Nouvelles Du Monde

Les clients ne sont pas perturbés par la hausse des prix de KFC

Les clients ne sont pas perturbés par la hausse des prix de KFC

Nouvelles



Les clients font la queue au KFC, Place de l’Indépendance, Port d’Espagne. – Photo d’Ayanna Kinsale

Alors que les membres du public se tournaient vers les réseaux sociaux pour discuter de l’augmentation des prix de KFC, le PDG de Prestige Holdings Ltd (PHL), Simon Hardy, dans un entretien téléphonique avec Newsday, a décrit l’augmentation comme « à une échelle relativement faible ».

PHL est la société mère de la franchise locale de KFC.

Hardy a déclaré que certains repas ne coûtaient que 1 à 2 dollars, ce qui correspond à une augmentation de 3 à 5 pour cent. Il a démenti les affirmations selon lesquelles l’entreprise aurait augmenté ses prix pour la deuxième fois cette année.

“C’est à notre avis assez minime et cela a été fait en grande partie pour lutter contre l’augmentation du salaire minimum entrée en vigueur le 1er janvier. Nous avons tenu la main aussi longtemps que nous avons pu, jusqu’après le carnaval.”

Il a déclaré que la dernière fois que KFC avait augmenté ses prix, c’était en décembre, uniquement sur son offre de seaux de repas. Il ne s’attend à aucune réaction négative suite à cette augmentation.

« Les prix changent de temps en temps. Je ne considère pas vraiment cette grande nouvelle. Je veux dire, je ne vois pas d’histoires à chaque fois que le prix des produits augmente dans les supermarchés, ce qui, comme je l’ai dit, est relativement faible à mon avis.

Lire aussi  L’Inde a choisi les États-Unis et l’UE plutôt que la Chine et la Russie

Le KFC Munch Pack – un morceau de poulet et une commande d’accompagnement – ​​a augmenté de 1 $, passant de 21,95 $ à 22,95 $ et le Super Deal – un morceau de poulet, un accompagnement, un biscuit et une boisson – est passé de 28,95 $ à 29,95 $. Le Big Deal – deux morceaux de poulet, un accompagnement et une boisson – coûtait 37,95 $ et coûte maintenant 38,95 $.

Le Boss Meal (trois morceaux de poulet, un accompagnement et une boisson) est passé de 49,95 $ à 51,95 $. La Big Bite Box, qui contient un morceau de poulet, un sandwich, un accompagnement et une boisson, est passée de 49,95 $ à 51,95 $.

Newsday a visité KFC Independence Square le 28 février et s’est entretenu avec le client Patrick Peters de Petit Valley.

Peters a déclaré qu’il achète KFC deux fois par mois et qu’il n’est pas d’accord avec l’augmentation. Il espère que KFC investira dans la formation du service client pour son personnel et améliorera la propreté de la succursale d’Independence Square.

«Ils doivent apporter aux gens la pompe en libre-service pour le ketchup, la moutarde et le poivre, a-t-il déclaré.

Michelle Baptiste, originaire de La Brea, a déclaré qu’elle n’était pas une cliente régulière et s’est demandé si l’augmentation des prix due au salaire minimum aurait un impact positif sur les employés.

Lire aussi  Ouverture de l'exposition de la West Virginia Watercolour Society au Parkersburg Art Center | Actualités, Sports, Emplois

Baptise a déclaré qu’elle aimerait que KFC standardise sa qualité dans toutes les franchises.

« Vous allez dans certains points de vente, c’est bon ; tu vas vers les autres, ce n’est pas le cas. Ils doivent s’assurer que tous ont le même goût.

Baptiste a déclaré qu’elle continuerait à effectuer ses achats mensuels malgré l’augmentation des prix, mais espère qu’à l’avenir, si l’entreprise devait à nouveau augmenter les prix, elle le ferait savoir au public via les médias sociaux et d’autres méthodes qu’elle utilise pour annoncer ses offres de repas.

La végétarienne Candice Bellsmythe d’Arouca dit qu’elle achète occasionnellement les frites de l’entreprise mais qu’elle ne la soutiendra plus.

« Ils veulent à peine vous donner des condiments lorsque vous achetez des frites et lorsque vous demandez un supplément, c’est une attitude des travailleurs. C’est tout pour moi ; Je n’achète plus. »

Une femme qui a donné son nom uniquement sous le nom de Vanessa E a déclaré qu’elle n’était pas au courant de l’augmentation des prix et qu’elle n’en avait eu connaissance qu’après que Newsday l’ait demandé.

«J’ai vraiment réalisé que je n’avais récupéré que cinq cents. Ils ont juste augmenté les prix en décembre, je ne pense pas qu’ils auraient dû les augmenter à nouveau.»

Cependant, elle a déclaré qu’elle continuerait à soutenir la franchise.

L’année dernière, le Bureau central des statistiques a déclaré que l’inflation avait ralenti à 0,7 pour cent (en glissement annuel) en décembre 2023, contre 4,7 pour cent en juillet 2023, alors que la hausse des prix des produits alimentaires et non alimentaires s’est atténuée.

Lire aussi  La Grande-Bretagne ne signera pas l'accord avec l'Irlande du Nord sans le soutien du DUP

Les données montrent également que l’inflation alimentaire a ralenti à un taux négatif de 1,1 pour cent en décembre 2023, contre 8,6 pour cent en juillet 2023, tandis que l’inflation sous-jacente est tombée à 1,2 pour cent contre 3,7 pour cent sur la même période.

Pour l’exercice 2023, PHL a enregistré un bénéfice avant impôts de 84 millions de dollars, contre 54 millions de dollars en 2022, soit une augmentation de 56 pour cent.

PHL a généré 182 millions de dollars de flux de trésorerie d’exploitation et remboursé 22 millions de dollars de dette, ce qui a réduit le total de ses emprunts à 49 millions de dollars, terminant l’année avec 114 millions de dollars de liquidités.

Le rapport qualifie l’exercice financier d’investissement et de croissance. Le président de la société, Christian E Mouttet, a déclaré que toutes les marques de PHL avaient connu des améliorations opérationnelles et financières significatives et que la rentabilité globale du groupe de 84 millions de dollars représentait un sommet historique.

PHL gère les marques KFC, Pizza Hut, Subway, Starbucks et TGI Fridays. À la fin de l’année, PHL comptait 134 restaurants, dont cinq nouvelles unités : quatre points de vente Starbucks à Trinité-et-Tobago et un point de vente Starbucks en Guyane.

En 2024, le groupe a ouvert deux points de vente Starbucks supplémentaires en Guyane et de nouveaux magasins à Trinité-et-Tobago.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT