Nouvelles Du Monde

Le Royaume-Uni se concentre sur la sécurité des enfants au début d’un nouveau régime en ligne

Le Royaume-Uni se concentre sur la sécurité des enfants au début d’un nouveau régime en ligne

2023-11-09 12:14:28

Le nouveau logo de Facebook, Meta, est visible sur le smartphone devant le logo affiché de Facebook, Messenger, Instagram, Whatsapp et Oculus dans cette illustration prise le 28 octobre 2021. REUTERS/Dado Ruvic/Illustration/File Photo Acquérir des droits de licence

LONDRES, 9 novembre (Reuters) – Le régulateur britannique des communications a déclaré que les entreprises technologiques devaient se concentrer sur la protection des enfants contre les abus, la manipulation et les contenus pro-suicide, dans leurs premiers pas en tant que garants de la sécurité en ligne.

L’Ofcom, qui a acquis de nouveaux pouvoirs lorsque la loi sur la sécurité en ligne est entrée en vigueur le mois dernier, a déclaré que les enfants constituaient une priorité clé.

Il a déclaré que son rôle serait de forcer les entreprises, telles que Meta (META.O), propriétaire de Facebook et d’Instagram, à s’attaquer aux causes des dommages en ligne en rendant leurs services plus sûrs.

Toutefois, il ne prendra pas de décisions concernant des vidéos, des publications, des messages ou des comptes individuels, ni ne répondra aux plaintes individuelles.

Lire aussi  Une femme du sud de la Floride prête à promouvoir l'histoire de sa famille pendant le Mois du patrimoine haïtien

La directrice générale, Melanie Dawes, a déclaré que l’Ofcom ne perdait pas de temps pour expliquer comment il attendait des entreprises technologiques qu’elles protègent les personnes contre les atteintes illégales en ligne.

“Les enfants nous ont parlé des dangers auxquels ils sont confrontés, et nous sommes déterminés à créer une vie en ligne plus sûre pour les jeunes en particulier”, a-t-elle déclaré.

Son projet de code publié jeudi comprenait des mesures telles que le fait d’empêcher les utilisateurs qui ne figurent pas dans la liste de connexion d’un enfant de leur envoyer des messages et de ne pas rendre visibles les informations de localisation des enfants.

Il a déclaré que les entreprises devraient également utiliser une technologie appelée « hash matching » pour identifier les images illégales d’abus sexuels sur des enfants en les comparant à une base de données.

Il a déclaré qu’il mènerait des consultations sur ses mesures, qui comprennent également des mesures de lutte contre la fraude et le terrorisme, avant de publier une version finale l’année prochaine, qui sera soumise à l’approbation du Parlement.

Lire aussi  Digium Certified Asterisk : avertissement de sécurité informatique concernant une nouvelle vulnérabilité

Si les entreprises ne respectent pas la nouvelle loi, elles pourraient se voir infliger une amende pouvant aller jusqu’à 18 millions de livres (22,1 millions de dollars), soit 10 % de leur chiffre d’affaires annuel mondial.

(1 $ = 0,8156 livre)

Reportage de Paul Sandle Montage de Mark Potter

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

Acquérir des droits de licenceouvre un nouvel onglet



#RoyaumeUni #concentre #sur #sécurité #des #enfants #début #dun #nouveau #régime #ligne
1699527923

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT