Nouvelles Du Monde

Natation, Championnats du monde à Doha : l’Italie trois fois en bronze avec le relais de Pilato, Franceschi et Miressi

Natation, Championnats du monde à Doha : l’Italie trois fois en bronze avec le relais de Pilato, Franceschi et Miressi

2024-02-18 20:59:36

L’Italie est médaillée de bronze au relais 4×100 quatre nages masculin aux Championnats du monde de natation à Doha. Michele Lamberti, Nicolo Martinenghi, Gianmarco Sansone et Alessandro Miressi ont terminé en 3’31″59. Or pour les États-Unis en 3’29″80, argent pour les Pays-Bas (3’31″23). L’Italie s’est qualifiée dans tous les relais pour les JO de Paris 2024.

50 brasse : Benedetta Pilato en bronze
Gwangju, Budapest, Fukuoka et Doha : Benedetta Pilate fédère idéalement quatre villes, raccourcit de cinq ans et décroche le bronze au 50 m brasse, confirmant ainsi sur un podium mondial dont elle n’est jamais tombée depuis son entrée en équipe nationale. Finale de très haut niveau, peut-être la meilleure de tout le championnat du monde. Le Tarentais de 19 ans et médaillé d’argent européen en titre – inscrit pour Fiamme Oro et CC Aniene, entraîné par Antonio Satta – nage en 30”02, après un écart non préfet (0,66) et une récupération sensationnelle de vingt-cinq mètres. Elle remporte, réitérant le succès d’il y a sept mois à Fukuoka, la Lituanienne Ruta Meilutyte en 29″40, à vingt-deux centièmes de son record du monde (29″18) qu’elle a remporté sur SuperBenni au Japon; la deuxième est la Chinoise Tang Qianting – médaille d’or en double distance – avec le record d’Asie en 29″51.

«Il faut toujours une médaille – sourit Benedetta Pilato, appelée aujourd’hui au double engagement avec le relais mixte du soir – je suis contente pour la médaille, mais je suis désolée parce que ce n’est pas la meilleure version de moi-même. Hier, je me suis dit que j’avais établi le record du monde au mauvais moment, alors qu’il n’y avait pas de championnat du monde. Mais ça va. La course s’est déroulée comme je m’y attendais entre Ruta Meilutyte, Tang Qianting et moi. Un dixième, ce n’est rien comparé à hier. Je suis fier d’avoir remporté la dixième médaille de natation à Doha. Un record pour l’Italie à la Coupe du Monde.”

Lire aussi  "Nashville souffre sans Roman Josi et s'incline face à Dallas"

Benedetta Pilato, après Federica Pellegrini (10) et Simona Quadarella (7), est devenue la troisième Italienne à remporter au moins cinq podiums individuels aux Championnats du monde en grand bassin. Pour trouver d’autres Italiens capables d’archiver quatre médailles ou plus aux championnats du monde dans la même épreuve individuelle, il faut déranger Paltrinieri (cinq fois sur le podium au 1500 m et quatre fois au 800 m), Pellegrini (8 fois sur le podium au le 200 m nage libre) et Quadarella (quatre fois sur le podium au 1500 m). Le parcours des Pouilles au 50 m brasse a été extraordinaire, commençant par l’argent à l’âge de quatorze ans à Gwangju et se poursuivant avec la deuxième place à Budapest 2022, la troisième à Fukuoka 2023 et le bronze à Doha 2024.

400 QN : Sara Franceschi troisième
Précédemment sur le podium également Sara Franceschi qui a remporté la médaille de bronze au 400 m quatre nages aux championnats du monde de natation à Doha qui se terminent aujourd’hui. L’or est revenu à la Britannique Freya Constance Colbert, l’argent à l’Israélienne Anastasia Gorbenko. Cependant, au 400 m QN masculin, la cinquième place pour Alberto Razzetti. Le Lavagna de 24 ans et recordman italien (4’09″24) – inscrit à Fiamme Gialle et Genova Nuoto My Sport, entraîné depuis 2020 à Livourne par Stefano Franceschi et champion d’Europe en titre – touche en 4’13″05 comme l’Américain David Johnston. Le Néo-Zélandais Lewis Clareburt a triomphé, de manière quelque peu surprenante, en 4’09″72, précédant le Britannique Max Litchfield en 4’10″40 et le Japonais Daiya Seto en 4’12″51. « J’étais vraiment fatigué aujourd’hui – commente Alberto. Razzetti – J’ai essayé de surprendre les adversaires dans la voie latérale mais je n’ai pas réussi. C’est dommage, car je n’étais même pas très loin de la troisième place. Après ce matin, je me sentais vraiment mal, on ne savait même pas si tu ferais cette fois cet après-midi. Tout compte fait, je suis content : une cinquième place aux championnats du monde. Semaine intense, bilan positif. J’ai nagé au-delà de mes attentes. Je suis satisfait.”

Lire aussi  Marko révèle : "Il y aura aussi un nouveau nom pour AlphaTauri"

50 m dos hommes : septième Michele Lamberti
Michele Lamberti, lors de la première finale de championnat du monde en grand bassin de sa carrière, a terminé septième au 50 dos. Le Brescia de 23 ans – inscrit chez Fiamme Gialle et GAM Team, fils du champion du monde Giorgio, de la freestyleuse Tania Vannini et frère de Noemi et Matteo – termine en 24”82, après avoir porté son record personnel à 24 “68 en demi-finale (précédent 24″75) un temps qui, s’il avait été répété, n’aurait pas suffi pour le podium qui voit l’Australien Isaac Cooper – médaillé d’argent aux championnats du monde en petit bassin – sur la plus haute marche en 24 “13. L’argent revient à l’Américain Hunter Armstrong en 24”33 et le bronze au Polonais Ksawery Masiuk en 24”44. «C’était une bonne course, ma première finale mondiale, j’ai apprécié – commente Michele Lamberti – j’ai fait une petite erreur par rapport à hier, peut-être au plongeon ou dans certains détails au départ, mais je suis content. Maintenant, donnons tout au mixte.”

Lire aussi  Troost-Ekong a envie de jouer avec Cristiano Ronaldo en Arabie Saoudite



#Natation #Championnats #monde #Doha #lItalie #trois #fois #bronze #avec #relais #Pilato #Franceschi #Miressi
1708293328

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT