Nouvelles Du Monde

Les mystères de l’hibernation de l’ours brun : une source d’inspiration pour de nouvelles avancées médicales

Les mystères de l’hibernation de l’ours brun : une source d’inspiration pour de nouvelles avancées médicales

Intriguant les scientifiques par ses particularités physiologiques, l’ours brun, qui hiberne entre cinq à sept mois, ne perd que 15 à 20% de sa masse musculaire au cours de cette période. Pour Fabrice Bertile et son équipe de chercheurs, cet animal devient un sujet d’étude primordial dans la compréhension des mécanismes musculaires et métaboliques lors de longues phases d’inactivité.

Pour percer ce mystère, le scientifique Fabrice Bertile se rend deux fois par an en Suède avec un consortium de recherche scandinave. Prélever du sérum d’ours sur des animaux endormis “a permis d’étudier leurs cellules musculaires, où des réactions chimiques spécifiques limitent la perte de muscle”, explique-t-il. Autre particularité : les stocks de sucre dans les muscles du plantigrade restent pleins en hiver, alors que chez un humain inactif, ils se vident rapidement. Les oméga 3 joueraient un rôle dans leur maintien. Encore plus fort : ce mammifère ne souffre ni de problèmes veineux (caillot, thrombose) ni de troubles métaboliques (surpoids, diabète) au sortir de ses mois de sédentarité.

Lire aussi  Une lionne tue ses lionceaux au Zoo Plackendael après une vaccination

Quelles pourraient être les applications de ces découvertes?

“En appliquant du sérum d’ours sur des cellules musculaires humaines en culture, nous avons constaté que leur dégradation ralentit. En combinant ce sérum à d’autres molécules, nous espérons développer une molécule active contre la sarcopénie (perte de masse musculaire liée à l’âge), une pathologie universelle pour laquelle il n’existe aucun traitement”, souligne Fabrice Bertile. Une telle avancée serait très utile pour les astronautes, qui perdent du muscle durant leurs missions.

Ça peut aussi vous intéresser :

⋙ Quand les animaux font avancer notre santé

⋙ Quand les venins deviennent des médicaments

⋙ Ces virus découverts dans les excréments de girafe pourraient soigner de graves infections


#Sarcopénie #sérum #dours #pour #ralentir #perte #masse #musculaire #liée #lâge
2023-12-02 18:00:00

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT