Nouvelles Du Monde

Pourquoi ce poste frontière NTT vaut un dekko

Pourquoi ce poste frontière NTT vaut un dekko

Le poste frontière NTT est d’une importance cruciale pour la sécurité et le contrôle des mouvements à travers cette zone. Son rôle dans la surveillance des frontières et dans la prévention de la circulation de marchandises illégales en fait un point de contrôle essentiel. Découvrez pourquoi ce poste frontière NTT vaut la peine d’être examiné de plus près.

Jakarta (ANTARA) – Un voyage dans le district du centre-nord du Timor, Nusa Tenggara Est (NTT), ne peut être complet sans une visite au poste transfrontalier (PLBN) Wini dans le village de Humusu C.

Le président Joko Widodo a inauguré le poste transfrontalier, situé à 5 à 6 heures de route du siège du gouvernement de la province, la ville de Kupang, le 19 janvier 2018. PLBN Wini, qui sert de porte d’entrée aux frontières indonésienne et timoraise. personnes, est l’une des structures les plus majestueuses de NTT.

La province NTT abrite trois postes qui séparent l’Indonésie et le Timor-Leste, à savoir PLBN Motaain dans le district de Belu, PLBN Motamasin dans le district de Malaka et PLBN Wini dans le district du Centre-Nord du Timor. Les trois postes frontaliers sont tous des PLBN de type A.

Lorsque les visiteurs franchissent la porte du PLBN Wini, ils sont accueillis par les mots « Wini Indonesia » écrits en rouge et blanc. Ces mots sont devenus un symbole emblématique du PLBN, les visiteurs les utilisant souvent comme toile de fond pour leurs selfies.

Don Gaspar, administrateur en chef du PLBN Wini, a déclaré que le poste transfrontalier intègre plusieurs services transfrontaliers, tels que l’immigration, les douanes, la quarantaine, la police et l’armée.

Lire aussi  Le gangster de Calgary Trong Minh Nguyen tué dans une fusillade en milieu rural

Selon Gaspar, l’intégration des services vise à aider les fonctionnaires à surveiller les entrées et sorties de personnes, dont le nombre atteint environ 100 par jour et 200 à 300 par jour pendant les vacances.

En moyenne, 25 véhicules traversent chaque jour le PLBN, a-t-il informé.

Il a expliqué que la plupart des gens traversent la frontière pour se rendre au travail et participer aux événements coutumiers.

Les personnes résidant dans la zone frontalière, tant du côté indonésien que du côté du Timor-Leste, ont de forts liens traditionnels et émotionnels, ce qui se traduit par une forte mobilité transfrontalière, a-t-il expliqué.

En exploitant le majestueux PLBN, l’Indonésie affirme son intégrité territoriale dans certaines parties de l’île de Timor, a-t-il déclaré. La grande structure du poste transfrontalier envoie un signal aux autres pays que l’Indonésie prête véritablement attention à toutes ses régions, y compris celles situées dans les zones frontalières, a-t-il ajouté.

“Notre pays a construit un PLBN majestueux, informant le pays voisin que notre gouvernement gère également correctement les zones frontalières de l’Indonésie”, a-t-il déclaré.

Le poste frontalier s’étend sur une superficie d’environ cinq hectares et est divisé en deux zones : la zone centrale et la zone de support.

La zone centrale permet le passage des marchandises, des personnes et des véhicules. Il abrite un bâtiment d’inspection intégré, un chenil et un lave-auto qui désinfecte les véhicules arrivant du Timor-Leste.

Il existe également un pont-bascule, une fourrière pour les gros véhicules et un bâtiment de contournement, ainsi que des points de contrôle de départ et d’arrivée dans la zone centrale.

Lire aussi  Donald Trump dénonce la présidente Nancy Pelosi comme « un animal » — Transcontinental Times

La zone support abrite une maison d’hôtes et un bâtiment polyvalent. Les gens peuvent séjourner dans la maison d’hôtes pour environ 370 000 Rp (24 $ US) par nuit et utiliser le bâtiment polyvalent pour 1,4 million de Rp (90,7 $ US) par jour.

De plus, des résidences pour les employés non locaux du PLBN, un marché, une aire de restauration et une place sont situés dans la zone d’appui.

Le gouvernement indonésien n’impose pas de frais à ceux qui souhaitent visiter PLBN Wini. Cependant, ceux qui souhaitent traverser la frontière vers le Timor-Leste doivent présenter leur passeport. Le poste transfrontalier fonctionne tous les jours de 8h à 11h puis de 13h à 16h

Actualités connexes : Le service de bus transfrontalier fera progresser l’économie : gouverneur de NTT

Donner du pouvoir aux résidents locaux
PLBN Wini est également devenu l’épicentre de l’économie locale puisqu’il responsabilise de nombreux résidents locaux en les employant comme agents de sécurité, de nettoyage et de techniciens.

L’autonomisation des populations vivant à proximité du PLBN devrait stimuler la croissance économique, ce qui, à son tour, élèvera le niveau de vie de la population.

En outre, Gaspar a déclaré que pour le développement du PLBN, le gouvernement avait acheté des terrains aux résidents locaux. Des accords de défrichement ont été conclus entre le ministère des Travaux publics et du Logement public (PUPR), le gouvernement du Centre-Nord du Timor et les propriétaires fonciers.

Lire aussi  La rage se propage au Timor central-nord et un résident décède

Les propriétaires fonciers ont accepté l’offre du gouvernement d’acheter leurs terres à condition que leurs enfants aient la possibilité de travailler au poste transfrontalier.

PLBN Wini propose trois catégories d’emplois, à savoir les techniciens, les agents de sécurité et les concierges. Actuellement, il donne du pouvoir à un total de 98 travailleurs locaux.

Le ministère PUPR a ouvert son premier recrutement d’employés en janvier 2016. À cette époque, 10 étudiants figuraient parmi les candidats à un emploi. En raison de leur statut de mineurs, les 10 étudiants n’ont pas pu travailler au PLBN.

Cependant, une fois leurs études terminées en août 2017, les étudiants ont finalement été acceptés comme employés.

Plus tard, en 2019, le ministère PUPR a recruté des travailleurs locaux pour la zone de soutien. Le ministère propose un taux de salaire conforme au salaire minimum provincial de NTT de 1,975 million de roupies (128 dollars américains). Les candidats salariés se voient également proposer des programmes de sécurité sociale.

Le gouvernement estime qu’engager des locaux comme employés chez PLBN Wini et permettre des activités économiques dans la zone frontalière stimulera la croissance économique et améliorera le bien-être des habitants.

Actualité connexe : 40 usines prévues à la frontière Indonésie-Timor Leste : gouverneur de NTT

Actualité connexe : L’Indonésie et le Timor Leste s’engagent à améliorer l’économie dans les zones frontalières

Par Narda M, Tegar Nurfitra
Editeur : Yuni Arisandy Sinaga
COPYRIGHT © ANTARA 2023

#Pourquoi #poste #frontière #NTT #vaut #dekko

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT