Nouvelles Du Monde

Sophie Wilmès mène la liste européenne et Valérie Glatigny la liste fédérale à Bruxelles

Sophie Wilmès mène la liste européenne et Valérie Glatigny la liste fédérale à Bruxelles

La question cruciale à trancher était la suivante : qui devait prendre la tête de la liste fédérale MR à Bruxelles ? Sophie Wilmès souhaitait remplacer Charles Michel (qui avait renoncé à se présenter aux élections) pour diriger la liste pour les élections européennes. Il fallait donc trouver un remplaçant pour elle en tête de la liste fédérale où elle était initialement annoncée.

Une assemblée générale des libéraux bruxellois s’est tenue ce samedi matin pour valider les principaux choix qui ont été faits dans la nuit.

Comme annoncé par La Libre jeudi soir, Valérie Glatigny, ancienne ministre de l’Enseignement supérieur, dirigera les candidats libéraux pour la circonscription fédérale de Bruxelles.

Un “effet Waouh” en Europe

Comme révélé il y a trois semaines par La Libre, Sophie Wilmès, ancienne Première ministre et figure populaire, a été officiellement désignée pour conduire la liste Europe ce samedi matin. Elle a ainsi remporté son bras de fer avec le président du MR, Georges-Louis Bouchez, farouchement opposé à ce scénario qu’il préférait la voir se présenter au fédéral pour renforcer le MR à la Chambre après le 9 juin.

Lire aussi  Leo Varadkar rejette les allégations de diffamation "sans fondement" du rédacteur en chef du magazine Village

Sophie Wilmès et d’autres poids lourds du parti ont défendu une stratégie électorale différente. Leur idée est de créer un “effet Waouh” en diffusant des affiches de l’ancienne cheffe de gouvernement très populaire dans toute la circonscription pour les élections européennes (Bruxelles et la partie francophone de la Wallonie), afin d’attirer les électeurs vers le MR à tous les niveaux de pouvoir.

Wilmès : “Je ne ‘pars pas’ pour l’Europe, ce n’est pas un départ”

Lors de l’assemblée générale du MR ce samedi, Sophie Wilmès a expliqué sa décision de figurer sur la liste européenne : “Je ne ‘pars pas’ pour l’Europe, ce n’est pas un départ.” Cette déclaration laisse entendre qu’elle compte continuer à jouer un rôle majeur sur la scène politique belge à l’avenir.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT