L'Olympique Lyon met fin au rêve européen de Barcelone

0
15

Cinq minutes. C'est le temps qui a maintenu le rêve du Barça de conquérir à Budapest la première Ligue des champions de son histoire.

Un rêve qui, malheureusement, serait bientôt dilué car l’opposé ne s’attendait à aucun rival, mais au champion des trois dernières éditions, l’Olympique de Lyon. Avec cela, il y a déjà six champions qui brillent resplendissant dans les vitrines du club gaulois, qui continue à démontrer sa domination absolue dans la compétition de clubs européenne maximale.

Inexpérience, nervosité ou tout simplement parce que le budget lyonnais a quadruplé celui de Barcelone, les Français sont sortis comme de vrais rouleaux compresseurs sur la pelouse du Groupama Arena de Budapest, qui était remplie. Les Français, habitués à jouer ce type de match, n'ont pas donné la moindre option à l'azulgrana qui, à 30 minutes, avait déjà perdu par 4 buts à 0.

Ada Hegerberg, la première femme à avoir remporté un ballon d'or dans l'histoire, était avec son tour du chapeau le bourreau d'une Barcelone qui ne trouvait pas son jeu coloré et touchant qui l'avait conduite à entrer dans la première finale européenne de son histoire. Étonnant que le Norvégien, qui a donné un récital et qui a été le meilleur joueur du match, ne soit pas à la prochaine Coupe du Monde en France. La «14», qui a vécu un épisode macho lorsqu’elle a remporté le Ballon d’or, n’assistera pas au rendez-vous en juin prochain pour défendre les droits des femmes.

Dzsenifer Marozsán, qui est rentré dans son pays et a reçu un accueil chaleureux pendant le match, a ouvert le score après cinq minutes de jeu grâce à une belle passe décisive de Van de Sanden. Les Hollandais avaient mal à la tête pour Leila. Après son but, les trois hommes de Hegerberg sont arrivés en quinze minutes à peine. Ils ont démontré que la Norvégienne est la meilleure joueuse du monde.

Un tir d'Alexia Putellas dans un coin, alors que la première partie se terminait, était la meilleure chance pour un Barcelone qui vivait un véritable cauchemar sur la pelouse de la Groupama Arena.

Déjà en seconde période et sans aucune pression, Barcelone commençait à se sentir plus à l'aise. Les joueurs de Lluís Cortes osèrent plus et étaient sur le point d'ouvrir les buts. Lieke Martens n'a pas profité de son grand contrôle à l'intérieur de la surface et lorsqu'il a eu tout pour vaincre Bouhaddi, son tir a été échappé. Vicky Losada a également essayé, mais sa vaseline a très peu monté. C'est Oshoala, qui est sorti en deuxième mi-temps, qui a inscrit le but d'honneur du Barça après une superbe assistance de Martens.

Lyon, qui a perdu une marche dans les deuxièmes quarante-cinq minutes, est pour la quatrième saison consécutive le Roi de l’Europe. Barcelone devra attendre, mais comme disait Lluís Cortés: «Ce n'est pas la fin du processus».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.