Nouvelles Du Monde

Un avocat intente une action en justice contre le centre de justice pour mineurs du comté de Tulsa

Un avocat intente une action en justice contre le centre de justice pour mineurs du comté de Tulsa

2024-05-29 18:18:25

Un avocat de Tulsa a déposé une plainte contre le centre de justice pour mineurs du comté de Tulsa.

Le procès accuse les employés du Centre de viol, de harcèlement sexuel et d’abus contre les adolescents qui y sont détenus.

Don Smolen représente neuf adolescents qui, selon lui, ont été traités comme des animaux et utilisés pour les besoins sexuels d’autrui.

Il dit qu’il ne devrait pas avoir à intenter une action en justice au niveau fédéral pour attirer l’attention des gens.

Le Centre familial pour la justice pour mineurs du comté de Tulsa est géré par plusieurs organisations, dont les commissaires du comté de Tulsa et le Bureau des affaires juvéniles.

De plus, le juge du comté de Tulsa en charge de la division des mineurs nomme un directeur pour diriger les opérations quotidiennes.

Il s’agissait d’Anthony Taylor, embauché en 2021 et licencié plus tôt ce mois-ci.

“Ils ne se contentent pas de se pointer du doigt ; c’est un effort de collaboration, et aucun d’entre eux n’a rien fait pour protéger ces enfants”, a déclaré Don Smolen de Smolen Law.

Le Bureau des affaires juvéniles a mis le centre pour mineurs en probation en mai 2023 pour des violations telles que des travailleurs en état d’ébriété, des résidents se voyant refuser des douches et mis en confinement pendant des jours, des résidents n’allant pas régulièrement à l’école et des médicaments non administrés ou surveillés correctement.

Le procès indique qu’entre juin 2023 et mars 2024, une infirmière a eu des relations sexuelles avec un adolescent en échange de stylos vapoteurs mais, au lieu d’être licenciée, a été transférée dans une autre prison.

“Je pense qu’il est très révélateur que l’un de ces individus, l’un de ces auteurs, une fois arrêté au lieu d’être éliminé, ait été transféré à David L. Moss afin qu’ils puissent violer des adultes plutôt que des enfants”, a déclaré Smolen.

La poursuite inclut l’ancien travailleur Jonathan Hines, qui est désormais accusé d’avoir eu des relations sexuelles avec un résident de 17 ans en échange d’argent.

“Il est évident que personne n’a fait preuve de diligence raisonnable concernant les antécédents de ces personnes. Je veux dire, ce n’est pas quelque chose que quelqu’un commence à travailler dans un centre pour mineurs et commence tout d’un coup à travailler comme prédateur sexuel”, a déclaré Smolen.

Lire aussi  L'histoire de Mark Zuckerberg, le roi de l'insensibilité aux employés : veuillez démissionner

Le procès indique que l’ancien réalisateur Anthony Taylor et plusieurs autres étaient au courant de ces problèmes.

“Je pense que le bureau du procureur général doit intervenir, ou que le bureau du procureur américain doit intervenir et mener une enquête criminelle et fermer les lieux pour le moment”, a déclaré Smolen.

News on 6 a demandé une déclaration à l’Oklahoma Juvenile Affairs et n’a pas reçu de réponse.

News sur 6 a laissé un message à l’ancien directeur Anthony Taylor et n’a pas reçu de réponse. Nous avons demandé un commentaire au juge de la division pour mineurs, mais on nous a répondu qu’il ne le ferait pas.

Le comté de Tulsa a envoyé une déclaration qui se lit comme suit :

En Oklahoma, les ressources de l’État et du comté sont utilisées pour atteindre les objectifs du bureau pour mineurs créé par la loi. Les politiques du bureau des mineurs sont fixées par l’État ;[1] les affaires quotidiennes d’un bureau local pour mineurs sont dirigées par le juge de la Division des mineurs, principalement par l’intermédiaire d’un directeur du bureau pour mineurs engagé et supervisé par le juge ;[2] et ses installations, salaires et dépenses sont payés par le comté.[3]

En droit, le comté de Tulsa n’a aucune autorité statutaire pour contrôler ou superviser le travail de quiconque au bureau pour mineurs, ni aucune autorité statutaire pour embaucher, licencier, réintégrer ou imposer une discipline sur le lieu de travail aux employés du bureau pour mineurs. Voir OS 10A §§ 2-4-102, 2-4-103, 2-4-104, 2-4-107 et 2-4-110. Les comtés sont des créatures de la loi et « n’ont que l’autorité qui leur est accordée par la loi ». Tulsa Exposition & Fair Corp. c. Conseil des commissaires du comté de Tulsa1970 OK 67, ¶ 26, 468 P.2d 501, 507-08.

Dans une législation complète datant de 1968,[4] la législature de l’Oklahoma a créé des bureaux pour mineurs et établi leur fonctionnement interne. Voir Code des mineurs de l’Oklahoma, 10A OS §§ 2-1-101 et suivants. Par le biais du 10A OS § 2-4-101, anciennement 10 OS § 7305-1.1, anciennement 10 OS § 1201, la législature de l’Oklahoma « a créé un bureau pour les mineurs et un comité consultatif de citoyens… [i]n chaque comté ayant une population de quatre-vingt mille (80 000) ou plus. Dans chacun de ces comtés, la Division des mineurs du tribunal de district[5] est hébergé conjointement avec le bureau de la jeunesse du comté.[6]

La politique, les procédures et les lignes directrices du bureau des mineurs sont fixées par l’État. « Pour assurer l’uniformité des procédures et des soins dans tout l’État, chaque bureau de la jeunesse doit s’acquitter de ses fonctions statutaires à l’égard des enfants présumés ou jugés nécessitant une surveillance ou délinquants conformément aux procédures et directives promulguées par le Conseil des affaires juvéniles et mises en œuvre par le Bureau des affaires juvéniles. 10A OS § 2-4-103(B).

Les affaires quotidiennes d’un bureau local pour mineurs sont dirigées par le juge de la Division des mineurs, principalement par l’intermédiaire d’un directeur du bureau pour mineurs engagé et supervisé par le juge. Le législateur a spécifiquement abordé l’embauche, le licenciement, la supervision et le contrôle des employés du bureau pour mineurs dans les articles 2-4-102 à 2-4-104 du Code pour mineurs. Le directeur du bureau des mineurs, c’est-à-dire son directeur général, est engagé, licencié et supervisé par le juge de la chambre des mineurs (qui est soumis à l’autorité administrative générale du président du tribunal) et répond à celui-ci :

Le directeur administratif du bureau des mineurs est un directeur, qui est soumis à la direction et à la surveillance du juge de la chambre des mineurs, sous l’autorité administrative générale du président du tribunal…. Le directeur est nommé par le juge de la chambre des mineurs, sous l’autorité administrative générale du président du tribunal… sur une liste de personnes éligibles établie par le comité consultatif des citoyens.… Le directeur peut être révoqué par le juge de la chambre des mineurs. Division, soumise à l’autorité administrative générale du président du tribunal…

10A, § 2-4-102. Le directeur du bureau des mineurs, sous la supervision et avec l’approbation du juge de la division des mineurs, embauche, licencie et supervise les conseillers et autres employés qui travaillent au bureau des mineurs :

Des conseillers et d’autres personnes peuvent être employés par le directeur avec l’approbation du juge de la chambre des mineurs, sous réserve de l’autorité administrative générale du juge président.… Les conseillers et autres employés peuvent être révoqués par le directeur.

Le directeur, sous la surveillance générale du juge, organise, dirige et développe le travail administratif du tribunal, y compris le travail social, financier et de bureau, et le directeur exerce toutes autres fonctions à l’égard des enfants que tout juge du tribunal. dirigera. Les employés techniques et professionnels sont chargés des dossiers qui leur sont confiés pour enquête ou traitement et exécutent toutes autres tâches qui peuvent leur être assignées par le directeur.

10A OS §§ 2-4-102 et 2-4-103(A). Le tribunal de district dirige en fin de compte les activités de ceux qui travaillent au bureau des mineurs :

Il incombe au directeur et aux autres employés du bureau de la jeunesse de à la demande et sous la direction du tribunal, enquêter et faire rapport sur toutes les affaires pendantes au dossier des mineurs du tribunal de district, et enquêter et faire rapport sur tous les cas d’enfants délinquants et d’enfants nécessitant une surveillance, résidant ou se trouvant dans le comté. …

10A OS § 2-4-104 (c’est nous qui soulignons).

La seule relation du BOCC avec le bureau de la jeunesse est que l’un de ses membres siège au comité consultatif des citoyens, composé de sept membres (ou plus), voir 10A OS § 2-4-109, pour meubler la salle d’audience, voir 19 OS §§ 401 & 401.1, pour aménager le centre de détention pour mineurs, voir 10A OS § 2-3-103(C), et d’exercer « l’autorité administrative générale » sur la détermination par le juge de la Division des mineurs des salaires des employés du bureau pour mineurs, voir 10A OS § 2-4-107(A), et dépenses, voir 10A OS § 2-4-107(B), ainsi que la détermination par le juge de la Division des mineurs de l’endroit où les bureaux du bureau des mineurs doivent être conservés et entretenus s’ils sont distincts du bureau du juge de la Division des mineurs. Identifiant. Alors que le BOCC a « l’autorité administrative générale » sur la détermination par le juge de la Division des mineurs des salaires des employés du bureau pour mineurs, voir 10A OS § 2-4-107(A), et dépenses, voir 10A OS § 2-4-107(B), ainsi que sa détermination de l’endroit où les bureaux du bureau des mineurs doivent être conservés s’ils sont en dehors de son bureau, identifiant., “


#avocat #intente #une #action #justice #contre #centre #justice #pour #mineurs #comté #Tulsa
1717002559

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT