Nouvelles Du Monde

L’ONU prévoit des exemptions de sanctions pour l’aide humanitaire

L’ONU prévoit des exemptions de sanctions pour l’aide humanitaire

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté vendredi une résolution pour permettre à l’aide humanitaire de se poursuivre sans entrave dans les pays visés par les sanctions de l’ONU, en particulier les avoirs gelés.

Le texte stipule que « le versement de fonds », « des ressources économiques » ou « la fourniture de biens et de services nécessaires pour assurer la livraison en temps voulu de l’aide humanitaire… sont autorisés et ne constituent pas une violation du gel des avoirs imposé par ce Conseil. “

La résolution s’applique aux agences des Nations Unies ainsi qu’aux organisations humanitaires participant au travail humanitaire des Nations Unies.

La communauté humanitaire a appelé le Conseil à s’assurer que “des impacts involontaires de second ordre n’entravent pas leur travail”, a déclaré l’ambassadrice américaine à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield. Elle a dit qu’ils voulaient une “exclusion claire et standard” pour tous les régimes de sanctions de l’ONU.

Lire la suite: Les États-Unis “agiront” si les terroristes se regroupent en Afghanistan

Lire aussi  Cours de l'action Yes Bank Aujourd'hui Mises à jour en direct : Yes Bank a clôturé aujourd'hui à 27,85 ₹, en baisse de -1,52 % par rapport aux 28,28 ₹ d'hier

“Et c’est exactement ce sur quoi nous votons aujourd’hui”, a-t-elle déclaré, ajoutant que la résolution “sauverait des vies”.

Le texte – qui a également été soutenu par plusieurs dizaines d’États même en dehors du Conseil de sécurité – a obtenu 14 voix pour au Conseil, seule l’Inde s’étant abstenue.

“Nos préoccupations émanent d’exemples avérés de groupes terroristes tirant pleinement parti de ces exclusions humanitaires et se moquant des régimes de sanctions”, en particulier ceux contre le soi-disant groupe État islamique et Al-Qaïda, a déclaré l’ambassadrice indienne Ruchira Kamboj, qui dirige le Conseil ce mois-ci.

La résolution précise que l’exemption n’est valable que deux ans pour Al-Qaïda et Da’ish.

“Il y a également eu plusieurs cas de groupes terroristes dans notre quartier, y compris ceux répertoriés par ce conseil, se réincarnant en organisations humanitaires et en groupes de la société civile précisément pour échapper aux sanctions”, a déclaré l’ambassadeur indien.

Le Comité international de la Croix-Rouge a salué le vote comme “un jour important dans l’histoire de l’action humanitaire”, exprimant l’espoir que la nouvelle règle signifierait “de meilleurs services pour les communautés, tels que les soins médicaux, le forage de puits pour l’eau potable, ou des visites aux personnes détenues dans le cadre du conflit. »

Lire aussi  Les chaînes françaises baissent leurs prix pour freiner l'inflation

Il existe actuellement plus d’une douzaine de régimes de sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies impliquant la Corée du Nord, la Libye, la République démocratique du Congo et les talibans.

L’année dernière, après le retour au pouvoir des talibans en Afghanistan, le Conseil de sécurité a mis en place une exception pour l’aide humanitaire au pays déchiré par la guerre.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT