Nouvelles Du Monde

L’expédition du nouveau vaccin contre le paludisme, R21, vers la République centrafricaine marque la dernière étape importante pour la survie des enfants – Central African Republic

L’expédition du nouveau vaccin contre le paludisme, R21, vers la République centrafricaine marque la dernière étape importante pour la survie des enfants – Central African Republic

Avec deux vaccins recommandés et un approvisionnement élargi, Gavi, l’UNICEF et l’OMS travaillent en étroite collaboration avec les gouvernements et leurs partenaires pour accroître la prévention du paludisme et la protection des enfants.

GENÈVE/COPENHAGUE/NEW YORK, 24 mai 2024 – L’UNICEF a livré aujourd’hui plus de 43 000 doses du vaccin antipaludique R21/Matrix-M par voie aérienne à Bangui, en République centrafricaine, et plus de 120 000 doses suivront dans les prochains jours. C’est le premier pays à recevoir le vaccin antipaludique R21 destiné à la vaccination systématique des enfants, marquant ainsi une nouvelle étape dans la prévention de la maladie et dans le sauvetage des vies d’enfants.

Le R21 est le deuxième vaccin antipaludique recommandé par l’OMS pour les enfants vivant dans des zones d’endémie. Parallèlement à la recommandation antérieure de l’OMS concernant le vaccin RTS,S, l’approvisionnement en vaccins est désormais suffisant pour étendre la vaccination contre le paludisme en Afrique. Le déploiement des deux vaccins est financé par Gavi, l’Alliance du Vaccin.

« Avec deux produits désormais disponibles dans les pays, l’augmentation de l’approvisionnement en vaccins contre le paludisme change la donne pour la survie et la santé des enfants », a déclaré Leila Pakkala, Directrice de la Division des approvisionnements de l’UNICEF. « Les inquiétudes antérieures quant à la satisfaction de l’offre et de la demande sont fermement derrière nous. Désormais, notre priorité est que les vaccins parviennent à tous les enfants à risque. »

Les vaccins R21 et RTS,S se sont révélés sûrs et efficaces pour prévenir le paludisme chez les enfants. Le vaccin RTS,S a été administré à plus de 2 millions d’enfants au Ghana, au Kenya et au Malawi dans le cadre d’un programme pilote de quatre ans qui a démontré une réduction de 13 pour cent de la mortalité toutes causes confondues.

Lire aussi  Trouble bipolaire : la maladie dont souffrent Mariah Carey et Selena Gómez

Le paludisme est l’une des maladies les plus mortelles au monde, tuant chaque année près d’un demi-million d’enfants de moins de 5 ans en Afrique.

La République centrafricaine a l’un des taux d’incidence du paludisme les plus élevés au monde. En 2022, on estime que 1 733 000 cas de paludisme ont été signalés dans le pays, soit une moyenne d’environ 4 747 cas par jour. La maladie a également fait environ 5 180 morts sur l’année, soit 14 décès par jour.

« Disposer de deux vaccins sûrs et efficaces signifie que nous bénéficions d’une plus grande sécurité d’approvisionnement et que nous pouvons être plus sûrs de répondre aux besoins des pays », a déclaré le Dr Sania Nishtar, PDG de Gavi, l’Alliance du Vaccin. « C’est ce qui compte le plus : que les pays où nos vaccins peuvent avoir le plus d’impact puissent y avoir accès, sauvant ainsi des milliers de vies chaque année et apportant un soulagement aux familles, aux communautés et aux systèmes de santé dans leur ensemble. »

La République centrafricaine, ainsi que le Tchad, la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo, le Mozambique, le Nigeria, le Soudan du Sud et l’Ouganda, se préparent à recevoir des expéditions de R21.

Lire aussi  Une étude suggère une fréquence accrue de suralimentation émotionnelle pendant les fermetures d'universités en raison de la pandémie de COVID-19

Jusqu’à présent, environ 4,33 millions de doses de RTS,S ont été livrées à 8 pays – Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Ghana, Kenya, Libéria, Malawi et Sierra Leone – qui proposent le vaccin dans le cadre de leurs programmes de vaccination systématique des enfants dans le cadre de plans nationaux de lutte contre le paludisme. Le Burundi et le Niger sont les prochains sur la liste des expéditions RTS,S.

Les livraisons de vaccins aux pays financés par l’Alliance du Vaccin dépendent des demandes des gouvernements et de leur volonté d’inclure le vaccin dans les programmes de vaccination de routine.

Gavi, l’UNICEF, l’OMS et leurs partenaires soutiennent les gouvernements alors qu’ils se préparent à recevoir et à introduire les vaccins. Cela implique d’aider les pays à élaborer des plans de mise en œuvre des vaccins et des stratégies de communication, à organiser des formations pour les agents de santé et à impliquer les communautés, et à garantir une capacité suffisante de la chaîne du froid.

« Les vaccins contre le paludisme, introduits dans le cadre des outils disponibles dans les plans nationaux complets de lutte contre le paludisme, réduiront considérablement les décès des jeunes enfants et peuvent contribuer à revitaliser la lutte contre le paludisme. Le vaccin R21 rejoignant désormais le vaccin RTS,S pour être utilisé dans les programmes nationaux de vaccination, l’extension du vaccin contre le paludisme dans certaines régions d’Afrique, où le paludisme reste une cause majeure de décès infantile, se poursuivra. La forte demande communautaire en vaccins contre le paludisme offre également aux enfants la possibilité de recevoir d’autres vaccins infantiles qui pourraient être nécessaires, ce qui permettra de sauver encore plus de vies », a déclaré le Dr Kate O’Brien, Directrice du Département Vaccination, vaccins et produits biologiques de l’OMS.

Lire aussi  Pourquoi les vaisseaux spatiaux regardant le soleil ont-ils des visions nuageuses ?

Les vaccins contre le paludisme constituent un complément important à la lutte contre la maladie. Une planification minutieuse est essentielle pour garantir le succès de l’introduction des vaccins contre le paludisme et pour les combiner avec d’autres interventions, notamment des moustiquaires imprégnées d’insecticide ou une pulvérisation intradomiciliaire ciblée à effet rémanent, la chimioprévention, le diagnostic et les traitements rapides afin de maximiser l’impact sur la santé publique.

#####

Contacts médias

Sara Alhattab

UNICEF New York

Tél : +1 917 957 6536

Courriel : [email protected]

Meghana Sharafudeen

Gavi

Tél : +41 79 711 55 54

Courriel : [email protected]

Afficher tous les contacts

Ressources additionnelles

Consultez le tableau de bord du marché des vaccins de l’UNICEF

Télécharger du contenu multimédia

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde, pour atteindre les enfants les plus défavorisés du monde. Dans plus de 190 pays et territoires, nous œuvrons pour chaque enfant, partout dans le monde, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Suivez l’UNICEF sur Twitter, Facebook, Instagram et Youtube


2024-05-24 23:55:38
1716586647


#Lexpédition #nouveau #vaccin #contre #paludisme #R21 #vers #République #centrafricaine #marque #dernière #étape #importante #pour #survie #des #enfants #Central #African #Republic

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Votre navigateur Web n’est pas pris en charge

Votre navigateur Web n’est pas pris en charge

Votre navigateur Web n’est pas pris en charge – CNN CNNflèche vers le basfermerglobeplaylistrecherchesocial-facebooksocial-googleplussocial-instagramliens sociauxcourrier socialsocial-plussocial-twittersocial-whatsapp-01social-whatsapphorodatagetapez-audiogalerie de

Un F16 s’est écrasé à Halkidiki, le pilote est sain et sauf

F-16 ©Eurokinissi ” )+(“arrêter\”> “).length); //déboguer contenttts2=document.querySelector(“.entry-content.single-post-content”).innerHTML.substring( 0, document.querySelector(“.entry-content.single-post-content “).innerHTML.indexOf( “” )); contenttts2=contenttts2.substring(contenttts2.indexOf( “fa-stop\”> ” )+(“arrêter\”> “).length);

ADVERTISEMENT