Nouvelles Du Monde

Le parquet demande neuf ans de prison contre Dani Alves pour viol

Le parquet demande neuf ans de prison contre Dani Alves pour viol

2023-11-23 20:03:06

Le parquet de Barcelone requiert neuf ans de prison et dix ans de liberté surveillée contre le footballeur Dani Alves, pour le viol présumé d’une jeune fille de 23 ans dans les toilettes d’une discothèque de Barcelone le 30 décembre de l’année dernière. Le ministère public demande également une indemnisation de 150 000 euros pour la victime, ce que l’accusé a déjà enregistré. Après le Parquet, ceux qui doivent présenter leurs mémoires sont le parquet privé et la défense de l’ancien joueur du Barça et de Séville, entre autres équipes. Le tribunal fixera ensuite la date du procès du Brésilien, en détention préventive depuis le 20 janvier. À quatre reprises, les juges ont rejeté la libération demandée par ses avocats, deux devant le tribunal d’instruction chargé de l’affaire et deux autres devant le tribunal provincial de Barcelone, après deux appels.

Le parquet s’oppose une nouvelle fois à la libération provisoire de l’ancien arrière droit de l’équipe du Brésil jusqu’au procès, comme le prétendent ses avocats. L’accusation demande qu’il soit jugé pour un délit d’agression sexuelle avec pénétration. Le ministère public refuse qu’il puisse être libéré avant le procès, estimant qu’il existe un risque élevé de fuite. Son évasion lui permettrait d’éviter un procès, comme l’a déjà fait un jour le Brésilien Robinho, pour une affaire de viol en Italie.

Lire aussi  Actualités de Barcelone: ​​le Barça et Laporta font face à une « CALAMITÉ » financière de 20 millions d'euros

La semaine dernière, le tribunal a décrété l’ouverture d’un procès oral, estimant qu’il existait, selon lui, “suffisamment de preuves rationnelles” pour placer le footballeur sur le banc des accusés pour viol. Les événements se sont produits il y a un an à la discothèque Sutton à Barcelone. Dani Alves s’était rendu au lieu de divertissement avec un ami après avoir disputé la Coupe du monde au Qatar.

Il était en vacances à Barcelone, alors qu’il jouait pour les Pumas de México. Le footballeur a dansé avec la victime. Plus tard, il l’a mise dans la salle de bain, fermant la porte pour empêcher la jeune fille de sortir. La jeune femme lui a demandé de la laisser sortir. Il l’a violée et agressée, la jetant au sol et la giflant au visage. Il a d’abord tenté de lui faire une fellation et, devant le refus de la victime, il l’a remise sur les toilettes et l’a pénétrée violemment jusqu’à éjaculer en elle, selon le récit des événements décrits dans l’acte d’accusation et dans l’acte d’accusation du procureur.

Lire aussi  "Mon fils de trois ans est diabétique de type 1. Ça fait six mois qu'on est bouleversés" - Corriere TV

Dani Alves a changé sa version de ce qui s’est passé à plusieurs reprises. Il est passé d’affirmer qu’il ne connaissait pas du tout la fille, à admettre qu’il l’avait vue dans les toilettes des cabines de la discothèque, à affirmer qu’il lui avait fait une fellation et, enfin, à admettre qu’ils avaient eu des relations sexuelles. dans la salle de bain. Oui, il a dit que c’était consensuel de la part de la jeune femme. Il a affirmé avoir changé d’avis parce qu’il ne voulait pas que sa femme le sache. En réalité, il a changé sa version au fur et à mesure que des preuves à charge étaient connues. La version de la victime a toujours été la même : elle a été violée. C’est ce qu’elle a raconté à ses amis, sur place, dans la discothèque, et ce qu’elle a ensuite déclaré à la police et au juge d’instruction. La jeune femme souffre d’un stress post-traumatique de forte intensité.



#parquet #demande #neuf #ans #prison #contre #Dani #Alves #pour #viol
1700797573

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT