Nouvelles Du Monde

Real Madrid – Kroos et Bellingham à propos du FC Bayern : “Pas inquiets”

Real Madrid – Kroos et Bellingham à propos du FC Bayern : “Pas inquiets”

Jude Bellingham et Toni Kroos expriment leur joie d’avoir maîtrisé le quart de finale de la Ligue des champions contre Manchester City après la victoire du match retour aux tirs au but et rendent compte du formidable effort défensif réalisé pendant 120 minutes. Les Royals n’ont en aucun cas peur du FC Bayern Munich, mais ils ont tout de même le respect nécessaire.

Jude Bellingham Toni Kroos Real Madrid FC Bayern Munich Ligue des Champions Manchester City Agrandir

Après le triomphe à Manchester : Bellingham sur TNT SPORTS, Kroos sur DAZN

Le Real Madrid courageux: “La plupart s’effondreraient”

JUDE BELLINGHAM sur le triomphe à Manchester City : « C’est un soulagement que je ressens parce que vous investissez autant dans le jeu. J’ai déjà joué contre City auparavant, j’étais proche et j’avais l’impression de lui enlever quelque chose – et puis tout à coup, ils vous l’enlèvent. Il faut donc travailler très dur pour les battre. Mes pieds étaient morts à la fin. Gagner le jeu est une énorme récompense. C’était juste une question de mentalité.

…la défense constante pendant si longtemps : «C’est tellement difficile. Ils vous déplacent d’avant en arrière avec le ballon, vous mettant parfois dans des positions dans lesquelles vous ne voulez pas être. Mais vous devez poursuivre homme par homme, sinon ils peuvent vous punir. C’est ce qu’ils ont fait avec le but. Pour être honnête, je pense que la plupart des équipes s’effondreraient à ce stade si City se jetait sur vous. Le public se met en route. Mais nous avons très bien tenu le coup et travaillé dur.

…la nouvelle approche 4-2-3-1 contre City : «C’était assez similaire. Certains avaient des rôles auxquels nous n’étions pas habitués – comme moi. J’ai dû me mettre un peu plus haut pour mettre la pression. Mais ce sont les sacrifices dans votre propre jeu que vous devez faire pour que les garçons le fassent avec autant de brio. Nous avons fait le travail.

…le sens du succès dans son pays natal :C’est bien. Mon frère est ici et m’a vu jouer pour la première fois à Madrid. J’en suis fier.”

Bellingham : Ancelotti « surpris en train de bâiller » avant le match

…Carlo Ancelotti : « Je pense que notre plus grande force est qu’il trouve un moyen de laisser beaucoup de gars jouer en toute liberté. Certaines équipes sont un peu plus structurées en termes de style de passe et de schéma de jeu. C’est très intéressant à regarder et très difficile à combattre. L’une de nos plus grandes forces est que nous pouvons jouer un peu à l’improviste. En tant que personne, il vous traite également avec calme et confiance en lui. Avant le match, je l’ai surpris en train de bâiller. Je lui ai dit : « Patron, êtes-vous fatigué ? » Et il a répondu : « Ouais, tu dois me donner un peu d’enthousiasme là-bas. C’est le genre de calme et de confiance qu’il vous apporte.

…le FC Bayern Munich en demi-finale de la Ligue des Champions : « Je ne dirais pas que je suis inquiet. Nous avons toujours confiance en nos capacités. Avant le match contre City, tout le monde nous avait déjà radiés, City était favori. Presque tout le monde a vu City en finale. Nous n’avons pas à nous inquiéter, mais nous respectons leur talent et leur qualité et devons les aborder avec la même attention.

…son existence de vraie star : « Je n’aurais jamais pu imaginer comment cela avait commencé. Pas seulement à cause des performances et des buts, mais aussi du sentiment que l’on ressent lorsque l’on joue pour le club. Vous portez les armoiries sur votre poitrine tous les jours et vous êtes tellement reconnaissant de pouvoir être là. J’espère que j’aurai d’autres belles soirées comme celle-ci. Il faut voir les armoiries davantage comme une responsabilité plutôt que comme une pression. Si vous voulez venir dans un club comme le Real Madrid, si vous voulez franchir cette étape, alors vous devez être prêt à être critiqué. Soyez prêt à être sous les projecteurs.

Kroos : la progression du Real Madrid « n’est pas imméritée »

TONI KROOS à propos l’euphorie dans la cabine : « Vous pouvez imaginer qu’il se passait un petit quelque chose qui était célébré – et à juste titre si vous éliminiez les champions en titre actuels. Alors vous le méritez aussi. Vous voyez donc l’importance que ce concours a pour nous. Je pense que même si nous avons dû beaucoup courir après, surtout à partir de la deuxième mi-temps, et avoir eu quelques phases où nous avons pu apporter un peu de calme dans le jeu, nous avons tout mis en œuvre jusqu’au bout. Vous ne pouvez pas nous en vouloir. Il est également clair que City n’est pas le match à l’extérieur le plus simple. Si vous prenez les deux matchs ensemble, je ne pense pas que ce soit immérité que nous ayons progressé.

… encore une fois la tâche difficile à Manchester : « Nous avons déjà eu l’expérience de jouer ici et savions qu’on ne vient jamais ici pour jouer un jeu confortable. Nous avons été très bons en première mi-temps, puis nous avons davantage souffert. Mais le jeu était toujours ouvert. Et si c’est le cas, il faut y croire jusqu’au bout.

…le véritable ADN qui s’est dégagé du combat jusqu’au bout : “Naturellement. Il faut que ce soit pareil quand on joue une demi-finale et que rien n’est perdu. Cette équipe a ça en elle. Nous avons toujours cru que nous arriverions au moins à des pénalités. Quand je regarde les 20 ou 30 dernières minutes avec la prolongation, c’était le maximum que nous pouvions atteindre. J’avais confiance que nous pouvions gagner aux tirs au but.

“Il ne reste plus au Bayern que la Ligue des champions”

…Real contre ManCity comme duel le plus spectaculaire d’Europe : « Selon la logique, nous devrions gagner maintenant. Vient maintenant le Bayern, qui a battu un grand Arsenal. Arsenal fait une excellente saison, donc c’est très dangereux. Le Bayern a déjà perdu le championnat, n’a que la Ligue des champions et a beaucoup de qualité. Mais je n’ai pas trop pensé à la demi-finale car nous avons un Clasico dans quatre jours. Nous le faisons quand nous devons le faire. Mais c’est les demi-finales de la Ligue des Champions et il n’y a que de bonnes équipes là-bas. Ce sera donc très difficile.

…l’ambition en catégorie reine : « La ligue, c’est une affaire au quotidien, mais nous savons que la Ligue des champions vaut beaucoup dans ce club. Nous voulons gagner cette compétition. Vous ne pouvez pas toujours gagner, mais parfois vous le pouvez.

…les tirs au but après son remplacement à la 79e minute : “J’ai souffert. Je voulais aussi tourner pour pouvoir faire quelque chose moi-même. De l’extérieur, vous souffrez sur le moment. Mais au final, ça a marché. »

Real Madrid : Kroos plaisante sur le tireur Rüdiger

…Le penalty gagnant d’Antonio Rüdiger et une autre bonne performance contre Erling Haaland : “C’était le seul en qui j’avais vraiment confiance (des rires). Il a déjà suggéré l’année dernière comment jouer contre un attaquant comme Haaland. Il l’a confirmé depuis plus de 180 minutes. Je ne pense pas que Haaland soit souvent remplacé dans un match comme celui-ci. Le fait que cela se soit produit fait honneur à Antonio. Il donne beaucoup, beaucoup à l’équipe et il l’a prouvé une fois de plus.

…la seconde mi-temps, dans laquelle City était clairement supérieur : « Bien sûr, nous voulions être davantage sur le ballon en seconde période afin de pouvoir utiliser le temps passé avec le ballon pour récupérer un peu. Si vous courez beaucoup après le ballon, cela vous fatigue. Vous avez pu voir dans quel état se trouvaient certains joueurs à la fin. Si vous appuyez très haut contre City et que vous ne le faites pas parfaitement, alors ils vous donneront cinq ou six buts.

…le Clásico dimanche contre le FC Barcelone (21h) : « Nous avons une bonne opportunité de faire un pas de géant vers la victoire en championnat. Nous avons huit points d’avance. Je pense que si nous ne perdons pas le match, les choses s’annoncent très, très bien. Si nous gagnons, nous pourrons peut-être cocher une petite case comme celle-là. Mais nous savons aussi que c’est l’un des matchs les plus difficiles que nous ayons en championnat. Il faut se reposer un peu maintenant et tout donner dimanche.

Support TOTAL RÉEL : Toutes les informations ou droit à stable

article

791381

Voix sur le jeu

Toni Kroos et Jude Bellingham à propos du FC Bayern : « Pas inquiets »

Jude Bellingham et Toni Kroos expriment leur joie d’avoir maîtrisé le quart de finale de la Ligue des champions contre Manchester City après la victoire du match retour aux tirs au but et rendent compte du formidable effort défensif réalisé pendant 120 minutes. Les Royals n’ont en aucun cas peur du FC Bayern Munich, mais ils ont tout de même le respect nécessaire.

Toni Kroos und Jude Bellingham über FC Bayern: „Nicht besorgt“

18.04.2024, 03:23

Lire aussi  Les singes des régions froides forment des groupes plus importants

https://www.realtotal.de/wp-content/uploads/2024/04/jude-bellingham-toni-kroos-real-madrid.jpg



Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Votre navigateur Web n’est pas pris en charge

Votre navigateur Web n’est pas pris en charge

Votre navigateur Web n’est pas pris en charge – CNN CNNflèche vers le basfermerglobeplaylistrecherchesocial-facebooksocial-googleplussocial-instagramliens sociauxcourrier socialsocial-plussocial-twittersocial-whatsapp-01social-whatsapphorodatagetapez-audiogalerie de

ADVERTISEMENT