Nouvelles Du Monde

Scandale de corruption au Pérou : le président Boluarte fait l’objet d’une enquête et l’archevêque de Piura démissionne

Scandale de corruption au Pérou : le président Boluarte fait l’objet d’une enquête et l’archevêque de Piura démissionne

2024-04-02 19:54:00

Le Pérou est en proie à la corruption. C’est le tableau qui se dégage de la série d’enquêtes qui, ces dernières semaines, ont accablé la République présidentielle andine. Les plus hauts responsables de l’État local et de l’Église en ont payé le prix. Le Président de la République par intérim, À Boluarteest au centre d’une enquête liée à une collection de montres de luxe d’origine douteuse, qu’elle a exhibées à de nombreuses occasions publiques, tandis que l’archevêque de Piura, Joseph Anthony Eguren Anselme, a démissionné le 2 avril à la suite d’enquêtes sur des pratiques abusives présumées au sein du mouvement religieux Sodalicio de Vida Cristiana. Et ce n’est pas tout : le 6 mars, le Premier ministre, Alberto Otarolaavait démissionné de ses fonctions en raison de soupçons de corruption.

Pérou’, la maison de Dina Boluarte perquisitionnée pour corruption

Boluarte, contrairement aux autres personnalités impliquées, ne semble pas disposé à céder. Pas même face aux demandes du parquet de son pays, aux votes de censure parlementaires et aux actes de responsabilité de ses ministres. L’enquête « Rolexgate » impliquant le président péruvien a débuté le 18 mars. Télévision locale L’Encerrona a révélé que depuis son entrée en fonction, Boluarte a commencé à porter des montres de plus en plus chères. Il s’agirait d’une collection d’une quinzaine de modèles de luxe, d’origine inconnue. Selon le parquet, les chronographes auraient une valeur incompatible avec son salaire déclaré d’agent public (environ 13 500 euros par an). L’une des montres en litige, une Rolex en or 18 carats sertie de diamants, a une valeur estimée à plus de 17 mille euros.

Lire aussi  L'Assemblée générale de l'ONU approuve une journée commémorative pour le génocide de Srebrenica

Au Pérou, tous les agents publics sont tenus de déclarer leurs biens et ceux dépassant 2 800 dollars, ainsi que tout cadeau reçu de tiers.: d’où la demande de précisions de la part de la société civile et du parquet. La situation a pris une tournure de plus en plus grave lorsque Boluarte a manqué une réunion avec les autorités judiciaires pour fournir des explications à ce sujet, malgré l’insistance du procureur pendant des semaines pour obtenir l’entretien. Un acte que le procureur général de la République, Juan Villenail l’avait défini comme “d’authentique rébellion”.

Ainsi, dans la nuit du 30 mars, la police a fait une descente au domicile du président à la recherche des montres, mais sans obtenir de résultats. L’acte a suscité des réactions au Parlement, des députés de différents partis ayant présenté une motion de censure contre Boluarte. Cependant, la motion a échoué faute d’avoir atteint le quorum nécessaire à la majorité qualifiée attendue (87 voix sur 130). En réponse à cet échec, six ministres du cabinet du chef de l’État péruvien ont démissionné le 1er avril ; démission acceptée par Boluarte, qui remplaça les départs la nuit suivante. Bien que fragile et précaire, avec une confiance de plus en plus faible de la part de son parlement, la présidente reste en fonction.

Lire aussi  Unión a battu Independiente Rivadavia et s'est également hissé au sommet de la Ligue Professionnelle

Parallèlement aux mésaventures de la matraque, l’aspergille a également traversé un moment de crise forte. L’archevêque de la ville de Piura, Joseph Anthony Eguren Anselme, a présenté sa démission. La faute d’une enquête sur Société de vie chrétienneun mouvement religieux local soupçonné de pratiques abusives et de corruption.



#Scandale #corruption #Pérou #président #Boluarte #fait #lobjet #dune #enquête #larchevêque #Piura #démissionne
1712086029

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Un F16 s’est écrasé à Halkidiki, le pilote est sain et sauf

F-16 ©Eurokinissi ” )+(“arrêter\”> “).length); //déboguer contenttts2=document.querySelector(“.entry-content.single-post-content”).innerHTML.substring( 0, document.querySelector(“.entry-content.single-post-content “).innerHTML.indexOf( “” )); contenttts2=contenttts2.substring(contenttts2.indexOf( “fa-stop\”> ” )+(“arrêter\”> “).length);

ADVERTISEMENT