Nouvelles Du Monde

Ligue de Conférence, Plzen-Fiorentina 0-0 – Football

Ligue de Conférence, Plzen-Fiorentina 0-0 – Football

La Fiorentina n’est pas en mesure d’aller au-delà du nul 0-0 contre le Viktoria Plzen lors du match aller des quarts de finale de la Conference League. Dans la Doosan Arena, la Viola a bénéficié comme à son habitude de beaucoup de possession de balle mais sans parvenir à réellement mettre en difficulté la défense adverse, restée impénétrable (un seul but encaissé lors des neuf derniers matches de coupe). Les deux équipes restent invaincues dans la compétition mais en termes de qualification pour les demi-finales, tout se jouera dans sept jours au Franchi où les hommes de Vincenzo Italiano devront pouvoir trouver le but.
L’entraîneur de la Viola, qui a pour l’instant gelé toute discussion sur l’avenir pour se concentrer uniquement sur ces derniers mois décisifs pour ses objectifs et ceux de son équipe, avait pour objectif de revenir du voyage tchèque – le premier match européen après le décès du directeur général Barone – avec un succès qui hypothèque le passage au tour suivant et contribue à consolider le classement de notre football utile pour avoir cinq équipes dans la future Ligue des Champions. A cette occasion il a relancé Dodo, Quarta, Arthur, Sottil et Beltran, ce dernier revenant de son exclusion face à la Juve. Confirmés entre autres sont Nico Gonzalez sur le couloir droit, Belotti comme attaquant central et Mandragora au milieu de terrain. Même pas sur le banc, Bonaventura souffre d’un coup à la cheville. Encore des absences du Viktoria Plzen qui s’est appuyé sur Chory devant, soutenu par Vydra et Sulc : ces deux derniers se sont créés la seule véritable occasion de la première mi-temps, avec un tir qui a fini de peu à côté.
La Viola a toujours contrôlé le match mais n’a jamais inquiété le gardien adverse : une tentative lointaine de Quarta, une tête de Belotti stoppée sans problème.
Pour tenter de vaincre la défense prudente et impénétrable de Viktoria, il fallait accélérer le jeu. Ce que la Fiorentina a tenté de faire en seconde période mais avec peu de continuité et de danger : hormis une fente de Beltran neutralisée par Jedlicka, ce sont les fumigènes bêtement lancés par le secteur des supporters de la Viola qui se sont allumés sur le terrain, obligeant l’arbitre à suspendu pendant quelques minutes après le début du match, Gonzalez, Dodo et Biraghi sont intervenus pour les éloigner et calmer leurs supporters.
Pour tenter de sortir de l’impasse, l’Italie a joué vers la fin les cartes de Nzola, Barak, Kouamé et Ikonè, révolutionnant tout le département offensif, mais les changements n’ont pas eu l’effet escompté. Ainsi Viktoria a enfin célébré son troisième 0-0 consécutif dans la compétition, contrairement à la Fiorentina qui devra se montrer plus concrète et plus pointue dans une semaine.

Lire aussi  Un tribunal britannique reporte le jugement contre BHP pour catastrophe environnementale à Mariana - Internacional

Reproduction réservée © Copyright ANSA

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT