Nouvelles Du Monde

Une association redonne vie aux jouets et emploie des personnes éloignées du marché du travail

Une association redonne vie aux jouets et emploie des personnes éloignées du marché du travail

Voir mon actu

En ce mois de décembre, c’est l’antichambre de Noël. À Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), l’association Rejoué redonne vie aux jouets et permet à des personnes éloignées de l’emploi de remettre le pied à l’étrier.

Petits prix, grande solidarité

« Si ma mère connaissait Rejoué, on aurait eu beaucoup plus de Playmobil », lâche dans un éclat de rire Arnaud. À 33 ans et après une profonde dépression qui l’a éloigné du marché du travail, il a désormais pour mission de recréer des univers avec ces petits personnages issus des quelques quarante-et-une tonnes de jouets collectés par la structure en 2022.

Rejoué nettoie, remet en état et complète les jeux mais ne les répare pas. (©MAM / actu Paris)
Une boutique dédiée aux professionnels de l'enfance est installée dans les ateliers de Vitry-sur-Seine.
Une boutique dédiée aux professionnels de l’enfance est installée dans les ateliers de Vitry-sur-Seine. (©MAM / actu Paris)

Des ensembles qui seront ensuite revendus avec une remise de – 40 % du prix du neuf à des professionnels ou bien des particuliers depuis les deux points de vente de l’association : la boutique permanente dans le 14e arrondissement de Paris ou l’éphémère, ouverte jusqu’au 24 décembre dans le centre commercial So Ouest à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Lire aussi  Partialité en Espagne : un autre aspect de la précarité de l'emploi | Entreprise

Une cinquantaine de salariés en insertion

Créée en 2012 par Claire Tournefier alors bénévole à la Croix Rouge, l’association Rejoué est née d’une double indignation. La première, face aux volumes démesurés de dons de jouets et la seconde, face à la difficile inclusion des femmes dans le monde du travail.

Après le tri, les cartons s'amoncellent dans le stock de l'association.
Après le tri, les cartons s’amoncellent dans le stock de l’association. À sa création, elle collectait une dizaine de tonnes de jouets. Dix ans plus tard, elle en reçoit une quarantaine. (©MAM / actu Paris)

« Une cinquantaine de salariés en CCDI – contrat à durée déterminée d’insertion – travaillent ici. En plus de leur mission, ils bénéficient d’un accompagnement pour lever les freins d’accès à l’emploi : accès au logement, mode de garde, apprentissage du français… », relate Benjamin Delforge, responsable de la communication de Rejoué. Ces derniers travaillent quatre jours sur cinq pour un salaire équivalent au Smic.

Des contrats de six à vingt-quatre mois

Réception des dons, tri, nettoyage, remise à neuf, contrôle qualité, étiquetage, préparation des commandes… « Les salariés vont d’un poste à l’autre pour acquérir le plus de compétences transférables possibles parce qu’on a conscience que la revalorisation de jouet est un secteur de niche », détaille le responsable de la communication.

Lire aussi  Fondateur de Choco : « 40 millions voyagés en mode furtif »
Vidéos : en ce moment sur Actu

Car Rejoué n’est qu’un tremplin. Ici, les contrats vont de six à vingt-quatre mois. Les salariés sont accompagnés dans leurs projets professionnels en parallèle de leur travail dans l’atelier. Parmi les anciens, certains sont devenus chauffeurs-livreurs, vendeuses pour de grandes marques et même « meringuier » dans une célèbre chaîne de pâtisserie.

Pour Arnaud, toujours affairé dans l’ilot réservé aux Playmobil, l’objectif est clair : « On m’a découragé à emprunter cette voie pendant ma scolarité mais maintenant je vais prendre ma revanche et tout mettre en œuvre pour devenir conseiller-vendeur dans une librairie« .

100 000 tonnes de jouets mises à la poubelle chaque année

Installée dans un ancien centre de tri de la Poste, Rejoué va devoir quitter les lieux dans un an. Elle est actuellement à la recherche d’un nouveau siteplus grand et à loyer modéré, dans le Val-de-Marne ou à Paris.

Alors que Noël se profile, Rejoué offre une alternative solidaire. Un enjeu de taille alors que « chaque année, 100 000 tonnes de jouets sont jetés en France et qye sept jouets sur dix ne sont utilisés que huit mois », conclut Benjamin Delforge.

Lire aussi  SKY Perfect JSAT : PerfectTV ! L'électricité du Tokyo Media Center convertie en énergie renouvelable substantielle ~Vers la réalisation d'une société décarbonée~

Infos pratiques
Boutique permanente au 140 rue du Château, 14e arrondissement
Ouverte du mardi de 11 heures à 13h30 puis de 14h30 à 19 heures, et du mercredi au samedi de 11 heures à 19 heures
Boutique éphémère à So Ouest
Ouverte du mercredi au samedi de 11h30 à 19h30 et le dimanche de 11 heures à 19 heures

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.

dans un article qui peut se classer haut dans google
#Des #jouets #par #milliers #reconditionnés #revendus #prix #mini #dans #ValdeMarne
publish_date]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT