La tempête de neige tue neuf alpinistes au sommet du Népal

La tempête de neige tue neuf alpinistes au sommet du Népal

Afp

Le mont Gurja se trouve à côté de la chaîne du Dhaulagiri, propice aux avalanches

Le mont Gurja se trouve à côté de la chaîne du Dhaulagiri, propice aux avalanches

Le mont Gurja se trouve à côté de la chaîne du Dhaulagiri, propice aux avalanches

Les neuf membres d'une expédition d'escalade sud-coréenne ont été confirmés morts samedi après qu'une violente tempête de neige ait dévasté leur camp sur le mont Gurja au Népal, l'un des accidents de montagne les plus meurtriers ayant frappé la nation himalayenne au cours des dernières années.

Les corps de huit alpinistes – quatre Sud-Coréens et quatre guides népalais – ont été aperçus parmi les débris de leur camp par une équipe de secours tôt samedi matin, mais des vents violents et des conditions glaciales ont nui aux efforts de recherche.

Un cinquième alpiniste sud-coréen aurait été porté disparu, mais des responsables ont confirmé qu'il se trouvait au camp lorsque la tempête mortelle a frappé et aurait également péri.

"Une expédition en montagne de cinq ressortissants sud-coréens et de quatre étrangers a été emportée par les vents violents au camp de base lors de leur ascension au mont Gurja. Ils sont tombés d'une falaise et sont morts", a déclaré le ministère sud-coréen des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le pilote d'hélicoptère Siddartha Gurung a été parmi les premières personnes à atteindre le site après la tempête meurtrière et a décrit une scène de destruction totale avec les tentes écrasées et les corps du grimpeur éparpillés dans la région.

"Tout est parti, toutes les tentes sont détruites", a déclaré Gurung à l'AFP.

Gurung a atterri sur un hélicoptère juste au-dessus du camp de l'équipe d'expédition, mais les conditions glaciales et instables l'ont empêchée de récupérer les corps.

Le département du tourisme du Népal a annoncé qu'un deuxième hélicoptère serait envoyé sur le site samedi après-midi.

"Un hélicoptère a été envoyé pour une deuxième tentative de sauvetage mais nous ne sommes pas certains qu'il puisse se rapprocher du lieu de l'incident", a déclaré la porte-parole Mira Acharya.

– Incident le plus meurtrier –

La tempête est l'incident le plus meurtrier qui ait frappé l'industrie de l'alpinisme au Népal depuis que 18 personnes ont été tuées au camp de base du mont Everest en 2015 dans une avalanche provoquée par un puissant tremblement de terre.

L'année précédente, 16 Sherpas avaient été tués sur l'Everest lorsqu'une avalanche avait balayé la chute de glace de Khumbu.

Wangchu Sherpa, directeur général du Trekking Camp Nepal, qui a organisé l'expédition, a déclaré avoir sonné l'alarme après ne pas avoir entendu parler de l'équipe sud-coréenne pendant près de 24 heures.

"Après que les alpinistes eurent été mis hors de contact depuis hier, nous avons envoyé des gens du village et un hélicoptère pour les rechercher", a-t-il déclaré.

Le groupe de grimpeurs sud-coréens et leurs guides népalais campaient depuis le début du mois d'octobre au pied du mont Gurja, à 7 193 mètres (23 599 pieds), dans l'attente d'une période de beau temps leur permettant de tenter d'atteindre le sommet.

L’escalade sud-coréenne Kim Chang-ho, qui est devenue en 2013 la personne la plus rapide au sommet des 14 plus hautes montagnes du monde sans utiliser d’oxygène supplémentaire, était à la tête de l’expédition, selon un permis d’escalade délivré par le gouvernement, vu par l’AFP.

Le permis mentionnait quatre alpinistes sud-coréens, mais un cinquième membre avait rejoint l'équipe par la suite, selon Suresh Dakal du Trekking Camp Nepal.

Dans les Annapurnas, au Népal, Gurja est rarement escaladé, à côté du Dhaulagiri (7e plus haut sommet du monde), sujet aux avalanches.

Selon la base de données Himalayan, Gurja a été élu pour la première fois en 1969 par une équipe japonaise, mais personne ne s’est tenu à son sommet depuis 22 ans.

L’équipe sud-coréenne avait l’intention de gravir la montagne par une voie jamais grimpée, selon la Fédération alpine coréenne.

Quatre alpinistes ont péri sur les flancs de Gurja et 30 au total ont atteint leur sommet – une fraction des 8 000 personnes ayant gravi l'Everest, la plus haute montagne du monde.

Des milliers d'alpinistes affluent chaque année au Népal – qui abrite huit des 14 plus hauts sommets du monde – créant ainsi une industrie du tourisme de montagne lucrative qui constitue une source de revenus vitale pour le pays appauvri.

Publicité

Désolé, nous n'acceptons pas de commentaires sur cet article.

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.