Nouvelles Du Monde

« Pas en faveur des agriculteurs » : les agriculteurs protestataires rejettent le plan MSP quinquennal du Centre

« Pas en faveur des agriculteurs » : les agriculteurs protestataires rejettent le plan MSP quinquennal du Centre

Les agriculteurs protestataires poursuivront leur marche « Delhi Chalo » le 21 février en rejetant la proposition du gouvernement d’acheter cinq récoltes au prix de soutien minimum (MSP) au cours des cinq prochaines années. Les dirigeants agricoles ont déclaré qu’après délibérations au sein de leurs organisations, ils ont constaté que les propositions ne sont pas en faveur des agriculteurs.

“… Après les discussions des deux forums, il a été décidé que si vous analysez, il n’y a rien dans la proposition du gouvernement… Cela n’est pas en faveur des agriculteurs. Nous la rejetons”, a déclaré le leader agricole Jagjit Singh Dallewal. .

Le ministre de l’Agriculture de l’Union, Arjun Munda, le ministre du Commerce Piyush Goyal et le ministre d’État à l’Intérieur, Nityanand Rai, ont tenu dimanche une réunion avec les agriculteurs. La réunion a également été rejointe par le ministre en chef du Pendjab, Bhagwant Mann.

Au cours de la réunion, le Centre a présenté un plan quinquennal pour leur acheter des légumineuses, du maïs et du coton au MSP.

Lire aussi  "Tu es mon héros": la lettre de Masha, la petite fille du dessin pacifiste, à son père fugitif en Russie

“Les sociétés coopératives comme le NCCF et le Nafed passeront des contrats avec les agriculteurs qui cultivent du tur dal, de l’urad dal, du masoor dal ou du maïs pour acheter leur récolte au MSP pour les cinq prochaines années”, a déclaré le ministre de l’alimentation et de la distribution publique de l’Union, Piyush Goyal, aux journalistes après sa réunion avec les fermiers.

“Les céréales comme l’arhar ou le tur, l’urad, si elles étaient soumises au MSP, entraîneraient une réduction des importations, rétabliraient le niveau d’eau épuisé du Pendjab et fourniraient une impulsion économique aux consommateurs”, a-t-il déclaré.

Le décor est planté pour la confrontation

L’échec des négociations entre le Centre et les agriculteurs ouvre la voie à leur confrontation avec la police à la frontière de Shambhu. Les agriculteurs, qui ont commencé leur manifestation le 13 février, campent à la frontière de Shambhu, près d’Ambala, car la police de l’Haryana empêche leur progression en utilisant des obus de gaz lacrymogène et un niveau de force modéré.

Lire aussi  Les députés du Botswana s'opposent au projet d'accord sur les passeports avec le Zimbabwe |

Plus tôt, le Samyukta Kisan Morcha, qui ne participe pas à la manifestation sur le terrain pour l’instant, a également rejeté la proposition du gouvernement et a déclaré que le Centre tentait de détourner et de diluer les revendications des agriculteurs.

“Les ministres ne sont pas prêts à préciser si le MSP qu’ils ont proposé est basé sur A2+FL +50% ou C2+50%. Il n’y a pas de transparence dans la discussion même si des discussions ont eu lieu à quatre reprises. Cela va à l’encontre de la culture démocratique établie. par SKM lors de la lutte historique des agriculteurs de 2020-2021 aux frontières de Delhi. Au cours de ces négociations, chaque point de discussion et la position des agriculteurs ont été soumis à l’information du public par le SKM”, ajoute le communiqué.

Lire aussi  Guerre d'Ukraine : Les lois que Poutine a enfreintes et comment lui seul est responsable de la chute de la gloire de la Russie | Nouvelles du monde

Débloquez un monde d’avantages ! Des newsletters perspicaces au suivi des stocks en temps réel, en passant par les dernières nouvelles et un fil d’actualité personnalisé, tout est ici, à portée de clic ! Connecte-toi maintenant!

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT