Nouvelles Du Monde

Salaire minimum supprimé, le texte de l’opposition devient une délégation au gouvernement

Salaire minimum supprimé, le texte de l’opposition devient une délégation au gouvernement

2023-11-29 12:06:00

L’opposition quitte la salle. L’Unione Popolare présente 70 mille signatures pour un autre projet de loi

Après suspension de l’examen pendant deux mois, divers recueils de signatures et saisines de la commission, la majorité fait échouer la proposition de loi unitaire des oppositions (à l’exception d’Italia Viva) sur le salaire minimum, celle qui prévoit un seuil minimum de 9 euros de l’heure pour chaque contrat de travail. On le lit sur Rai News 24. La commission du travail de la Chambre, avec le vote du seul centre-droit, a en effet approuvé un amendement qui supprime le texte sur le salaire minimum, le transformant en une loi autorisant le gouvernement.

Ainsi la référence il disparaît complètement salaire minimum: aucune référence n’est faite à la mesure dans la délégation. A sa place, le gouvernement est chargé d’adopter des décrets législatifs pour intervenir sur les bas salaires, en recourant au renforcement de la négociation collective et sans exclure la possibilité de négociations de deuxième niveau. “Le centre-droit vveut réintroduire des cages salariales”, accuse le parti démocrate. Le nouveau texte devrait arriver à la Chambre jeudi, mais un retard dans le calendrier est également possible.

Lire aussi  British Airways a demandé aux hôtesses de l'air de porter des soutiens-gorge blancs sous des chemisiers « transparents »

Salaire minimum, une opposition surgit

“Nous poursuivrons les interventions indéfiniment, nous utiliserons tout notre temps disponible.” Le chef du Parti démocrate Arturo Scotto hier soir, il a annoncé l’obstructionnisme du Parti démocrate à la commission du travail de la Chambre avant le vote sur la délégation au gouvernement sur le salaire minimum. “Nous avions demandé la présence de Calderone, une réponse était due en termes d’éducation et de respect de la fonction parlementaire. Mais on nous a dit que ce n’était pas possible, nous ne saurons pas ce que pense le gouvernement”, ajoute Scotto.

Pour soutenir la position des démocrates, outre la présence de députés d’autres groupes d’opposition comme l’Avs, la secrétaire elle-même Elly Schlein, qui suit les travaux de la commission, et la responsable du groupe Chiara Braga. “Cette présence est nécessaire, nous sommes confrontés à un énième forçage avec une distorsion du texte. Ils ne veulent pas prendre la responsabilité de dire non à notre proposition et la décision de donner une délégation vierge au gouvernement est grave. Nous sommes face à une distorsion totale dans la méthode et sur le fond”, explique Braga.

Lire aussi  Les voitures électriques frappent de manière inattendue toute une industrie : le métal qui va fortement perdre de la valeur - News on sources

Compte tenu de la forte participation des députés de l’opposition à la commission du travail de la Chambre, où est discutée le salaire minimum, le Parti démocrate, ainsi que les autres oppositions, ont été invités à déplacer les débats dans la salle du globe. Des sources parlementaires du Parti démocrate expliquent que la demande a été refusée par le président Walter Rizzetto, qui a plutôt demandé d’ouvrir les fenêtres. Places debout seulement malgré l’ajout de chaises supplémentaires par les employés.

Abonnez-vous à la newsletter



#Salaire #minimum #supprimé #texte #lopposition #devient #une #délégation #gouvernement
1701312193

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT