Les premiers agriculteurs comparaîtront devant le tribunal la semaine prochaine en raison d’émeutes au domicile du ministre | À PRÉSENT

Cinq agriculteurs impliqués dans les troubles autour de la maison de la ministre Christianne van der Wal (Nature et azote) comparaîtront devant le tribunal de Zutphen le 5 août. L’avocat d’un des suspects le confirme jeudi Le stenteur.

C’est un essai rapide. Les cinq sont soupçonnés d’agression publique et de vandalisme. Deux suspects sont de Hulshorst, les autres sont de Lochem, Bathmen et Holten.

Le 27 juin, les agriculteurs se sont rendus pour la deuxième fois au domicile du ministre Van der Wal. Ils l’ont fait le 10 juin également, mais les choses n’ont pas dégénéré. Van der Wal a depuis reçu une sécurité policière supplémentaire et une surveillance par caméra chez elle.

La ministre n’était pas chez elle fin juin, mais sa famille l’était. La police avait dressé une barricade, mais les agriculteurs l’ont franchie. Ils ont également détruit une voiture de police, selon le ministère public, en brisant une vitre et en y jetant une botte de foin et une caméra de surveillance.

La police n’a arrêté personne dans la nuit même. Les agents ne sont pas intervenus, selon leurs propres mots en raison de la situation dangereuse. La police a ensuite placé des images anonymisées sur Internet et a appelé les agriculteurs à se manifester volontairement. Huit d’entre eux l’ont fait, dont les cinq qui seront traduits en justice la semaine prochaine.

Les agriculteurs ont également soufflé des balles de paille déchiquetées sur la route.

Les agriculteurs ont également soufflé des balles de paille déchiquetées sur la route.

Les agriculteurs ont également soufflé des balles de paille déchiquetées sur la route.

Photo: PNA

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT