Nouvelles Du Monde

Les cours du pétrole atteignent leur plus haut niveau depuis trois mois, tirés par les anticipations d’une prolongation des coupes de production saoudiennes jusqu’en septembre

Les cours du pétrole atteignent leur plus haut niveau depuis trois mois, tirés par les anticipations d’une prolongation des coupes de production saoudiennes jusqu’en septembre

production

Londres (awp/afp) – Les cours du pétrole évoluaient lundi en petite hausse, à leur plus haut niveau depuis trois mois, poussés par les anticipations du marché d’une prolongation des coupes de production saoudiennes jusqu’au mois de septembre.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en septembre, dont c’est le dernier jour de cotation, prenait 0,52% à 85,43 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI), pour livraison le même mois, progressait de 0,78% à 81,21 dollars.

Les deux références mondiales du brut évoluaient ainsi à leur plus haut niveau depuis plus de trois mois.

“La résistance de la demande de pétrole combinée aux réductions de l’Opep+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés) ont fait pencher l’humeur du marché pétrolier dans la direction haussière”, commentent les analystes de DNB.

Les analystes espèrent en effet en savoir plus sur les intentions du leader de facto de l’Opep au début du mois d’août, l’Arabie saoudite ayant annoncé ses précédentes réductions de production au début du mois de juin, puis des prolongations la première semaine de juillet.

Lire aussi  Les montagnes russes des actions : Covestro, Ocade, Overstock.com, Microstratégie et Budget journal en hausse, SES-imagotag, Siemens Énergie, Guêpe, Lanxes, Lumière et Sartorius Stedim Biotech en baisse

“Il semble peu probable que l’Arabie saoudite change d’avis”, affirme John Evans, de PVM Energy.

La hausse des cours restait cependant modeste, d’autres facteurs pesant sur le brut comme la situation économique chinoise, “qui envoie des signaux contradictoires” au marché, notent les analystes d’Energy Aspects.

La Chine étant le premier importateur mondial de brut, la santé de son économie est un moteur majeur de la demande.

Or, l’activité manufacturière du pays s’est repliée en juillet pour le quatrième mois consécutif, selon des données officielles publiées lundi.

La croissance chinoise, plus modeste qu’anticipée par les économistes au deuxième trimestre, avait plus tôt en juillet déjà alimenté les craintes des investisseurs quant à la résilience de la demande de brut du pays. Le rebond consécutif à l’arrêt de la politique très restrictive du zéro-Covid déçoit.

Dans ce contexte, le gouvernement chinois a publié lundi un plan en 20 points pour stimuler la consommation, notamment en soutenant davantage la demande de logements, le secteur de la culture et du tourisme, ainsi que celui de la “consommation verte”, comprenant les véhicules électriques. De quoi permettre de rassurer les investisseurs, qui resteront cependant à l’affut de signes concrets d’une reprise franche.

Lire aussi  Le dollar dévissait face à la livre et à l'euro suite au ton moins offensif de la Fed

emb/ode/abx

dans un article qui peut se classer haut dans google
#pétrole #légère #hausse #marché #attend #décision #saoudienne #sur
publish_date]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT