Nouvelles Du Monde

Reconnaître l’État palestinien | Opinion

Reconnaître l’État palestinien |  Opinion

Le président du gouvernement, Pedro Sánchez, a annoncé hier au Congrès des députés que mardi prochain le Conseil des ministres reconnaîtrait l’État palestinien. Il s’agit d’une décision historique dans laquelle l’Espagne sera accompagnée à la même date par l’Irlande et la Norvège. Deux autres pays de l’UE, Malte et la Slovénie, ont annoncé qu’ils travaillaient sur la même décision. L’Espagne mène ainsi une initiative qui applique, à la suite des résolutions des Nations Unies, une condition essentielle à la solution du conflit israélo-arabe : l’existence de deux États. Il s’agit de l’un des mouvements diplomatiques les plus importants depuis le début de l’offensive militaire contre Gaza, lancée par le gouvernement de Benjamin Netanyahu à la suite de l’attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre et qui a coûté jusqu’à présent plus de 34 000 morts, quelque 70 000 blessés et des blessés. un million de Palestiniens déplacés.

Dès l’annonce, Netanyahu a ordonné le retour en Israël de ses ambassadeurs à Madrid, Dublin et Oslo et a accusé les trois pays de « donner une médaille d’or aux assassins du Hamas ». Rien n’est plus éloigné de la réalité. La promotion de la reconnaissance de la Palestine, qui vise également à garantir la survie d’Israël dans des conditions de paix et de sécurité, a déjà été votée à la majorité – mais sans fixer de date – par le Congrès espagnol en septembre 2014. Hier, à la tribune, Sánchez a réitéré sa condamnation des milices islamistes, inscrites sur la liste des organisations terroristes de l’UE et des USA, ne laisse aucun doute dans ce sens.

Lire aussi  Fonds de développement urbain et municipal de la BAD: 4,5 millions de dollars pour soutenir la croissance économique et durable des villes africaines

Le gouvernement espagnol appelle depuis des mois à un cessez-le-feu et exprime sa préoccupation face à la violation du droit humanitaire, également de la part d’Israël, préoccupation à laquelle Israël a déjà répondu par le retrait temporaire de son ambassadeur. C’est la volonté de Netanyahu de ne pas mettre fin aux châtiments infligés à la population civile de la bande de Gaza et l’inaction de la communauté internationale – qui n’est pas parvenue à aller au-delà de la condamnation rhétorique – qui ont poussé plusieurs dirigeants européens à accélérer la reconnaissance de l’État palestinien, une décision qui ne peut être interprétée comme hostile à Israël et qui est déjà partagée par 142 pays de l’ONU et du Saint-Siège. En Europe, la Pologne, la Bulgarie, la Roumanie, la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie, la Suède et Chypre reconnaissent déjà la Palestine comme État. En Espagne, la mesure bénéficie du soutien de 78% des citoyens, selon le baromètre de l’Institut Royal Elcano.

Lire aussi  Au Cameroun, un sommet des blogueurs ~ Mondoblog

L’annonce de l’Espagne, de l’Irlande et de la Norvège intervient deux jours après que le procureur en chef de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, a demandé que des mandats d’arrêt soient émis contre le Premier ministre israélien et son ministre de la Défense, Yoav Gallant, ainsi que contre les dirigeants israéliens. du Hamas : Yahya Sinwar, son patron dans la bande de Gaza ; Mohamed Diab Ibrahim al Masri, commandant de la branche militaire ; et Ismail Haniya, le leader politique réfugié au Qatar. Il s’agit d’une action concrète visant à traduire en justice les responsables des violations des droits humains commises à Gaza. Également ceux perpétrés par la milice islamiste, qui a assassiné le 7 octobre 1 200 citoyens israéliens et en a kidnappé 400, dont environ 130 sont toujours sous leur pouvoir. Quelle que soit l’application pratique de sa demande, Israël ne reconnaît pas la CPI, comme le font, entre autres, les États-Unis, la Russie, la Chine et l’Inde ; l’UE tout entière et le Royaume-Uni le font – le parquet envoie un message qui semble de plus en plus oublié : les limites fixées par le droit international humanitaire ne peuvent être franchies en toute impunité.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT