Nouvelles Du Monde

Julian Assange présente son dernier appel pour éviter son extradition vers les États-Unis – Europe – International

Julian Assange présente son dernier appel pour éviter son extradition vers les États-Unis – Europe – International

2024-02-20 15:45:07

Le procès qui analyse le Le dernier recours de Julian Assange pour éviter son extradition vers les États-Unis, où il est accusé d’espionnage, a débuté ce mardi à Londres sans la présence du fondateur de WikiLeaks, qui ne se sentait pas bien, selon son avocat.

“Il ne se sentait pas bien aujourd’hui et n’est pas présent”, a déclaré son avocat, Edward Fitzgerald, au début de l’audience.

Deux juges de la Haute Cour de Justice de Londres examineront pendant deux jours la décision de la justice britannique qui a rendu le 6 juin a refusé à Assange le droit de faire appel de sa reddition aux États-Unis, qui veut le juger pour une fuite massive de documents confidentiels.

Ce citoyen australien de 52 ans a créé en 2006 un média à but non lucratif appelé WikiLeaks. qui a publié, selon le site lui-même, plus de dix millions de documents classifiés, fournis par des sources anonymes.

(À lire aussi : Pourquoi l’Europe s’engage-t-elle militairement face au risque de guerre avec la Russie ?)

WikiLeaks a découvert des images de la frappe aérienne du 12 juillet 2007 à Bagdad, au cours de laquelle des journalistes irakiens et plusieurs civils ont été tués par l’équipage d’un hélicoptère américain.

Les États-Unis se sont soudain retrouvés face à un média qui révélait des documents secrets divulgués par le Pentagone sur ses opérations en Irak et en Afghanistan, en plus de la correspondance secrète du gouvernement et de ses ambassades à travers le monde.

En 2010, alors que WikiLeaks atteignait son apogée avec ces fuites, la Suède avait exigé l’arrestation d’Assange pour deux chefs d’accusation, l’un pour viol de femme et l’autre pour harcèlement sexuel, lors d’une visite à Stockholm pour donner une conférence.

Peu de temps après, en juin 2012, compte tenu du harcèlement dont il était victime et pour éviter son extradition, Assange s’est réfugié à l’ambassade d’Équateur à Londres, où il est resté sept ans. sous le gouvernement de Rafael Correa.

Avec l’arrivée au pouvoir de Lenín Moreno en Équateur, le pays a cessé d’accorder l’asile aux Australiens et Assange a été arrêté en avril 2019 par la police britannique et emprisonné dans la prison de haute sécurité de Belmarsh, dans le sud-est de Londres

Son épouse Stella Moris a révélé en 2020 qu’elle avait eu deux enfants avec Assange alors qu’il vivait à l’ambassade d’Équateur à Londres et qu’elle faisait partie de l’équipe juridique travaillant pour lui.

Les États-Unis veulent poursuivre Assange en justice, l’accusant d’être un espion pour les secrets militaires divulgués. en particulier ceux faisant référence aux opérations militaires en Irak et en Afghanistan.

Washington l’accuse d’avoir publié quelque 700 000 documents confidentiels sur les activités militaires et diplomatiques américaines à partir de 2010.

(Cela pourrait vous intéresser : Martine Moïse, veuve de l’ancien président haïtien, accusée de complicité de crime)

Le gouvernement britannique a accepté son extradition en juin 2023 lorsque le juge Jonathan Swift lui a refusé l’autorisation de continuer à faire appel dans ce pays et a approuvé l’ordre de l’envoyer aux États-Unis.

La justice britannique a donné son feu vert à son extradition après que Washington a assuré qu’il ne serait pas incarcéré dans la prison de haute sécurité ADX de Florence (Colorado), surnommée “l’Alcatraz des Rocheuses”.

S’il est extradé, Assange pourrait être condamné à des décennies de prison aux États-Unis.

Souffre de troubles dépressifs périodiques depuis longtemps

C’est pourquoi, début février, la rapporteuse spéciale de l’ONU sur la torture, l’avocate australienne Alice Jill Edwards, a appelé le gouvernement britannique à “suspendre l’extradition imminente de Julian Assange”.

“Il souffre depuis longtemps de troubles dépressifs périodiques et il existe un risque de suicide”, a déclaré Edwards.

Lire aussi  Un footballeur décède après avoir été écrasé à domicile

Selon lui, “le risque qu’il soit maintenu à l’isolement malgré sa mauvaise santé mentale et que sa peine soit disproportionnée soulève la question de savoir si l’extradition serait compatible avec les obligations internationales du Royaume-Uni en matière de droits de l’homme”.

(Aussi : Tour Eiffel : pourquoi l’icône de Paris est-elle fermée et jusqu’à quand ?)

Julien Assange

Des militants pro-Assange manifestent devant la Cour royale de justice.

La semaine dernière, le Premier ministre australien Anthony Albanese a également critiqué la longueur du procès contre Assange.

La veille, le parlement australien avait approuvé une motion soutenue par le Premier ministre qui appelait à la fin des poursuites contre Assange, afin qu’il puisse retourner auprès de sa famille en Australie.

“Les gens auront des opinions différentes sur la conduite d’Assange, mais quelle que soit leur position, cela ne peut pas durer indéfiniment”, a défendu Albanese devant le Parlement.

Dans les jours précédant le procès, Son épouse et ses proches avaient alerté sur l’état de santé fragile de l’Australien de 52 ans.

“Sa santé se détériore, physiquement et mentalement. Sa vie est en danger chaque jour où il reste en prison et s’il est extradé, il mourra”, a déclaré jeudi son épouse Stella Assange, lors d’une conférence de presse dans la capitale britannique.

(Continuez à lire : Exclusif : l’avocat qui a dirigé la légalisation de l’euthanasie en Équateur prend la parole)

Julien Assange

Stella Assange, épouse du fondateur de Wikileaks Julian Assange.

Avant le début du procès, un groupe soutenant le fondateur de WikiLeaks a manifesté mardi devant le tribunal, aux cris de “Libérez Julian Assange”. “Julian a besoin d’être libéré et nous avons tous besoin de la vérité”, a déclaré son épouse aux portes du lieu où se déroule le procès.

S’adressant lundi à la BBC britannique, sa femme a déclaré que si son mari perdait la vue, “n’aura plus aucune possibilité de recours” au Royaume-Uni.

Lire aussi  Donald Trump : Il s'agit d'une fraude politiquement motivée ᐉ Nouvelles de Fakti.bg - Monde

Que peut-il se passer au procès ?

Julien Assange

Après avoir entendu les représentants du journaliste et militant de 52 ans et le parquet britannique, représentant la justice américaine, Les juges pourraient rendre leur décision immédiatement ce mercredi ou la reporter.

Face à un double scénario, Assange fait face à deux issues possibles : que les deux magistrats l’autorisent à faire appel des éléments de son dossier que jusqu’à présent sa défense n’avait pas abordé la question – ce qui déclencherait un nouveau procès – ou que, d’un autre côté, ils sont d’accord avec Swift pour l’interdire, ce qui activerait le mécanisme de livraison vers les États-Unis.

Dans le second cas, vos avocats demanderont immédiatement des mesures conservatoires urgentes à la Cour européenne des ressources humaines (CEDH).en vertu de l’article 39 de son règlement, d’arrêter l’extradition, pendant qu’ils font appel devant la Cour européenne, ont indiqué des sources à Efe.

(Aussi : « Un enfer » : la tragédie d’une mère colombienne suite au meurtre de son fils à Porto Rico)

Ces mêmes sources ont indiqué qu’elles n’excluent pas que le gouvernement britannique, qui travaille à légiférer justement pour pouvoir ignorer ces ordonnances de la CEDH – qui ont empêché par exemple l’expulsion de migrants vers le Rwanda en avril 2022 -, se mobilise pour éviter ces mesures. .

Dans la décision de juin dernier, Swift a accepté l’autorisation d’extradition signée le 17 juin 2022 par la ministre de l’Intérieur de l’époque, Priti Patel. Si la Haute Cour l’accepte également, Il est entendu qu’elle devrait être réaffirmée par l’actuel ministre de la branche, James Cleverly.

ÉDITORIAL INTERNATIONAL
*Avec AFP et EFE



#Julian #Assange #présente #son #dernier #appel #pour #éviter #son #extradition #vers #les #ÉtatsUnis #Europe #International
1708434193

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT