Nouvelles Du Monde

L’Assemblée générale de l’ONU s’apprête à exiger un cessez-le-feu à Gaza

L’Assemblée générale de l’ONU s’apprête à exiger un cessez-le-feu à Gaza

Le bâtiment du siège des Nations Unies est représenté par une fenêtre avec le logo de l’ONU au premier plan dans le quartier de Manhattan à New York le 15 août 2014. REUTERS/Carlo Allegri/ÉTATS-UNIS/photo de fichier Acquérir des droits de licence

NATIONS UNIES, 12 décembre (Reuters) – L’Assemblée générale de l’ONU semble prête à exiger mardi un cessez-le-feu humanitaire immédiat dans le conflit qui dure depuis deux mois entre Israël et le Hamas, après que les États-Unis ont opposé leur veto à une telle décision au Conseil de sécurité.

Aucun pays ne dispose d’un droit de veto au sein de l’Assemblée générale, composée de 193 membres, qui doit voter sur un projet de résolution qui reprend le langage de celui qui a été bloqué par les États-Unis au Conseil de sécurité, composé de 15 membres, la semaine dernière.

Les résolutions de l’Assemblée générale ne sont pas contraignantes mais ont un poids politique et reflètent les vues mondiales sur la guerre dans la bande de Gaza, alors que les autorités sanitaires de l’enclave palestinienne dirigée par le Hamas affirment que le bilan des morts suite à l’offensive israélienne a dépassé les 18 000.

Lire aussi  Le dernier bon vieux garçon représente le Tennessee

Le vote de l’assemblée intervient un jour après que 12 envoyés du Conseil de sécurité se sont rendus du côté égyptien du poste frontière de Rafah, le seul endroit où une aide humanitaire et des livraisons de carburant limitées ont traversé vers Gaza. Les États-Unis n’ont pas envoyé de représentant lors du voyage.

“A chaque étape, les Etats-Unis semblent de plus en plus isolés du courant dominant de l’opinion de l’ONU”, a déclaré Richard Gowan, directeur de l’ONU à l’International Crisis Group.

Les États-Unis et Israël s’opposent à un cessez-le-feu parce qu’ils estiment qu’il ne profiterait qu’au Hamas. Washington soutient plutôt une pause dans les combats pour protéger les civils et permettre la libération des otages pris par des militants palestiniens lors de l’attaque meurtrière du 7 octobre contre Israël.

En octobre, l’Assemblée générale a appelé à « une trêve humanitaire immédiate, durable et soutenue conduisant à une cessation des hostilités » dans une résolution adoptée par 121 voix pour, 14 contre – y compris les États-Unis – et 44 abstentions.

Lire aussi  Robbie Williams a accroché une image auto-peinte dans un hôtel de Hambourg

Certains diplomates et observateurs prédisent que le vote de mardi recueillera un plus grand soutien. Une majorité des deux tiers est nécessaire.

“La dynamique est différente de celle d’octobre. La durée et l’intensité des opérations israéliennes à Gaza ont laissé de nombreux membres de l’ONU convaincus qu’un cessez-le-feu est essentiel”, a déclaré Gowan.

Israël a bombardé Gaza depuis les airs, imposé un siège et lancé une offensive terrestre en représailles à une attaque du Hamas le 7 octobre qui, selon Israël, a tué 1 200 personnes et vu 240 personnes prises en otages.

En octobre, le Canada a présenté un amendement visant à rejeter et à condamner les attaques du Hamas du 7 octobre, mais il n’a pas réussi à obtenir la majorité des deux tiers nécessaire. Des diplomates ont déclaré que les États-Unis prévoyaient de proposer un amendement similaire mardi.

Le projet de résolution de l’Assemblée générale qui sera voté mardi exige également la libération immédiate et inconditionnelle de tous les otages et que les parties belligérantes respectent le droit international, notamment en ce qui concerne la protection des civils.

Lire aussi  Une douzaine de personnes portées disparues après qu'un glissement de terrain sur une île italienne a détruit des bâtiments et emporté des voitures dans la mer

La plupart des 2,3 millions d’habitants de Gaza ont été chassés de leurs foyers et les Nations Unies ont lancé de graves avertissements sur la situation humanitaire dans l’enclave côtière, affirmant que des centaines de milliers de personnes meurent de faim.

Reportage de Michelle Nichols; Montage par Don Durfee et Stephen Coates

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

Acquérir des droits de licenceouvre un nouvel onglet

2023-12-12 16:27:00
1702395180


#LAssemblée #générale #lONU #sapprête #exiger #cessezlefeu #Gaza

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT