Nouvelles Du Monde

Impact sur l’expression des gènes placentaires

Impact sur l’expression des gènes placentaires

2024-01-12 01:14:13

Dans le monde fascinant de la biologie humaine, des études récentes ont mis en lumière l’impact profond du stress maternel sur le développement du nourrisson. Cet article explore l’association de l’exposition maternelle à des facteurs de stress pendant la grossesse et sa propre enfance avec le transcriptome du placenta de son nourrisson, un domaine jusqu’alors inexploré en profondeur. Cette enquête fait partie des efforts du consortium ECHO-PATHWAYS pour harmoniser les données de diverses cohortes de grossesse, dans le but de comprendre les effets des expositions chimiques et des facteurs de stress psychosociaux sur la croissance de la progéniture et le développement de l’enfant.

Données et méthodologie

L’étude comprend des données des cohortes CANDLE et GAPPS, évaluant les associations d’événements prénatals importants de la vie (LED) et d’événements traumatiques de l’enfance maternelle (CTE) avec l’expression des gènes placentaires. Pour approfondir cette corrélation, les chercheurs ont utilisé le séquençage de l’ARN, collecté des données covariables et utilisé des méthodes d’analyse de l’expression différentielle. Cette méthodologie complète a permis de découvrir l’impact complexe du stress maternel sur l’expression des gènes placentaires du nourrisson.

Lire aussi  Bundestag allemand - Les jeunes doivent être protégés du cannabis

Effets spécifiques au sexe

L’un des aspects fascinants de cette recherche est l’accent mis sur les effets spécifiques au sexe sur l’expression des gènes placentaires. Cet aspect est crucial, étant donné que les études sur les humains et les animaux montrent systématiquement des différences entre les sexes en réponse au stress prénatal. Par exemple, une étude récente a mis en évidence la spécificité sexuelle potentielle de l’exposition fœtale à des niveaux de cortisol altérés en raison de la détresse prénatale de la mère, influençant ainsi le développement socio-émotionnel de l’enfant.

Héritage épigénétique

De plus, la recherche sur les mécanismes de transmission épigénétique dans le trouble de stress post-traumatique (SSPT) indique la possibilité d’une transmission intergénérationnelle et transgénérationnelle de marqueurs épigénétiques. Ces marqueurs, à leur tour, peuvent être influencés par le stress maternel pendant la grossesse, se manifestant potentiellement sur le développement et la santé de la progéniture.

Facteurs environnementaux

Au-delà du domaine psychosocial, les facteurs environnementaux jouent également un rôle important dans le développement du nourrisson. Par exemple, l’exposition maternelle aux particules fines PM2,5 a été associée à des conséquences néfastes sur la grossesse et la santé néonatale. Le séquençage de l’ARNm du sang de cordon néonatal de l’étude de cohorte prospective en cours sur la pollution de l’air sur les résultats de la grossesse (APPO) a montré que les gènes liés à l’activité mitochondriale et à la naissance prématurée étaient régulés positivement dans le groupe à haute teneur en PM2,5, soulignant les impacts potentiels sur la santé des nouveau-nés.

Lire aussi  promotion et renforcement des réseaux de soutien social en santé mentale »

Traitement à l’ocytocine et développement de la progéniture

Enfin, l’influence du traitement maternel à l’ocytocine sur le développement de la progéniture a été étudiée de près. Des études suggèrent que l’exposition périnatale à l’ocytocine pourrait entraîner une augmentation de l’âge épigénétique et une méthylation différentielle des gènes chez la progéniture, avec des effets comportementaux potentiels à long terme, en particulier sur la socialité.

En conclusion, le stress maternel pendant la grossesse et ses propres expériences d’enfance ont un impact profond sur le transcriptome du placenta de son nourrisson, qui à son tour peut influencer le développement et la santé de la progéniture. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires dans ce domaine pour bien comprendre ces mécanismes complexes et leurs implications sur le développement de l’enfant. Grâce aux progrès de la technologie et des méthodologies de collecte de données, nous sommes sur le point d’en découvrir davantage sur cette interaction complexe entre le stress maternel et le développement de la progéniture.

Lire aussi  Saskatchewan. les cas de grippe ont augmenté de 833% au cours du mois dernier, dont 1 décès: rapport



#Impact #sur #lexpression #des #gènes #placentaires
1705065909

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT