Nouvelles Du Monde

Military Offensive in Mali: Success in the Battle for Kidal with Support from Niger and Burkina Faso

Military Offensive in Mali: Success in the Battle for Kidal with Support from Niger and Burkina Faso

De nouvelles informations sur l’attaque de l’armée malienne qui a abouti à la prise de Kidal, ce mardi, ont été progressivement révélées au Mali. Les soldats maliens ont mené cette opération avec le soutien des mercenaires russes du groupe Wagner pour couronner de succès. De plus, ils ont bénéficié de moyens militaires fournis par le Niger et le Burkina Faso.

Publié le : 17/11/2023 – 19:24

Temps de lecture: 3 minutes

Le Niger a prêté un avion-cargo et peut-être aussi un avion de chasse, tandis que le Burkina Faso a fourni un drone ou au moins des munitions pour des frappes de drone. De plus, les deux pays ont envoyé des officiers au poste de commandement de l’armée malienne basé à Gao.

Ces informations proviennent de sources sécuritaires maliennes et burkinabè, ainsi que des rebelles du CSP et de plusieurs “observateurs” suivant de très près les activités militaires des pays concernés.

Cette coopération militaire est en parfaite cohérence avec les objectifs de l’Alliance des États du Sahel (AES) créée par le Mali, le Niger et le Burkina Faso en septembre dernier. L’appui fourni par le Niger et le Burkina pour l’offensive malienne vers Kidal démontre le caractère concret et la réalité sur le terrain de cette nouvelle alliance militaire.

Lire aussi  L'épicerie de l'Illinois et l'essence deviendront plus chères le 1er juillet avec l'augmentation des taxes - NBC Chicago

Cependant, ni Bamako, ni Niamey, ni Ouagadougou n’ont officiellement communiqué sur ces contributions. Cette discrétion peut s’expliquer par le fait que l’appui aérien fourni par ces pays, bien que réel, peut sembler très modeste. Il est également probable que cette discrétion ait pour objectif d’éviter de provoquer les populations touaregs du Niger et de risquer une importation du conflit de l’autre côté de la frontière.

De plus, cette discrétion pourrait également être motivée par le désir de ne pas donner l’impression qu’il a fallu l’appui cumulé des mercenaires russes de Wagner et des armées de deux pays alliés pour vaincre les rebelles du CSP.

Malgré cette discrétion, le Mali a été félicité par le Niger, le Burkina Faso et la Russie après la prise de Kidal. Ces messages de félicitations ont suscité la colère des rebelles du CSP.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT