Nouvelles Du Monde

Les hôteliers de Kwara protestent contre les tarifs élevés de l’électricité imposés par l’IBEDC

Les hôteliers de Kwara protestent contre les tarifs élevés de l’électricité imposés par l’IBEDC

2024-05-29 08:56:02

L’Association des propriétaires d’hôtels de l’État de Kwara est descendue mardi dans la rue pour protester contre ce qu’elle a qualifié de hausse scandaleuse et insensible des tarifs de l’électricité que leur a imposée la société de distribution d’électricité Ibadan dans l’État.

La manifestation qui s’est terminée plus tard dans l’après-midi au bureau de la Commission nigériane de régulation de l’électricité sur Kwara State Stadium Road, à Ilorin, a été menée par son président, Alhaji Dauda Akande, qui a remis la pétition contenant les griefs de l’association au secrétaire de l’Ilorin. branche du Forum du NERC.

Les plaintes, selon les manifestants, concernaient l’augmentation des tarifs de l’électricité, la manipulation informatique et le nombre d’heures qui leur étaient accordées pour la fourniture d’électricité par l’IBEDC, la société chargée de la fourniture d’électricité à l’État de Kwara.

Certaines pancartes portées par les hôteliers disaient : « IBEDC, arrêtez la hausse des tarifs de l’électricité », « Nous disons non au tarif élevé de l’électricité par l’IBEDC », « Nous ne permettrons pas à l’IBEDC de nous conduire à la faillite », « NERC, s’il vous plaît, sauvez-vous ». nous des tarifs d’électricité élevés imposés à nos membres par l’IBEDC », entre autres.

Lire aussi  Manifestations contre le fascisme : Francfort reste stable

Dans la lettre présentée au secrétaire du NERC, Akande a affirmé que l’IBEDC voulait pousser les membres des propriétaires d’hôtels de l’État à la faillite en raison du tarif élevé de l’électricité qui leur était imposé.

Selon lui, « lors de sa récente révision à la hausse de ses tarifs, l’IBEDC a augmenté de manière scandaleuse et insensible le tarif de l’électricité de ses clients de la bande A, sous laquelle relèvent nombre de nos membres, de 74 N à 225 N par unité.

« La société a ensuite procédé à une révision marginale à la baisse, à 205 N par unité.

Cette réduction marginale réfléchie après coup est tout à fait insuffisante et nombre de nos entreprises ne peuvent pas survivre à cette hausse tarifaire dans le contexte économique actuel de notre pays.

« Si l’IBEDC ne parvient pas à procéder à une révision substantielle à la baisse de ses tarifs, de nombreuses entreprises s’effondreront et il y aura inévitablement des pertes d’emplois dans tout le pays. Cela ne fera qu’aggraver les défis économiques actuels de notre cher pays.

Lire aussi  Vacances 2023 plus chères que jamais: voici comment les voyagistes fixent les prix

« Nous exigeons par la présente une révision substantielle à la baisse des tarifs de l’électricité afin d’éviter l’effondrement imminent de nos entreprises et des pertes d’emplois.

“Nous implorons la Commission nigériane de régulation de l’électricité d’intervenir sans plus tarder pour sauver nos entreprises et nos emplois.”

Il a en outre appelé le membre président du Nigeria Electricity Commission Forum, Ilorin, à transmettre la lettre de protestation soumise au siège social de la Nigeria Electricity Regulatory Commission à Abuja pour l’intervention urgente nécessaire.

L’un des manifestants, M. Funsho Ibrahim, qui est le directeur général des hôtels G. Pinnacle, Ilorin, a déclaré que le nouveau tarif qui lui a été proposé par l’IBEDC était de 25 millions de Naira après la révision marginale.

Funsho a déclaré : « Le tarif est passé de 6 millions de nairas à 25 millions de nairas, soit 75 % de plus que ce qui m’avait été accordé auparavant. Nous payons également des impôts aux conseils de l’État et des collectivités locales ainsi que d’autres taxes. Si le gouvernement veut que nous poursuivions nos activités, il doit trouver une solution à ces droits de douane élevés ainsi qu’à ces taxes.»

Lire aussi  Le COAG présente aux partis politiques une centaine de propositions agricoles pour la prochaine législature

Contacté pour réagir, le président de la branche d’Ilorin du Forum du NERC, M. Amos Ajanaku, qui a déclaré qu’il se rendait à Ibadan, dans l’État d’Oyo, pour une réunion, a promis que la plainte de l’association serait transmise au chef du NERC. bureau, Abuja.

« J’ai été informé de la protestation de l’association par la secrétaire et elle a dit qu’ils avaient soumis une lettre contenant leurs doléances. Nous le transmettrons au bureau du NERC à Abuja pour une éventuelle action et leur avons assuré que leur lettre parviendrait à Abuja », a déclaré Ajanaku.



#Les #hôteliers #Kwara #protestent #contre #les #tarifs #élevés #lélectricité #imposés #par #lIBEDC
1716967312

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Un F16 s’est écrasé à Halkidiki, le pilote est sain et sauf

F-16 ©Eurokinissi ” )+(“arrêter\”> “).length); //déboguer contenttts2=document.querySelector(“.entry-content.single-post-content”).innerHTML.substring( 0, document.querySelector(“.entry-content.single-post-content “).innerHTML.indexOf( “” )); contenttts2=contenttts2.substring(contenttts2.indexOf( “fa-stop\”> ” )+(“arrêter\”> “).length);

ADVERTISEMENT