Nouvelles Du Monde

Le logiciel des concessionnaires automobiles fermé après une cyberattaque

Le logiciel des concessionnaires automobiles fermé après une cyberattaque

jouer

Mercredi, une cyberattaque contre le fournisseur de logiciels CDK Global a bouleversé les opérations des concessionnaires automobiles aux États-Unis.

La porte-parole de CDK, Lisa Finney, a déclaré que la société avait fermé la plupart de ses systèmes « par souci de prudence » envers les clients. Mercredi après-midi, la société avait restauré son système de gestion de documents de base et ses solutions de vente au détail numérique.

“Nous continuons à effectuer des tests approfondis sur toutes les autres applications et nous fournirons des mises à jour au fur et à mesure que nous remettrons ces applications en ligne”, a déclaré Finney dans un communiqué envoyé par courrier électronique.

Finney n’a pas répondu aux questions sur le nombre de concessionnaires touchés, mais le site Web de CDK indique que l’entreprise travaille avec plus de 15 000 points de vente partout en Amérique du Nord.

Lire aussi  Le Conseil de sécurité de l'ONU se rendra en Colombie

Que fait CDK Global ?

L’un des principaux fournisseurs de logiciels basés sur le cloud pour les concessionnaires du pays, le logiciel CDK aide les concessionnaires à gérer acquisitions, ventes, financements, assurances, réparations et entretien de véhicules. Le site Web de l’entreprise indique qu’elle propose un «stratégie de cybersécurité à trois niveaux pour prévenir, protéger et répondre aux cyberattaques.

Pourquoi les concessionnaires automobiles sont-ils ciblés par les cyberattaques ?

L’incident fait suite à une cyberattaque contre Findlay Automotive Group la semaine dernière. Le groupe automobile – qui opère dans cinq États – a déclaré que l’attaque avait limité sa capacité à effectuer des ventes et des services, selon reportage du Las Vegas Review-Journal.

UN Rapport 2023 de CDK note que les cybercriminels constituent une menace croissante pour cibler les concessionnaires automobiles, avec 17 % des 175 concessionnaires interrogés ayant subi une cyberattaque ou un incident au cours de l’année écoulée, contre 15 % l’année précédente. Parmi ces concessionnaires, 46 % ont déclaré que la cyberattaque avait eu un impact financier ou opérationnel négatif.

Lire aussi  La police est occupée à découvrir la vérité à partir de vidéos et d'images à Bareilly - Bareilly News - Tumulte à Bareilly : La police est occupée à découvrir la vérité à partir de séquences vidéo, a déclaré le SSP

“En outre, les systèmes des concessionnaires sont souvent interconnectés à des interfaces et portails externes, tels que des prestataires de services externes”, indique le rapport. Et de nombreux concessionnaires « manquent de protections de base en matière de cybersécurité ».

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT