Nouvelles Du Monde

Rome – Feyenoord 1-1 (pénalité 4-2) : Giallorossi avance avec Svilar à la… Dragovski ! (vidéo)

Rome – Feyenoord 1-1 (pénalité 4-2) : Giallorossi avance avec Svilar à la… Dragovski !  (vidéo)

Grâce à Mile Svilar qui a sauvé deux penaltys, la Roma a battu Feyenoord d’une balle blanche (4-2, d.f. et par. 1-1) et est devenue l’équipe qui a terminé les huitièmes de finale de la Ligue Europa.

Rome et Feyenoord il semble que… Le Panathinaikos et le PAOK étaient jaloux et, dans la seule paire de séries éliminatoires de la Ligue Europa et de la Ligue Europa Conference décidées aux tirs au but, l’équipe italienne s’est qualifiée pour les huitièmes de finale avec 4-2 (q.v. et par. . 1- 1), avec Mlle Svilar sentir Barthélemy Dragowski sur le terrain olympique de Rome, sauvant deux penaltys.

Les Néerlandais ont surpris les Giallorossi, après avoir réussi à prendre l’avantage dès la cinquième minute lorsque, après plusieurs contre-attaques, les Santiago Jiménez a lancé le ballon dans son propre filet Svilar.

La réponse de son équipe Daniele De Rossi il n’avait que dix minutes de retard, avec le leader Lorenzo Pellegrini pour égaliser avec un très beau tir de l’extérieur de la surface, sur lequel il n’a rien pu faire Timon Wellenreuther.

Lire aussi  Pourquoi ne révèlent-ils pas III. Le diagnostic exact du roi Charles ?

Les locaux ont ensuite dominé et ont failli marquer, en vain, avec Paulo Dybala, Stéphan El Saarawi et Romelou Loukakos d’avoir les meilleures opportunités et Feyenoord de se limiter à un rôle passif, mais parvenant à envoyer le match en prolongation.

Cependant, dans la demi-heure supplémentaire, les Néerlandais semblaient plus frais et plus disposés à menacer le domicile adverse, les Italiens étant ceux qui ont touché le but de qualification dès la première minute des arrêts de jeu, lorsque Lukaku avec une dérive diagonale tirée à travers la zone l’a obligé Wellenreuther lors d’un jet de sauvegarde. La tête de l’attaquant belge dans le corner suivant a vu le ballon passer de peu à côté avant que l’éventuel vainqueur n’aille aux tirs au but.

Svilar, comme on dit… Dragovski !

Dans le processus de destruction de l’âme provoqué par la balle blanche, o Lukaku le vit Wellenreuter pour lui épargner la (mauvaise) pénalité, mais il a été sauvé par Svilarqui repoussa ensuite les exécutions de David Handsko et Alireza Jahanbaksdonnant finalement la qualification aux Romains.

Lire aussi  VIDÉO. Des volontaires ukrainiens ont construit une fusée à partir de matériaux ménagers

Les pénalités

Paredes : But, 1-0
Ueda : But, 1-1
Lukaku : Sauvegarde, 1-1
Handsko : Enregistrer, 1-1
Cristante : But, 2-1
Young Bucks : Économisez, 2-1
Ligue : But, 3-1
Hartman : But, 3-2
Zalewski : But, 4-2

Rome (Daniele De Rossi) : Svilar – Karsdorp (67′ Celik), Mancini, Llorente (85′ Lt. Entika), Spinazzola (106′ Angelinho) – Cristante, Paredes, Pellegrini (71′ Lt. Avar) – Dybala (102′ Baldanci), Lukaku, El Saarawi (91′ Zalefski).

Feyenoord (Arne Slott) : Wellenreuther – Heartround, Behlen, Hadsko, Hartmann – Timber, Wiefer (120′ Jahanbacks) – Newcup (71′ Mide), Stengs (59′ Zeruki), Igor Paisao (59′ Ivanousek) – Jimenez (79′ Ueda).

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT