Nouvelles Du Monde

PIB T2 2023 – L’économie suisse ne croît plus – Actualités

PIB T2 2023 – L’économie suisse ne croît plus – Actualités

2023-09-04 11:47:42

  • L’économie suisse a stagné au deuxième trimestre – le produit intérieur brut a cessé de croître.
  • C’est ce que rapporte le Secrétariat d’État à l’économie (Seco).
  • La valeur ajoutée de l’industrie a donc diminué. Le secteur de la construction a également connu une évolution négative.

Le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel entre avril et juin 2023 était de 0,0 pour cent par rapport au trimestre précédent, selon le Secrétariat d’État à l’économie (Seco).

La croissance est également restée inchangée sur une base corrigée des événements sportifs. Et les chiffres étaient également inférieurs aux estimations des économistes interrogés par AWP, qui prévoyaient une croissance du PIB de 0,1 à 0,3 pour cent.

L’économie était encore en nette croissance au premier trimestre. Corrigée des événements sportifs importants pour la Suisse, la croissance du PIB atteint toujours un sommet de +0,9%, même si cette valeur a été révisée nettement à la hausse par rapport à la première estimation de mai (+0,5%).

Lire aussi  Une gorgée amère de réveil chez Anheuser-Busch

Légende:

Les choses stagnent dans le secteur de la construction.

Keystone/GEORGIOS KEFALAS

L’industrie est clairement en déclin

Après un début d’année positif, la valeur ajoutée a nettement diminué de –2,9 pour cent, notamment dans l’industrie et la fabrication. D’une part, l’industrie chimique et pharmaceutique a enregistré un net recul, écrit le Seco. D’autre part, l’environnement international difficile pèse sur les secteurs industriels économiquement sensibles tels que la construction mécanique et la construction métallique.

L’économie locale l’a également ressenti en exportant ses produits, moins demandés. Selon les chiffres du Seco, les exportations de biens ont diminué dans tous les pays et catégories (–1,2%).

Le secteur de la construction a également subi un revers. Sous l’effet du déclin des ventes de produits de construction dans tous les segments du secteur de la construction, la valeur ajoutée a légèrement diminué (–0,7 %). Les investissements dans la construction (–0,8) ont également évolué légèrement négativement.

La consommation publique et privée a augmenté

En revanche, tant la consommation publique (+0,1%) que la consommation privée (+0,4%) ont augmenté. En particulier, les dépenses des consommateurs privés en matière de logement et de services ont augmenté, notamment dans les domaines de la santé, de la gastronomie et de l’hébergement. Conjuguée à la nouvelle augmentation du nombre de clients étrangers, cette évolution a contribué à une forte augmentation de la valeur ajoutée dans le secteur de l’hôtellerie (+5,2%).

En revanche, le commerce de détail (–0,4%) enregistre un léger repli. Soutenu par le commerce de gros et le commerce de l’automobile, le commerce (+2,1%) a néanmoins dégagé un résultat trimestriel supérieur à la moyenne.

Selon les chiffres du Seco, le commerce extérieur a apporté une contribution globale positive à la croissance du PIB au deuxième trimestre. La baisse des exportations de biens a été compensée par une augmentation des exportations de services (+2,6 %) et une baisse des importations de biens et services (–3,7 ​​%).



#PIB #Léconomie #suisse #croît #Actualités
1693821320

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT