Nouvelles Du Monde

Le parti de Meloni a gagné en Italie, le premier ministre a démissionné en Belgique

Le parti de Meloni a gagné en Italie, le premier ministre a démissionné en Belgique

Merci, les Frères italiens sont restés le premier parti, dépassant les résultats des élections parlementaires italiennes – a noté lundi matin la Première ministre Giorgia Meloni, présidente des Frères italiens (FdI), sur sa page de réseau social, après la publication du premiers résultats des sondages à la sortie des élections au Parlement européen (PE).

Giorgia Meloni a également posté une photo d’elle montrant avec ses doigts la lettre V, qui symbolise la victoire. Selon la FdI, le premier ministre a suivi l’annonce continue des résultats du dépouillement des votes après la clôture du scrutin à son domicile.

Selon les données du ministère de l’Intérieur sur le traitement des votes de 25 pour cent, le FdI s’élevait à 28,6 pour cent.

Le parti de droite a remporté un peu plus de 26 % aux élections législatives italiennes de septembre 2022.

La plus grande force de gauche, le Parti démocrate dirigé par Elena Schlein, arrive en deuxième position, avec un résultat attendu entre 22 et 24 pour cent, a rapporté dimanche soir l’agence de presse italienne ANSA.

Selon les analystes italiens, une « bataille » serrée se dessine pour la troisième et la quatrième place entre les deux partis de droite, Let’s Go Italy (Forza Italia) du ministre des Affaires étrangères Antonio Tajani et la Ligue (Lega) du vice-Premier ministre Matteo Salvini.

Selon les données de sortie des urnes présentées par la télévision publique italienne RAI, Forza Italia peut s’attendre à un résultat compris entre 8,5 et 10,5 pour cent, et pour la Liga entre 8 et 10 pour cent.

En Belgique, la Nouvelle Alliance flamande (N-VA) de droite a remporté les élections législatives fédérales, selon les résultats quasi définitifs publiés dimanche soir.

Le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé lundi matin qu’il présenterait sa démission en raison des faibles résultats de son parti libéral.

Selon plus de 98 pour cent des votes enregistrés, la N-VA a obtenu 17,1 pour cent des voix, remportant ainsi 24 sièges sur les 150 sièges de la chambre basse du corps législatif bicaméral. La N-VA s’est également imposée en région flamande avec 23,4 pour cent des voix. Le parti de droite radicale Intérêt flamand (Vlaams Belang) arrive en deuxième position avec 14,1 pour cent, ce qui lui donne droit à 20 sièges au Parlement fédéral.

Lire aussi  Newcastle contre. West Ham : résumé et buts du match du 30 de Premier League | première ligue

9,9 pour cent des électeurs ont voté pour le Mouvement libéral réformateur (MR) wallon, ce qui signifie 19 sièges à la chambre basse. Le MR a également remporté les élections régionales en Wallonie, battant de plus de 6 pour cent le Parti socialiste traditionnellement au pouvoir dans la région. Le MR l’a également emporté dans la région bruxelloise, avec 21,7 pour cent des voix.

Le parti libéral flamand Open VLD du Premier ministre fédéral Alexander de Croo perd 5 de ses 12 sièges à la Chambre des représentants.

Le Premier ministre a annoncé sa démission suite aux mauvais résultats de son parti aux élections.

Parallèlement aux élections législatives, des élections législatives européennes ont également eu lieu dimanche en Belgique, au cours desquelles l’Intérêt flamand a obtenu le meilleur résultat, avec 14,6 pour cent, suivi de près par la N-VA avec 14 pour cent.

nous avons écrit plus tôt

Aux Pays-Bas, l’alliance électorale du Parti des travailleurs et des Verts (GroenLinks/PVDA) et au Luxembourg, le Parti chrétien-socialiste (CSV) ont remporté le plus de sièges au nouveau Parlement européen.

GroenLinks/PVDA a remporté huit sièges aux élections européennes. Le Parti de la Liberté (PVV), vainqueur des élections néerlandaises de novembre, dirigé par Geert Wilders, a terminé deuxième, avec 7 sièges. Le Parti populaire libre-démocrate (VVD) en a remporté quatre, le Consolidation chrétienne-démocrate (CDA) trois et les Démocrates 66 (D66) ont également remporté trois sièges au nouveau Parlement européen.

Le Mouvement paysan et citoyen (BBB), le Parti politique réformé, le Nouveau contrat social (NSC) et le Parti de la protection des animaux (PvdD) recevront chacun un mandat pour la législature européenne 2024-2029.

En Espagne, le Parti populaire conservateur (PP) a obtenu dimanche le plus grand nombre de voix aux élections au Parlement européen, selon les résultats officiels non définitifs publiés tard dans la soirée.

Le plus grand parti d’opposition espagnol a remporté 22 mandats avec 34,18 pour cent des voix, augmentant ainsi sa représentation de neuf sièges.

Lire aussi  L'essai de Tupac, le caban de Biggie et plus encore

“Nous acceptons la responsabilité que représentent ces votes”, a déclaré le président du parti Alberto Núnez Feijoó au siège du PP, évaluant le fait que le Parti populaire n’avait pas obtenu d’aussi bons résultats aux élections européennes depuis 25 ans et a augmenté le nombre de voix qui lui ont été accordées. de 1,4 million en 2019. par rapport à

Il a souligné qu’un nouveau cycle politique est en train de commencer, dans lequel il a souligné parmi leurs tâches la recherche de “nouvelles voies et solutions” au bénéfice des agriculteurs espagnols, de l’industrie, de l’environnement, d’une économie compétitive, de la sécurité européenne et d’une politique migratoire équitable. .

Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), qui gouverne ce pays du sud de l’Europe au sein d’une coalition minoritaire, est arrivé deuxième avec 30,19 pour cent des voix, ce qui signifie qu’il dispose de 20 mandats, soit un de moins qu’avant.

9,62 pour cent des électeurs ont voté pour le parti Vox, qui se situe à droite du PP sur l’échiquier politique, et a ainsi remporté 6 mandats, soit deux de plus que jusqu’à présent.

“Nous devons encore attendre l’acte de décès de Vox”, a déclaré le président du parti Santiago Abascal, ajoutant que les électeurs semblaient souhaiter longue vie au parti.

Outre les siens, il a souligné les résultats électoraux de leurs alliés européens, parmi lesquels, par exemple, le Pacte national français et le Fidesz hongrois, et qu’avec eux, « nous avons réussi à promouvoir un discours commun et des convictions communes, qui se développent plus fort dans toute l’Europe.”

Il a appelé le Premier ministre Pedro Sánchez à dissoudre le Parlement et à convoquer de nouvelles élections, comme cela se produit en France et en Belgique après les résultats des élections européennes.

nous avons écrit plus tôt

La droite a remporté les élections européennes en Allemagne
La droite a remporté les élections européennes en Allemagne

Le parti de droite Alternative pour l’Allemagne est devenu le grand vainqueur des élections européennes en Allemagne, se hissant à la deuxième place avec 16,5 pour cent derrière le vainqueur des élections, l’Union chrétienne-démocrate / Union chrétienne-sociale bavaroise.

– cela ressort clairement du résultat final non officiel, rendu public dans la nuit par la commission électorale locale.

Les socialistes ont obtenu 32,09 % des voix, tandis que l’Alliance démocratique au pouvoir a obtenu 31,12 pour cent. Cela signifie 8 sièges pour le premier et 7 sièges pour le second.

Le parti de droite Chega, fondé il y a cinq ans et qui a obtenu des résultats spectaculaires aux élections nationales de ce printemps, a obtenu 9,79 pour cent des voix, et le parti libéral 9,07 pour cent. Sur cette base, les deux partis auront chacun 2 représentants dans le PE nouvellement composé. Le Parti communiste et la formation appelée Baloldali Blokk obtiennent également chacun 1 mandat portugais. Le taux de participation était de 37 pour cent.

Évaluant le résultat, le Premier ministre Luís Monténégro a également annoncé que son gouvernement soutiendrait l’ancien Premier ministre António Costa au poste de président du Conseil européen.

En Slovénie, la liste du plus grand parti d’opposition, le Parti démocratique slovène (SDS), de droite, a remporté le plus de voix lors des élections au Parlement européen de dimanche.

Selon les données publiées par la Commission électorale nationale – basées sur un taux de participation de 93,39 pour cent – le parti anti-immigration dirigé par l’ancien Premier ministre Janez Jansa peut envoyer 4 représentants au Parlement européen avec un résultat de 31,09 pour cent.

Le plus grand parti gouvernemental, le Mouvement pour la Liberté, a terminé à la deuxième place avec 21,93 pour cent des voix, ce qui lui permet d’envoyer deux représentants à Strasbourg.

Le parti Vesna-Verts a remporté un siège au PE avec 10,37 pour cent, le plus petit partenaire de coalition, les sociaux-démocrates (SD) avec 7,69 pour cent et le parti chrétien-démocrate de Nouvelle Slovénie, également dans l’opposition, avec 7,66 pour cent.

Janez Jansa, dans une déclaration à la presse, a estimé que les résultats montrent que la coalition gouvernementale de gauche a été clairement vaincue lors de ces élections. “Ceux qui excluaient ont appris la leçon aujourd’hui”, a déclaré l’ancien Premier ministre.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT