Nouvelles Du Monde

Les taux d’intérêt des comptes d’épargne : le monde politique demande des mesures pour des prix compétitifs et la création d’un compte populaire

Les taux d’intérêt des comptes d’épargne : le monde politique demande des mesures pour des prix compétitifs et la création d’un compte populaire

L’équation agite le monde politique depuis plusieurs semaines : les taux d’intérêts sur les comptes d’épargne proposés sur le marché sont généralement inférieurs à 1 %, alors que les banques peuvent placer l’épargne de leurs clients auprès de la Banque centrale européenne (BCE) à un taux de 3,25 %. Parallèlement, les taux pratiqués par les banques pour les crédits hypothécaires tournent autour de 4 à 5 %.

Examen approfondi

Le monde politique a donné de la voix ces derniers jours. “Notre vice-Premier PS, par ailleurs ministre de l’Économie, Pierre-Yves Dermagne, a demandé à l’Autorité belge de la Concurrence de procéder à un examen approfondi des services proposés par le secteur bancaire en vue d’en proposer de meilleurs à des prix compétitifs, notamment au sujet des taux d’intérêt des comptes d’épargne”, rappelle Hugues Bayet qui ne reste pas inactif, lui non plus, sortant de sa besace de député fédéral socialiste, 3 propositions de loi.

Compte populaire

Lire aussi  Facebook et Instagram suppriment les comptes du chef religieux iranien

L’une d’elles concerne un compte d’épargne populaire. “Les banques ne peuvent pas gagner sur tous les tableaux avec à la fois des taux hypothécaires punitifs et des taux d’intérêt ridicules sur l’épargne”, dit-il. “Notre priorité : encourager une épargne populaire. Des mesures qui bénéficient d’abord aux « petits épargnants » et non à ceux qui ont des centaines de milliers d’euros sur le compte d’épargne.”

Toutes les banques devraient donc offrir un compte d’épargne populaire (imposé) dont le taux s’inspirerait de celui offert par la BCE aux banques (qui ne pourrait de toute façon pas descendre sous 1,5 % même si c’était le cas du taux de la BCE) et garantirait ce taux jusqu’à 22 000 €.

Une autre proposition de loi veut plafonner à 2 % la différence entre le taux de dépôt auprès de la BCE et le taux minimum d’intérêt sur les comptes d’épargne. Un peu l’équivalent du texte qu’Écolo/Groen a déposé il y a une dizaine de jours.

Lire aussi  Lancement de MariBank de Sea Group à Singapour sur invitation uniquement

Taxer les surprofits

Le PS s’apprête à déposer un troisième texte qui proposera une taxe de solidarité bancaire sur les marges (surprofits) des banques dans le cadre des emprunts hypothécaires. “Elles ne doivent pas oublier qu’on les a sauvées lors de la crise financière de 2008 et qu’elles ont un rôle sociétal à jouer, d’autant plus vis-à-vis de citoyens qui ont traversé plusieurs crises. Si elles utilisaient cet argent pour alimenter un fonds de garantie aidant les jeunes à se lancer, elles joueraient ce rôle sociétal.”
#député #Hugues #Bayet #présente #compte #dépargne #populaire
publish_date]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT