Nouvelles Du Monde

“Super Size Me” : décès du réalisateur américain Morgan Spurlock

“Super Size Me” : décès du réalisateur américain Morgan Spurlock

L’Américain est décédé d’un cancer à l’âge de 53 ans.

Le réalisateur américain Morgan Spurlock, qui n’a mangé que dans la chaîne de restauration rapide McDonald’s pendant un mois et est devenu mondialement célèbre grâce au documentaire “Super Size Me”, est décédé. Spurlock n’avait que 53 ans. Sa direction a annoncé vendredi à New York que. il était décédé des suites d’un cancer.

Spurlock est décédé « paisiblement entouré de sa famille et de ses amis » jeudi, a indiqué sa famille. “Le monde a perdu un véritable génie créatif et un homme spécial”, aurait déclaré Craig, le frère de Spurlock.

Manger chez McDonald’s trois fois par jour

Né en Virginie occidentale en 1970, Spurlock a étudié le cinéma à New York après l’école et a écrit des pièces de théâtre et des séries. Il fait sa percée en 2004 avec le documentaire « Super Size Me », pour lequel il reçoit de nombreuses récompenses. Pendant un mois, Spurlock a mangé chez McDonald’s trois fois par jour : des cheeseburgers, des frites, du Coca, des Big Mac ou des chaussons aux pommes. Condition : Si on lui propose une portion particulièrement importante – c’est-à-dire “super size” – dans une succursale, il doit la prendre.

Lire aussi  Les services spéciaux ukrainiens tentent de paralyser le travail des sauveteurs russes

Avec l’auto-expérience filmique, Spurlock voulait attirer l’attention sur l’obésité répandue aux États-Unis. Au final, il a pris douze kilos en 30 jours, et il a également souffert d’essoufflement, de fatigue, de douleurs thoraciques et de maux de tête. Les médecins ont diagnostiqué à Murlock une augmentation du taux de cholestérol et une détérioration des tests de la fonction hépatique et lui ont même conseillé d’arrêter l’expérience.

#MeToo : « Je fais partie du problème »

Depuis lors, Spurlock n’a pas pu égaler le succès de « Super Size Me » avec de nombreux autres films. En 2017, le réalisateur, marié trois fois et père de deux enfants, s’est retiré de sa société de production après avoir reconnu ses propres actes répréhensibles au milieu des informations #MeToo. «Je fais partie du problème», écrivait alors Spurlock dans un communiqué. « Nous devrions tous trouver le courage d’admettre nos erreurs. » (APA)

En savoir plus sur ces sujets :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT