Home » Indignation britannique sur le sort de l’alpaga Geronimo | À l’étranger

Indignation britannique sur le sort de l’alpaga Geronimo | À l’étranger

by Nouvelles

Geronimo vient de Nouvelle-Zélande et est au Royaume-Uni depuis août 2017. Là, l’animal a été testé positif à plusieurs reprises pour une forme de tuberculose. La propriétaire Helen Macdonald remet en question la fiabilité de ces tests et a mené sans succès une bataille juridique pour sauver Geronimo.

Macdonald n’était pas la seule à vouloir sauver l’alpaga de l’euthanasie. Une pétition pour sauver la vie de l’animal a recueilli près de 150 000 signatures. D’éminents Britanniques tels que le présentateur de télévision Chris Packham et le père du Premier ministre Boris Johnson soutiennent également la campagne pour sauver Geronimo, selon la BBC.

Des manifestants pro-Geronimo ont défilé dans le centre du gouvernement de Londres début août pour exiger que la vie de l’alpaga soit épargnée. Les médias prêtent également beaucoup d’attention au sort de l’animal. Cependant, les autorités n’ont pas été implacables. Selon le service gouvernemental compétent Defra, le test qui a été effectué sur l’animal est très fiable.

Les manifestants ont vu le petit lama être chargé dans un véhicule à la ferme de Macdonald entouré de policiers et emmené. Des banderoles avec des inscriptions telles que « Nous sommes Geronimo » ont été laissées lors du séjour de l’alpaga.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.