Nouvelles Du Monde

Ouverture du Centre national de Tarab al Ala à Rabat : Promotion du patrimoine culturel et artistique

Ouverture du Centre national de Tarab al Ala à Rabat : Promotion du patrimoine culturel et artistique

Par LeSiteinfo avec MAP

Le Centre national de Tarab al Ala a ouvert officiellement ses portes, mercredi à Rabat, en tant qu’institution culturelle patrimoniale visant à promouvoir le patrimoine culturel et artistique de Tarab al Ala.

Fruit d’un partenariat entre le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, la Wilaya de la région de Rabat-Salé-Kénitra, et l’Association du forum de la musique andalouse marocaine, cette infrastructure artistique vise à rapprocher ce style musicale de toutes les tranches d’âge, à renforcer les parcours de formation artistique et à promouvoir l’animation culturelle patrimoniale en termes de chant et de musique.

Ce centre, dont la cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence d’un parterre de mélomanes de cette musique singulière, vise également à préserver l’identité marocaine et à garantir l’enseignement du legs de la première génération de praticiens de cette musique, à l’instar du Hajj Abdelkrim Raïs, Mohamed Larbi Temsamani et Mohamed Briouel.

Lire aussi  Éviter d'avoir des relations sexuelles à un âge précoce peut prévenir le cancer du col de l'utérus

A cette occasion, le directeur régional du ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication -département de la culture-, Youssef Radi Alaoui, a souligné que le département de tutelle oeuvre à la préservation de la musique marocaine et de toutes ses ramifications, et accorde une attention particulière au patrimoine musical lié au Tarab al Ala, en vue de le valoriser et garantir sa pérennité.

Le centre national de Tarab al Ala représente un « espace dédié à la préservation de ce riche patrimoine, qui réunit les deux rives de la Méditerranée », a-t-il indiqué, ajoutant que le bâtiment traditionnel abritant ce centre, situé en pleine médina au boulevard Bab Laalou, a été rénové pour qu’il soit approprié pour un enseignement académique destiné aux jeunes et aux intéressés ayant des connaissances de base en musique.

Pour sa part, la présidente de l’association du forum de la musique andalouse marocaine, chargée de la gestion de centre, Meriem Cherkaoui, a affirmé que la préservation de ce patrimoine culturel immatériel est un « projet d’une grande importance dans la voie du renforcement et de la consolidation de notre identité marocaine, arabe, islamique et africaine en harmonie avec le patrimoine culturel et musical marocain ».

Lire aussi  La chanson préférée de TikTok 'Poland' de Lil Yachty est désormais officiellement sur Spotify et Apple Music

L’objectif de la création de ce centre est de favoriser l’accès à la pratique musicale et à l’apprentissage du Tarab al Ala au profit de toutes les couches de la société et des classes sociales, en particulier les personnes à faible revenu, a-t-elle relevé.

Le Centre national de Tarab al Ala s’appuie sur des méthodes modernes visant le renforcement des parcours de formation musicale, dont certains traditionnels et transmis oralement au fil des générations, et d’autres scientifiques et académiques, soumis à des règles musicales universelles.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT