Nouvelles Du Monde

Un homme non identifié vérifie les reçus des clients. Kaufland est fou de lui

Un homme non identifié vérifie les reçus des clients.  Kaufland est fou de lui

Photo: PrahaIN.cz/Avis à Kaufland

Au cours de la semaine dernière, PrahaIN.cz a eu l’occasion de s’entretenir avec deux chaînes de caisses enregistreuses Kaufland ainsi qu’avec son client de longue date Makra. Le sujet de conversation était le même : les chèques de réception. Ceux-ci sont devenus monnaie courante dans les achats ces dernières semaines.

Si tout va bien, il n’y a pas de problème, tout au plus un petit délai pour les autres clients. La situation est complètement différente lorsqu’un article facturé n’a plus le contenu du panier.

C’est ce qui est arrivé à Stanislav H. il y a dix jours à Makro, dans le district de Čestlice. “J’ai choisi une file d’attente courte le matin, je n’allais au restaurant que pour manger de la viande”, a déclaré un homme indigné à PrahaIN.cz. « C’est juste que les deux personnes devant moi ont décidé de vérifier le reçu. Cela n’aurait rien de spécial s’il n’y avait pas d’erreur dans les deux cas. Elle marquait de la viande irlandaise pour la première dame, il voulait de la viande tchèque. L’irlandais coûte deux fois plus cher. Alors ils l’ont annulé, le monsieur a pris la viande originale, a parcouru tout le Makro et a apporté la viande tchèque. Cela aurait pu prendre environ cinq minutes, il pesait une dizaine de kilos. Il a payé, s’est excusé de sa mauvaise manipulation et est parti. Celui derrière lui avait le même. On raconte que le caissier marquait les petits œufs pour le prix des gros. Il les avait sur plusieurs salaires. La même chose s’est reproduite. Il a fallu à nouveau l’annuler. Alors j’ai fait la queue à Makro pendant une dizaine de minutes, j’étais vraiment énervé”, a-t-il déclaré.

Lire aussi  Bloquez toute une vie d'hébergement Web pour seulement 80 $

Caisses enregistreuses chez Tesco. Auteur: PrahaIN.cz

Un contrôleur autoproclamé

Quelques jours plus tard, PrahaIN.cz s’est entretenu avec deux caissiers du Kaufland à Prague. Ils nous ont raconté une histoire incroyable. Un homme se présente à leur agence et on dit qu’il vérifie les reçus d’autres clients.

“Il se tient derrière les caisses et demande s’ils veulent vérifier, qu’il a été facturé plusieurs fois différemment pour le pain et le yaourt. Il choisit principalement des personnes âgées qui ont une mauvaise vue. Il vérifie vraiment tout pour eux et ils lui en sont reconnaissants. Mais en attendant, cela nous coûte du travail. Vous pouvez imaginer quand il calcule un achat plus important, à quoi ressemble la file d’attente, nous le rendons fou, mais nous ne pouvons rien y faire parce qu’il est aussi un client”, nous ont dit ces femmes.

L’homme aurait pratiqué son passe-temps « sportif-numérique » depuis un mois.

“Depuis octobre. Nous ne savons pas d’où il vient. Il est convenablement habillé, mais il nous éloigne du travail”, ont souligné les caissiers.

Les framboises ne sont pas des myrtilles

Nous avons nous-mêmes remarqué une autre observation chez Albert à Vinohrady. Là, le client est resté longtemps derrière la caisse, attendant l’annulation. La raison en était le prix élevé des framboises. Nous avons donc demandé au caissier ce qui s’était passé. “Il y avait un prix spécial dans la boîte, un jaune, le monsieur pensait qu’il faisait référence aux framboises qui y étaient exposées, mais c’était un prix spécial pour les myrtilles, qui avaient déjà été achetées à ce moment-là”, a-t-elle déclaré à notre rédaction. .

Là où les bleuets à prix réduit manquaient, les employés de l’Alberta ont ajouté des framboises, mais au prix fort. La différence entre le prix spécial et le prix standard était de cent pour cent.

Lire aussi  Prêts étudiants en 2023 : la faillite est-elle enfin une option viable ?

“Le monsieur s’en fichait, sinon il ne l’aurait peut-être même pas remarqué”, a ajouté le caissier.

Les trois vendeuses avec qui nous avons parlé ont confirmé sans équivoque que “des contrôles aussi fréquents des reçus par les clients” ne les dérangeaient pas. Auparavant, trois personnes sur dix devaient vérifier les reçus, aujourd’hui ce n’est plus que huit.

Cependant, aucun des hypermarchés ne tient de registre officiel.


2023-12-06 02:55:05
1701825481


#homme #identifié #vérifie #les #reçus #des #clients #Kaufland #est #fou #lui

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT