Nouvelles Du Monde

Saint-Germain-en-Laye et Marly-le-Roi : quelles sont les raisons derrière ces abattages d’arbres en forêt ?

Saint-Germain-en-Laye et Marly-le-Roi : quelles sont les raisons derrière ces abattages d’arbres en forêt ?
En forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), ce sont près de 1 485 m3 de bois qui seront prélevés sur les 2 296 m3 prévus sur l’ensemble des chantiers. (©Philippe Roudeillat / 78actu)

C’est le genre d’opération qui ne laisse jamais insensible le public et qui donne souvent lieu à des réactions épidermiques de sa part. Actuellement, l’Office national des forêts (ONF) réalise d’importantes coupes dans forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) et Marly-le-Roi.

2 296 m3 de bois prélevés au total

Sur les 119,52 ha concernés, l’ONF prévoit de « prélever » pas moins de 2 296 m3 de bois. Dans le massif saint-germanois, plusieurs opérations sont programmées sur différentes parcelles.

Des coupes sanitaires

Pour la première, concernant 42 ha, il s’agit tout d’abord pour l’ONF d’y réaliser des coupes sanitaires.

La coupe sanitaire va prélever tous les arbres dépérissant et dangereux pour assurer la sécurité de tous, aux abords des chemins et en lisière de forêt. Une forêt bien gérée est une forêt en bonne santé. La coupe de bois permet d’apporter la lumière nécessaire au bon développement des peuplements et à l’implantation naturelle de semis assurant ainsi la régénération naturelle de la forêt tout en sécurisant l’espace forestier et en produisant le bois dont la société à besoin.

Document d’information de l’Office national des forêts

Cette opération est prévue pour se dérouler sur une période de 6 mois sur les parcelles 63u, 78c, 79a, 79b et 81a, 81b. Elles sont situées de part et d’autres des voies SNCF au niveau de l’avenue de la Muette.

Lire aussi  Le sénateur berlinois de la culture Chialo veut promouvoir la musique pop

Ouverture de chemins d’exploitation

Elle sera complétée par un autre type d’opération : une coupe d’ouverture de chemins d’exploitation.

Cette coupe a lieu dans le cadre de création de chemins de cloisonnements. Ces chemins vont permettre de canaliser le passage des engins forestiers, protégeant ainsi les sols. Après leurs ouvertures, la végétation basse (ronces, fougères…) va se développer. Ils seront réutilisés par les engins forestiers lors des coupes de bois.

Office national des forêts
L'ONF ne prévoit pas de replanter des arbres pour remplacer ceux prélevés dans les forêts de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) et de Marly-le-Roi.
L’ONF ne prévoit pas de replanter des arbres pour remplacer ceux prélevés dans les forêts de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) et de Marly-le-Roi. (©Philippe Roudeillat / 78actu)

Au total, sur les 42 ha concernés, l’ONF prévoit de prélever 500 m3 de chênes et de charmes.

Sur la parcelle 75a de 3,5 ha, composée de hêtres de charmes et de châtaigniers, les forestiers vont également mener une coupe sanitaire sur une période de 3 mois. Elle devrait aboutir à prélever 140 m3 de bois.

Vidéos : en ce moment sur Actu

« Assurer la régénération de la forêt »

Sur la parcelle 187, d’une superficie de 15,87 ha, composée de chênes et de hêtres, il s’agira aussi d’une opération de coupe d’ouverture de chemins d’exploitation, mais complétée par une coupe de futaie irrégulière. 635 m3 de bois seront prélevés sur cette seule parcelle.

La coupe en futaie irrégulière va prélever des arbres d’âges différents afin d’assurer la régénération de la forêt tout en maintenant un passage forestier continu. Ces coupes sont programmées tous les 8 ans environ.

Office national des forêts

24 semaines devaient être nécessaires pour mener à bien ce chantier. L’ONF prévoit également d’intervenir sur les parcelles 157, 158 et 186 entourant la Maison d’éducation de la Légion d’honneur.

Lire aussi  Elle était célèbre sous le nom de "Zombie Angelia Jolie" ! Il a montré sa vraie personnalité après sa sortie de prison... Ceux qui l'ont vu ont été stupéfaits

Sur les 2 mois prévus pour le déroulement du chantier, il s’agira d’y réaliser des coupes de sécurité complétées, là encore, par une ouverture de chemins d’exploitation. Sur les 36,83 ha de surfaces, représentées par les 3 parcelles, l’ONF prévoit de couper 210 m3 de chênes et de hêtres.

En forêt de Marly-le-Roi aussi

En forêt domaniale de Marly-le-Roi, les travaux ont débuté en février dernier. L’ONF prévoit exclusivement d’ouvrir des chemins d’exploitation.

Trois parcelles sont concernées par cette opération marlychoise : 68a, 76 (en lisière du golf de Fourqueux) et 40u. Sur les deux premières, situées sur la commune de Fourqueux et représentant un total de 11,07 ha, les forestiers vont prélever 231 m3 de bois.

Il s’agit principalement de chênes. Sur la troisième parcelle, d’une surface de 10,25 ha, située sur la commune de Feucherolles, ce sont près de 580 m3 de chênes et de châtaigniers qui seront abattus.

Les travaux en forêt de Marly-le-Roi devraient se dérouler sur une période d’environ 8 mois.

Aucune nouvelle plantation

L’ONF précise qu’il n’est pas prévu de remplacer les arbres qui auront été prélevés sur l’ensemble des parcelles concernées dans les forêts domaniales de Saint-Germain-en-Laye et Marly-le-Roi.
« La forêt va se régénérer naturellement, il n’y aura pas de plantation. La lumière apportée par la coupe va permettre aux jeunes arbres aux abords de se développer naturellement. Les chemins d’exploitation seront entretenus régulièrement afin de maintenir les accès ouverts. »

Lire aussi  La rencontre d'un plongeur avec un gigantesque cachalot a émerveillé et terrifié TikTok

Orienté vers différentes filières

Mais que va faire l’ONF de tout ce bois prélevé en forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye et Marly-le-Roi. ?
« Parce qu’avec le bois tout se trie et rien ne se perd, les bois font l’objet d’un tri, ajoute l’ONF. Selon leurs qualités, ils seront utilisés pour les produits de qualité, en bois d’œuvre pour l’industrie du sciage français (construction, tonnellerie.) ; en bois de trituration pour la fabrication de panneaux de particules ; et enfin en bois de chauffage en circuit court ou pour les plaquettes forestières pour les chaudières franciliennes. »

Les forestiers vont intervenir pendant plusieurs mois dans les forêts de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) et de Marly-le-Roi pour mener à bien ces chantiers.
Les forestiers vont intervenir pendant plusieurs mois dans les forêts de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) et de Marly-le-Roi pour mener à bien ces chantiers. (©Philippe Roudeillat / 78actu)

Chantiers interdits au public

Les interventions prévues en forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye et de Marly-le-Roi seront réalisées, selon les cas, par une entreprise de travaux forestiers interne ou externe à l’ONF. Ce dernier précise qu’un agent forestier doit « contrôler régulièrement l’avancée des travaux et la remise en état du site ».

Il est important de noter que l’ensemble des chantiers en cours sont interdits au public.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT