Nouvelles Du Monde

Une entreprise de maisons de retraite qui a retiré des millions à des investisseurs chinois a été officiellement radiée

Une entreprise de maisons de retraite qui a retiré des millions à des investisseurs chinois a été officiellement radiée

La Haute Cour a rendu une ordonnance mettant officiellement fin à une société créée pour acquérir et développer une propriété de Co Wicklow en un établissement de soins/maison de retraite.

Lundi, le juge Brian Cregan a confirmé la nomination du praticien de l’insolvabilité Declan De Lacy de Clonmannon House Retirement Village Limited, enregistré à Dublin, qui a acquis Clonmannon House et les terrains environnants à Ashford, Co Wicklow.

M. DeLacy avait été nommé à titre provisoire par le tribunal à la fin de la semaine dernière, après avoir jugé l’entreprise insolvable et incapable de payer ses dettes à leur échéance.

Il n’y a eu aucune opposition de la part de la société ni d’aucune autre partie à la demande de confirmation de la nomination de M. De Lacy.

L’ordre a été demandé par Mme Yi Yuan, basée à Pékin, qui affirme avoir investi 1 million d’euros, sous forme de prêt, dans l’entreprise dans le cadre du programme gouvernemental pour les investisseurs immigrants.

Ce programme, abandonné l’année dernière, permettait à ceux qui avaient investi au moins 1 million d’euros en Irlande d’obtenir un visa pour résider ici.

Lire aussi  Le bus que nous avons tous conduit : la légendaire boîte Karosa 700 avait des formes économiques, le prototype a atteint l'Union soviétique

Lundi, devant la Haute Cour, Arthur Cunningham Bl, mandaté par Peter Boyle and Co Solicitors pour le liquidateur, a déclaré que même si son client n’était sur place, à titre provisoire, que depuis jeudi dernier, il avait pris certaines mesures concernant le entreprise.

L’avocat a déclaré que M. De Lacy avait été en contact avec l’unique directrice du cabinet, Mme Candance La Fleur, qui a accepté de coopérer avec le liquidateur.

L’avocat a déclaré que la liquidation était complexe et a ajouté qu’il existe un accord selon lequel la société participerait à l’achat de Clonmannon House d’ici la fin du mois.

L’avocat a déclaré qu’environ 1,9 million d’euros avaient été payés pour acheter l’actif, avec une somme de plus de 100 000 euros due au vendeur.

Cependant, l’avocat a déclaré que même si la société ne semblait pas disposer des fonds nécessaires pour finaliser l’achat, des plans étaient en cours pour mettre en place un financement qui permettrait de réaliser la vente.

L’avocat a également déclaré que M. De Lacy étudiait également certaines questions fiscales, notamment les droits de timbre, qui pourraient survenir lors de l’achat de la propriété.

Lire aussi  5 façons dont les riches investissent, selon un gestionnaire de Family Office

En réponse à l’avocat du juge accepté, la société a déclaré qu’elle espérait vendre la propriété pour un montant d’environ 4 millions d’euros.

Le juge Cregan s’est dit satisfait de confirmer la nomination de M. De Lacy en tant que liquidateur et a ordonné à Mme La Fleur de fournir un état des lieux.

L’affaire reviendra devant le tribunal plus tard ce mois-ci.

Représentée par Sally O’Neill Bl, mandatée par l’avocat Aisling Murphy du cabinet O’Shea Barry Solicitors, la pétitionnaire a demandé la nomination du liquidateur suite au défaut du cabinet de lui rembourser les quelque 1,17 millions d’euros devenus exigibles en août dernier.

Mme O’Neill a déclaré que son client s’était inquiété après qu’un autre investisseur ait engagé une procédure judiciaire, alléguant que la société n’avait pas remboursé à cet investisseur une somme de 1,3 million d’euros.

L’avocat a déclaré que Mme La Fleur avait fait une déclaration sous serment au cours de cette procédure qui contenait des éléments qui, selon Mme Yuan, ne sont pas vrais.

Lire aussi  La première usine à gaz zéro émission au monde annoncée au Texas

Des inquiétudes ont également été exprimées quant au respect par l’entreprise du droit irlandais des sociétés, a appris le tribunal.

La procédure a été engagée en janvier dernier lorsque Mme Li Sun, représentée par Sean O’Sullivan Bl, mandaté par Rafferty Jamesons Solicitors, a obtenu une ordonnance de gel temporaire interdisant à la société de débourser, de dissiper ou de disposer de quelque manière que ce soit des sommes qu’elle a reçues en relation avec toute vente ou cession des actifs ou des actions du défendeur.

Mme Sun, basée à Clontarf, qui a investi dans l’entreprise en 2019, a demandé l’ordonnance en raison d’inquiétudes concernant son investissement et de craintes de ne pas obtenir les 1,3 millions d’euros auxquels elle prétend avoir droit de la société.

Toutes les allégations d’actes répréhensibles dans ces procédures ont été rejetées par la société.

Cette action revient devant le tribunal plus tard ce mois-ci.

2024-04-15 18:28:58
1713203422


#Une #entreprise #maisons #retraite #qui #retiré #des #millions #des #investisseurs #chinois #été #officiellement #radiée

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT