Nouvelles Du Monde

« Le maire de Québec critiqué pour sa nouvelle mission à l’étranger »

« Le maire de Québec critiqué pour sa nouvelle mission à l’étranger »

« C’est le moment pour lui d’aller aux États-Unis », tranche le chef de l’opposition officielle, Claude Villeneuve.

Le maire Bruno Marchand est en pleine préparation d’une nouvelle mission à l’étranger, qui se déroulera du 6 au 15 octobre. Pour la quatrième fois depuis son arrivée à la tête de la ville de Québec, il visitera des villes européennes.

Cette décision est critiquée unanimement par les deux principales oppositions à l’Hôtel de Ville de Québec.

« Cette semaine, la moitié du gouvernement du Québec, la mairesse Valérie Plante et de nombreux acteurs économiques de la transition énergétique du Québec étaient à New York. Le maire affirme qu’il s’occupe de l’environnement, mais cela se passait à New York cette semaine. C’est là que le maire aurait dû être », souligne Claude Villeneuve.

Il estime qu’une telle mission chez un partenaire économique « principal » aurait pu se faire « à peu de frais » et de manière « éclair ».

Lire aussi  Comment faire une conférence téléphonique sur un iPhone

À New York, les décideurs étaient réunis pour discuter de la lutte contre les changements climatiques et la finance durable, notamment lors de la Semaine du climat.

« Le maire préfère faire du vélo en Europe plutôt que d’être là où cela compte, chez nos voisins les plus proches. Son choix de mission montre qu’il est très loin des préoccupations des citoyens », ajoute M. Villeneuve.

Son collègue Stevens Mélançon, élu dans le parti de la deuxième opposition, partage cet avis. Selon lui, la réunion manquée de New York était « primordiale » pour la Capitale-Nationale.

« Je ne sais pas s’il y a un poste qu’il veut convoiter en Europe, plaisante le conseiller municipal de la Chute-Montmorency—Seigneurial. Je trouve que nous ne sommes pas au bon endroit au bon moment. »

À ses yeux, le maire Marchand gagnerait à voyager ailleurs que sur le vieux continent, pour puiser des idées concernant le plus grand projet de la ville de Québec.

Lire aussi  Est-ce que son score est mauvais dimanche selon les mesures de trading à long terme ?

« Je ne l’enverrais pas plus loin qu’Ottawa ou même à Boulder, au Colorado », suggère M. Mélançon, citant les réussites et les échecs rencontrés dans ces villes qui ont développé des réseaux de transport en commun structurants.

Le maire Marchand a commencé à participer à des missions il y a moins d’un an, la première remontant à novembre 2022, lorsqu’il s’est envolé vers la France et la Tunisie.

« Il effectue énormément de missions », reproche Stevens Mélançon. Bruno Marchand s’est engagé à en mener trois ou quatre par an, même s’il pourrait en faire beaucoup plus, justifie-t-il.

Son prédécesseur, Régis Labeaume, a participé à une cinquantaine de missions hors du Québec pendant son règne de 14 ans à la mairie de Québec.
#mission #maire #Marchand #nest #jamais #là #où #devrait
publish_date]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT