Nouvelles Du Monde

Impact du passage rapide aux soins virtuels sur le bien-être des médecins

Impact du passage rapide aux soins virtuels sur le bien-être des médecins

Des chercheurs canadiens ont examiné l’impact sur le bien-être et la qualité de vie professionnelle des médecins du passage rapide aux soins virtuels pendant la pandémie de COVID-19. À l’époque, les professionnels de la santé ont tous été contraints d’adopter la télésanté afin de répondre aux besoins des patients, tout en les protégeant du virus. Les chercheurs sont partis de la théorie de l’autodétermination qui suggère qu’une motivation autonome (par opposition à “imposée”) à aller vers un changement entraîne un meilleur bien-être psychologique. Ils apportent avec cette étude, une nouvelle photographie des effets de ce changement de pratique sur le bien-être des médecins.

La théorie de l’autodétermination se vérifie aussi chez les “médecins de famille”

lors du passage obligé aux soins virtuels, imposé lors de la pandémie, mais pratiqué plus librement depuis. Ainsi, même durant la période imposée, l’étude confirme que les médecins de soins primaires qui ont le plus volontairement évoluer vers ce nouveau mode d’exercice, sont aussi ceux qui en en tiré le plus de bénéfices psychologiques.

Lire aussi  La pollution augmente l'anxiété, la dépression et les attitudes psychotiques |

Cette satisfaction -par opposition à la frustration – des besoins psychologiques fondamentaux au travail lors de l’exercice médical quotidien a médiatisé cette relation entre une pratique obligatoirement élargie de la téléconsultation et la satisfaction et le bien-être au travail.

L’étudequi consolide les données qualitatives de 156 médecins généralistes, concernant leurs niveaux de motivation, d’autodétermination, de satisfaction des besoins psychologiques au travail et de bien-être subjectif, conclut que :

  • les médecins de soins primaires qui ont estimé ne pas avoir le choix ou peu de choix dans cette transformation des soins, accusent une forte diminution du bien-être, éprouvent une frustration de leurs besoins psychologiques aux niveaux de leur autonomie, de leur compétence et de leur appartenance à la profession et au système de santé ;
  • à l’inverse, la satisfaction des besoins psychologiques fondamentaux associée à un plus grand bien-être apparaît associée à l’autodétermination de devoir évoluer vers ce nouveau mode de dispensation des soins de santé.
Lire aussi  La grippe revient en force au Mexique : préviennent les experts du Grupo Milenio

Plus largement, et bien au-delà de l’essor de la télésanté, l’étude réaffirme le lien indispensable entre la satisfaction des besoins psychologiques, le bien-être des médecins et la qualité des soins.

dans un article qui peut être bien référencé dans Google
#TÉLÉMÉDECINE #Pourquoi #les #médecins #doivent #motiver
2023-11-29 10:30:12

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT