Nouvelles Du Monde

Maman, 38 ans, est décédée des mois après que la « sensation de picotement » le jour de son mariage se soit transformée en une tumeur cérébrale incurable

Maman, 38 ans, est décédée des mois après que la « sensation de picotement » le jour de son mariage se soit transformée en une tumeur cérébrale incurable

MICHELLE Noakes a épousé l’amour de sa vie, Simon, en août 2019.

C’était leur mariage de rêve. Et, comme la plupart des mariées, elle ressentait un mélange de nervosité et d’exaltation.

Michelle et Simon Noakes avec les enfants Otto et Poppy le jour de leur mariageCrédit : SWNSLa mère est décédée après avoir reçu un diagnostic de tumeur cérébrale agressive et inopérableCrédit : SWNS

Mais en plus du buzz apparemment normal du grand jour, elle a également remarqué une sensation de picotement au visage et aux mains.

À l’époque, elle l’attribuait à l’excitation de se marier, mais lorsque les symptômes de Michelle ont rapidement progressé, elle a demandé conseil à son médecin généraliste.

Quelques mois plus tard, on lui a diagnostiqué une tumeur cérébrale agressive et inopérable.

Michelle, qui a grandi près de Honiton dans le Devon, a reçu un traitement du NHS et un traitement privé, mais début 2021, elle avait perdu la quasi-totalité de sa parole, de sa vision et de sa mobilité.

Elle est décédée en juin de la même année, 19 mois après son diagnostic et juste avant son 40e anniversaire.

Michelle, qui travaillait dans les relations publiques, laisse dans le deuil son mari Simon et ses enfants Otto et Poppy.

Depuis, sa famille a collecté plus de 7 000 £ pour la recherche sur les tumeurs cérébrales en sa mémoire.

La sœur de Michelle, Sam Williams, l’a décrite comme « la personne la plus belle, la plus gentille, la plus attentionnée et la plus amusante, aimée de tous ceux qui la connaissaient ».

Elle a dit que Michelle vivait heureuse et en bonne santé jusqu’à ce que son calvaire commence il y a cinq ans.

“Le matin de son mariage avec l’amour de sa vie, Simon, Michelle a mentionné avoir ressenti une sensation de picotement au visage, un peu comme des fourmillements”, a déclaré Sam.

Faits sur les tumeurs cérébrales – 10 choses que vous devez savoir sur les tumeurs cérébrales

“Je me souviens que maman l’encourageait à ne pas s’inquiéter et elle lui conseillait de consulter un médecin généraliste une fois le mariage terminé.

“Leur mariage était une occasion si heureuse, pleine d’amour.

“Nous sommes reconnaissants de ne pas avoir entendu parler de la tumeur cérébrale de Michelle avant.”

Quelques jours plus tard, Michelle s’est rendue chez le médecin pour des analyses de sang, qui “n’ont rien révélé d’inquiétant”.

Mais ses symptômes ne cessaient de s’aggraver et, en plus de la sensation de picotement au visage et dans les mains, elle commençait à se sentir incroyablement étourdie.

Lire aussi  Un nouvel outil d'édition de gènes peut conduire à une thérapie génique « globale » de la mucoviscidose | PASTE vise à lutter contre les maladies présentant diverses mutations

Après plusieurs autres visites chez le médecin généraliste, elle a été référée pour une IRM et envoyée aux urgences.

Un chirurgien a révélé qu’il avait trouvé une tumeur au cerveau et que, en raison de sa localisation profonde dans le tronc cérébral, il ne pouvait pas l’opérer.

Les seuls traitements disponibles étaient la radiothérapie et la chimiothérapie.

Elle a dit qu’elle rêvait de câliner ses enfants mais qu’elle ne pouvait physiquement pas le faire.

Sam WilliamsLa sœur de Michelle

“Michelle était très soucieuse de sa santé, alors apprendre qu’elle avait un cancer semblait si injuste, mais nous avons vite réalisé à quel point les tumeurs cérébrales sont aveugles. Cela semblait tellement injuste”, a déclaré Sam.

Une semaine plus tard, il a été confirmé que Michelle souffrait d’un gliome du tronc cérébral, une croissance de cellules cancéreuses dans la zone qui relie la base du cerveau à la moelle épinière.

Elle a commencé une radiothérapie, mais la famille a été « éviscérée » lorsqu’elle a reçu les résultats de l’échographie post-traitement.

“Ils ont montré que la tumeur s’était développée. C’était dévastateur”, a déclaré Sam.

Elle a essayé deux types de chimiothérapie, mais aucune n’a réussi à réduire sa tumeur.

Début 2021, Michelle était encore capable de faire de courtes promenades, mais elle était très instable et sa vue commençait à décliner.

“Toute notre famille a parcouru Internet à la recherche d’essais médicaux ou de traitements de pointe qui pourraient offrir juste une lueur d’espoir après d’innombrables impasses, le tout ayant un coût énorme”, a-t-elle déclaré.

“Elle a géré une série d’immunothérapies, qui a coûté des dizaines de milliers de livres que les gens nous ont si généreusement donnés.

“Même si cela lui donnait juste un peu plus de temps avec sa famille, cela en valait la peine.”

Michelle, de Bow, East London, avant son diagnosticCrédit : SWNSMichelle a décrit avoir ressenti une étrange sensation de picotement lorsqu’elle s’est mariéeCrédit : Brain Tumor ResearchOn lui a dit plus tard qu’elle souffrait d’un gliome du tronc cérébralCrédit : Brain Tumor ResearchMichelle est décédée en juin 2021, avec sa mère et son mari. à ses côtésCrédit : Brain Tumor Research

Malheureusement, l’état de Michelle a continué de se détériorer et en juin 2021, Simon a pris congé de son travail financier chargé pour s’occuper de sa femme à la maison.

Le reste de sa famille s’est également rallié à elle car ils savaient tous qu’il ne lui restait plus longtemps.

“Elle savait qu’elle était en train de mourir”, a déclaré Sam.

“Je lui ai demandé si elle voulait parler de quelque chose et elle m’a dit à quel point la situation était injuste ; elle a dit qu’elle rêvait de faire des câlins à ses enfants mais qu’elle ne le pouvait physiquement pas.

Lire aussi  Anya Taylor-Joy a épousé Malcolm McRae en 2022, elle confirme

“Je lui ai dit d’essayer de ne pas avoir peur de mourir. Elle a dit que non, mais elle ne voulait pas y aller.

“Elle s’est battue jusqu’à son dernier souffle, mais finalement, il ne restait plus de combat en elle et elle s’est éclipsée paisiblement le 26 juin 2021 avec maman et Simon dans la chambre avec elle.

“Les enfants avaient trois et six ans lorsque Michelle est décédée. Elle n’était pas encore arrivée au quatrième anniversaire de Poppy ni à sa rentrée scolaire.

“Je pense que la réalité selon laquelle leur mère ne reviendra jamais s’est vraiment manifestée plus tard. C’est une réaction tardive.

“Heureusement, Simon a été formidable, tout comme leurs amis et l’école. L’école a fourni des conseils aux enfants et les enseignants continuent de les surveiller.”

Les symptômes les plus courants d’une tumeur cérébrale

Plus de 12 000 Britanniques reçoivent chaque année un diagnostic de tumeur cérébrale primitive – dont environ la moitié sont cancéreuses – et 5 300 perdent la vie.

Cette maladie est le cancer le plus mortel chez les enfants et les adultes âgés de moins de 40 ans, selon Brain Tumor Charity.

Les tumeurs cérébrales réduisent l’espérance de vie de 27 ans en moyenne, avec seulement 12 pour cent des adultes survivant cinq ans après le diagnostic.

Il existe deux types principaux, les tumeurs bénignes non cancéreuses se développant plus lentement et étant moins susceptibles de réapparaître après le traitement.

Les tumeurs cérébrales malignes cancéreuses peuvent soit prendre naissance dans le cerveau, soit s’y propager à partir d’ailleurs dans le corps et sont plus susceptibles de récidiver.

Les tumeurs cérébrales peuvent provoquer des maux de tête, des convulsions, des nausées, des vomissements et des problèmes de mémoire, selon le NHS.

Ils peuvent également entraîner des changements dans la faiblesse de la personnalité ou une paralysie d’un côté du problème et des problèmes d’élocution ou de vision.

Les neuf symptômes les plus courants sont :

  • Maux de tête
  • Saisies
  • Se sentir malade
  • Être malade
  • Problèmes de mémoire
  • Changement de personnalité
  • Faiblesse ou paralysie d’un côté du corps
  • Problèmes de vue
  • Problèmes d’élocution
  • Si vous souffrez de l’un de ces symptômes, en particulier d’un mal de tête différent de celui que vous ressentez habituellement, vous devriez consulter votre médecin généraliste.

    Source : ENM

    Sam a ajouté : “Elle avait toujours voulu être maman et elle était la plus heureuse qu’elle ait jamais été au cours des années où elle était avec Simon et les enfants.

    Lire aussi  Erin O'Connor porte une robe chic à épaules dénudées alors qu'elle rejoint Nicola Coughlan au défilé Emilia Wickstead lors de la Fashion Week de Londres.

    “Même au cours de ses dernières semaines et de ses derniers jours, elle était une bonne mère, demandant toujours ce que les enfants mangeaient pour leur dîner, me disant quels livres Poppy aimait et nous écoutant pendant que nous lui lisions leurs bulletins scolaires.

    “Elle les aimait inconditionnellement et cet amour restera avec eux pour toujours.”

    Sam espère qu’en partageant l’histoire de sa sœur, elle pourra éviter à d’autres familles d’avoir à vivre un tel chagrin.

    “Michelle est devenue passionnée par la sensibilisation aux tumeurs cérébrales après son propre diagnostic. Je me sens donc privilégiée de pouvoir contribuer à ce travail en mémoire de sa mémoire et de celle des autres personnes confrontées à cette terrible maladie”, a-t-elle déclaré.

    “En tant que famille, nous pensons qu’il est absolument essentiel qu’il y ait davantage de financement pour la recherche sur les traitements des tumeurs cérébrales, afin qu’à terme, le NHS puisse faire davantage pour aider les personnes confrontées à ce diagnostic difficile, et que les familles ne se retrouvent pas obligées de rechercher désespérément des tumeurs cérébrales. traitements privés ou alternatifs.

    Louise Aubrey, responsable du développement communautaire chez Brain Tumor Research, a déclaré : « Nous sommes vraiment reconnaissants envers la famille de Michelle pour son incroyable soutien et sa générosité en sa mémoire.

    En savoir plus sur l’Irish Sun

    ” Seulement 12 pour cent des personnes diagnostiquées avec une tumeur cérébrale survivent au-delà de cinq ans, contre une moyenne de 54 pour cent pour tous les cancers. Et pourtant, seulement 1 pour cent des dépenses nationales consacrées à la recherche sur le cancer ont été allouées à cette maladie dévastatrice depuis que les records ont été établis. a commencé en 2002. Cela doit changer.

    Le gliome dans le tronc cérébral est très rare, en particulier chez les adultes, selon Cancer Research UK.

    Michelle a reçu une radiothérapie, une chimiothérapie et une immunothérapie avant de mourirCrédit : Brain Tumor ResearchL’épreuve a commencé le jour de son mariage en avril 2019Crédit : Brain Tumor ResearchSa famille était à ses côtés à chaque étape du processusCrédit : Brain Tumor ResearchAprès la sensation de picotement, Michelle a commencé à se sentir étourdieCrédit : Brain Tumor Research : Recherche sur les tumeurs cérébrales
    2024-05-27 15:01:23
    1716814041


    #Maman #ans #est #décédée #des #mois #après #sensation #picotement #jour #son #mariage #soit #transformée #une #tumeur #cérébrale #incurable

    Facebook
    Twitter
    LinkedIn
    Pinterest

    Leave a Comment

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

    ADVERTISEMENT