Nouvelles Du Monde

L’unité mobile termine la manifestation dans le bâtiment de l’Université Radboud de Nimègue

L’unité mobile termine la manifestation dans le bâtiment de l’Université Radboud de Nimègue

Les étudiants d’Omroep Gelderland se lèvent les mains lorsque l’unité mobile entre

En association avec

Omroep Gueldre

NOS News•aujourd’hui, 00:36•Modifié aujourd’hui, 01:01

La police de Nimègue a mis fin aux manifestations étudiantes dans le bâtiment Erasmus de l’université Radboud. Des étudiants occupent depuis cet après-midi une partie du deuxième étage de l’immeuble.

Il s’agit d’un groupe d’environ 30 à 50 étudiants qui prévoyaient de passer la nuit à l’université. Ils exigent que l’université rompe ses liens avec les autorités israéliennes.

Plus tôt dans la soirée, les étudiants avaient reçu un ultimatum de la direction de l’université, qui avait invité le groupe à une discussion sur la situation qui s’était présentée. La condition était que les étudiants quittent le bâtiment. Selon Selon Omroep Gelderland, les étudiants voulaient seulement parler de leurs revendications, pas de l’occupation.

Expulsion

Il y a eu une concertation entre les étudiants et le conseil d’administration de l’université jusqu’à la dernière minute. A 23 heures, ils ont reçu une demande formelle de quitter le bâtiment. Comme cela ne s’est pas produit, la police est intervenue.

Lire aussi  La valeur aberrante de la première semaine du Kansas et ce que cela pourrait signifier pour aller de l'avant

Omroep Gelderland rapporte que les étudiants avaient barricadé les portes. Après minuit, l’unité mobile a franchi les barricades et les étudiants ont été descendus un par un. Les manifestants ont également eu la possibilité de se retirer.

Un journaliste du quotidien De Gelderlander a écrit X que certains manifestants s’étaient enchaînés. L’évacuation s’est achevée vers 00h30. Personne n’a été arrêté.

Vandalisme

Plus tôt dans la journée, l’Université Radboud avait écrit dans un communiqué que les étudiants manifestants avaient été vandalisés. En conséquence, « diverses activités éducatives » n’ont pas pu se poursuivre.

Un débat étudiant avec le chef du parti européen GroenLinks/PvdA et le numéro deux de ce parti, Bas Eickhout et Mohammed Chahim, a également été annulé. Selon l’AD, cela s’est produit sans peur que les manifestants perturberaient la réunion.

2024-05-28 01:36:45
1716867880


#Lunité #mobile #termine #manifestation #dans #bâtiment #lUniversité #Radboud #Nimègue

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT