Nouvelles Du Monde

Litige concernant le déménagement du département de l’éducation de Francfort

Litige concernant le déménagement du département de l’éducation de Francfort

2024-02-21 11:27:37

DL’ancienne usine de timbres située dans le quartier de Sachsenhausen à Francfort est particulièrement appréciée des architectes. Plusieurs cabinets d’architectes renommés y ont leur siège et la bibliothèque du Musée allemand de l’architecture se trouve au rez-de-chaussée. On pourrait penser que ce n’est pas un mauvais quartier pour le service de construction de la ville, qui comprend également le service de l’éducation et donc les bâtiments scolaires publics. Au portail d’entrée de l’immeuble de bureaux de la Hedderichstrasse, deux grands panneaux d’information indiquent le chemin. À côté des armoiries rouges de la ville est écrit « Ville de Francfort-sur-le-Main. Département de l’Éducation, de l’Immobilier et des Nouveaux Bâtiments ».

Mais le visiteur qui veut prendre l’ascenseur pour se rendre au département jusqu’au quatrième étage n’y arrive pas. L’ascenseur s’arrête au troisième étage. Cela ne va pas plus loin. De retour au rez-de-chaussée, nous croisons par hasard un homme devant le bureau du gardien. Le département de l’éducation ? « Ils ne sont pas encore là. Il n’y a pas encore de bureau là-bas. » Il ne veut pas donner plus d’informations.

Lire aussi  La fille d'anniversaire Elizabeth Berkley et d'autres stars de "Sauvés par le gong": où sont-ils maintenant?

Il est possible qu’aucun employé du ministère ne s’y assoie un jour. Parce que sa décision est très controversée au sein du magistrat et de l’administration municipale. La responsable de l’éducation Sylvia Weber (SPD) a signé un contrat de location en décembre 2022. Mais la Cour des comptes et le Bureau juridique ont exprimé leurs inquiétudes. L’espace est surdimensionné et trop cher, et sa location n’est pas rentable. Il y a également suffisamment d’espace dans les bâtiments municipaux, comme par exemple l’Office de la construction et de l’immobilier de la Solmsstrasse. Le magistrat n’a donc pas encore approuvé cette décision. Et le propriétaire attend son loyer.

Le magistrat n’a pas encore approuvé le contrat de location

L’immeuble appartient à la société luxembourgeoise Lion Investments. La location devrait débuter le 15 décembre 2022. Un prix au mètre carré de 16,70 euros a été convenu pour la superficie de 1 230 mètres carrés. Il y a aussi des frais supplémentaires, des débarras et des places de parking. Tout cela représente un loyer mensuel de 24 671 euros. Mais la ville n’a pas encore transféré un centime. Le premier rappel est intervenu en mars, alors que les dettes de loyer s’élevaient à 86 351 euros. La ville doit désormais probablement environ 350 000 euros.

Il n'y a toujours pas de bureau du Département de l'éducation, de l'immobilier et des nouveaux bâtiments de Francfort dans l'ancienne usine de timbres.  On ne sait pas si cette décision aura lieu un jour.


Il n’y a toujours pas de bureau du Département de l’éducation, de l’immobilier et des nouveaux bâtiments de Francfort dans l’ancienne usine de timbres. On ne sait pas si cette décision aura lieu un jour.
:


Image : Wonge Bergmann

Mais le traité est-il réellement entré en vigueur ? Au moins Weber l’a signé. Cependant, elle estime que cela a été fait à la condition que les comités municipaux approuvent le contrat. « Le propriétaire et moi-même pensions que nous prendrions une décision d’ici deux à trois mois. Et à cet égard, de mon point de vue, il n’était pas critique de signer le contrat sous réserve de l’approbation du magistrat », dit-elle.

Cependant, le magistrat n’a pas encore approuvé l’accord, invoquant les préoccupations non résolues des bureaux de contrôle. Le conseil municipal n’était pas non plus d’accord. Cela n’est pas formellement nécessaire, car seuls les contrats de location d’une durée d’au moins dix ans nécessitent votre approbation.

Le bail de l’usine de timbres est d’une durée de cinq ans avec possibilité de prolongation de quatre ans. Cela fait un total de neuf. Faut-il contourner le conseil municipal ? Le cabinet juridique recommande qu’ils soient également impliqués afin de contrecarrer cette impression.

Le propriétaire constate des « divergences internes » au sein de la ville

Du point de vue du propriétaire, le contrat de location a été conclu légalement. Convaincu que tout était correct, il a divisé les pièces selon les besoins des locataires et a même installé des panneaux. L’architecte Jachen Könz représente le propriétaire. « L’espace était loué. Il y a un contrat», dit-il, évoquant des «désaccords internes» à la ville. Vous vous placez « au milieu de la discussion » pour résoudre le problème. “Nous demandons à des avocats de déterminer comment ce problème peut être résolu.”

Le département de formation est actuellement hébergé dans deux bâtiments : Weber et certains collaborateurs se trouvent au Mainzer Landstrasse 293, le bâtiment administratif « Stadtraum Frankfurt » à Gallus. Or, ces zones sont revendiquées par la collègue de Weber, Nargess Eskandari-Grünberg (Les Verts), pour avoir conseillé les réfugiés. Une partie du département, y compris le département de construction scolaire, est située à la Solmsstrasse 27-37, l’Office de la construction et de l’immobilier. Près de 30 chambres supplémentaires y sont disponibles. Mais il a été convenu que ces locaux seraient réservés aux nouveaux collaborateurs, précise Weber. Le cabinet prépare 80 rendez-vous, dont 30 sont déjà en cours de candidature. « Si vous embauchez des gens, vous avez également besoin d’un endroit où travailler pour eux. »



#Litige #concernant #déménagement #département #léducation #Francfort
1708505048

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT