Nouvelles Du Monde

Les épargnants belges en attente de meilleurs taux d’intérêt de la part des banques commerciales

Les épargnants belges en attente de meilleurs taux d’intérêt de la part des banques commerciales

Partout en Europe, les épargnants grondent. Les crédits sont de plus en plus onéreux mais les économies, elles, sont encore non ou peu rémunérées par les banquiers. Selon plusieurs spécialistes, en Belgique, les banques commerciales ont pourtant de la marge de manœuvre pour se montrer plus généreuses avec leurs clients particuliers sans se mettre en difficulté.

Article réservé aux abonnés

Depuis l’été dernier, les banques centrales ont sonné le glas d’une décennie de taux d’intérêt au plancher. But de la manœuvre déjà bien entamée : mettre fin à l’inflation galopante (pour rappel environ 10 % chez nous en 2022) en freinant la demande et donc les crédits nouvellement produits. Un objectif encore non atteint. La Banque centrale européenne (BCE) pourrait donc, le 4 mai prochain, frapper une fois encore sur le clou en relevant ses taux directeurs de 0,25 à 0,5 %.

Problème : emprunteurs et épargnants sont actuellement deux fois les perdants de ce basculement de politique monétaire et surtout de la réponse des banquiers à cette nouvelle ère.

Lire aussi  WVU Basketball Transfer Jose Perez's Waiver Refusé par la NCAA

D’un côté, les emprunts récemment octroyés par les banques sont déjà bien plus onéreux qu’il y a un an. En Belgique, les crédits immobiliers fraîchement signés tournent en moyenne autour des 4 % d’intérêt, ce que l’on n’avait plus vu depuis 2011.
#Les #banques #ont #marge #pour #bonifier #votre #épargne
publish_date]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT