïtienne est également touchée. On commence à parler de la “maladie des trois H” pour les homosexuels, les héroïnomanes et les Haïtiens. Un quatrième H est bientôt ajouté: les hémophiles, également touchés. On parle alors de la “maladie des quatre H”.

Lire aussi  Le meilleur smoothie pour réduire les ballonnements selon les experts ne contient que 2 ingrédients

Le terme “aids” (acquired immune deficiency syndrome) est utilisé à partir de septembre 1982. En français, sida pour syndrome d’immunodéficience acquise.

La cause du sida reste inconnue. Certains se lancent sur la piste d’un rétrovirus, comme Robert Gallo, grand spécialiste américain de cette famille de virus provoquant des cancers. De l’autre côté de l’Atlantique, à Paris, le laboratoire d’oncologie virale dirigé par Luc Montagnier à l’Institut Pasteur se met également au travail.

Du scepticisme

Au tout début de l’année 1983, l’infectiologue parisien Willy Rozenbaum préleva des ganglions d’un malade à un stade précoce de la maladie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Son prélèvement arriva le 3 janvier sur les paillasses du laboratoire de l’Institut Pasteur. “À la nuit tombée […]je me mets au travail”, raconte Montagnier, disparu en 2022, dans son livre “Des virus et des hommes”.

Avec Françoise Barré-Sinoussi et Jean-Claude Chermann, il détecte un nouveau rétrovirus qu’ils baptisent LAV pour Lymphadenopathy Associated Virus. “Nous avions isolé le virus, nous avions fait la démonstration que c’était un rétrovirus, mais nous n’avions pas encore la certitude qu’il était la cause du sida”, raconte Françoise Barré-Sinoussi.

Lire aussi  Ergothérapeute II, Sutter Rehab Institute de Sutter Health

La découverte publiée en mai dans “Science” est accueillie avec scepticisme, en particulier par Robert Gallo. L’équipe de Pasteur devient de plus en plus persuadée que son LAV est responsable du sida. Montagnier présente en septembre 1983 des données en ce sens à une poignée d’experts, dont Gallo. Peu de réactions. “Pendant une année, nous savions que nous avions le bon virus […] mais personne ne nous croyait et nos publications étaient refusées”, rapporte Luc Montagnier.

Récompensés par un prix Nobel

Coup de tonnerre, au printemps 1984: Gallo soumet une série d’articles pour annoncer sa découverte d’un nouveau rétrovirus, HTLV-3, présenté comme la “cause probable” du sida. Le 23 avril, Margaret Heckler, la secrétaire américaine à la Santé officialise l’annonce avec Gallo.

Le même jour, Gallo dépose une demande de brevet aux États-Unis pour un test de dépistage du sida, basé sur sa découverte, promptement accordée. Une demande similaire déposée auparavant par Pasteur après sa découverte du LAV avait été refusée.

France et États-Unis se disputent la paternité de la découverte jusqu’en 1987, date d’un accord franco-américain où Gallo et Montagnier sont qualifiés de “codécouvreurs” du virus du sida.

Pourtant, rapidement Gallo et Montagnier conviennent qu’HTLV-3 et LAV ne sont probablement qu’un seul et même organisme. La preuve de leur unicité est donnée en janvier 1985. Ce nouveau virus est finalement nommé VIH (virus de l’immunodéficience humaine) en 1986.

Lire aussi  Le régime soupe et shake peut inverser le diabète

La France et les États-Unis se disputent la paternité de la découverte jusqu’en 1987, date d’un accord franco-américain où Gallo et Montagnier sont qualifiés de “codécouvreurs” du virus du sida.

#a40 #ans #virus #qui #fait #40millions #morts #était #découvert
publish_date]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Linoi Ashram Danse avec les stars !

Linoi Ashram Danse avec les stars !

Lior Leibovitch Amir 20/02/24 Linoy Ashram pourrait-il manquer les Jeux olympiques de Paris ? Section Glitches avec tous les premiers détails ! Linoi Ashram (Itzik Blanitsky)

ADVERTISEMENT