Nouvelles Du Monde

Ikea veut que Vlaams Belang cesse d’utiliser la marque et le style maison | Intérieur

Ikea veut que Vlaams Belang cesse d’utiliser la marque et le style maison |  Intérieur

Ikea Belgium n’est pas content que Vlaams Belang utilise sa marque et son style maison pour le plan du parti visant à renforcer la politique migratoire. La chaîne de magasins de meubles a demandé au parti d’extrême droite de s’arrêter immédiatement et se demande si d’autres mesures sont nécessaires, a indiqué lundi soir une porte-parole d’Ikea ​​Belgium.

Le Vlaams Belang a proposé un plan Ikea plus tôt dans la journée. Ikea signifie Immigration Kan Really Different, mais le nom de la chaîne de meubles et le logo sont clairement visibles. Et l’entreprise n’aime pas ça.

“Nous sommes contrariés que notre droit à notre marque et notre identité d’entreprise soient violés”, dit-il. “Nous essayons d’être politiquement neutres et ne voulons pas que notre marque soit utilisée d’une manière qui suggère que nous soutenons quelque chose alors que nous ne le faisons pas.”

Le Vlaams Belang veut limiter l’afflux de demandeurs d’asile avec 15 kits de construction ‘Ikea’

Le Vlaams Belang a développé un paquet de quinze mesures pour réduire l’afflux de demandeurs d’asile. Selon le parti d’extrême droite, ses propositions restent parfaitement dans le cadre européen. Après tout, elle a obtenu la moutarde pour son “plan Ikea” – “L’immigration peut vraiment changer” – en Suède, où un gouvernement minoritaire de droite est au pouvoir avec le soutien des démocrates suédois populistes de droite.

Lire aussi  Quel sèche-linge choisir ? Et combien ça coûte de sécher le linge aujourd’hui ? Un expert partage ses conseils : « Les sèche-linge à pompe à chaleur sont la nouvelle norme » | Mon guide

Alors que les Verts proposent lundi un plan de répartition des demandeurs d’asile, le Vlaams Belang veut intervenir fortement dans l’afflux. “Un plan de distribution n’est pas la bonne solution”, a déclaré le président du parti, Tom Van Grieken, lors d’une conférence de presse prévue de longue date. « Nous sommes face à une rupture de digue. Un plan de distribution signifie que nous distribuons l’eau pour que tout le monde ait la même quantité d’eau au sous-sol. Cela ne résout pas le problème. »

Il regarde la Suède pour cette solution. Le nouveau gouvernement veut resserrer les règles d’immigration là-bas. Le Vlaams Belang a traduit un certain nombre de plans en « quinze kits de construction que le gouvernement peut utiliser immédiatement », explique Van Grieken. Un certain nombre de ces mesures vont moins loin que ce que le parti lui-même préconise, mais selon le président, elles peuvent être mises en œuvre immédiatement.

Réduire le regroupement familial

Par exemple, le plan propose de réduire sérieusement les possibilités de regroupement familial au partenaire (conjugal) et aux enfants mineurs. Les grands-parents et petits-enfants seraient ainsi exclus. L’assistance juridique gratuite et la représentation juridique gratuite doivent être réduites au minimum pour le Vlaams Belang, le délai d’appel pour la procédure d’asile doit être considérablement réduit et la liste des pays sûrs doit être allongée.

Lire aussi  Les obligations émises par « iCotton » prévoient d'être incluses dans le marché alternatif de la bourse « First North » » irLiepāja

D’autres interventions concernent la lecture des téléphones portables et des ordinateurs portables des demandeurs d’asile, la possibilité d’entrer dans les foyers, le rattachement des conditions à l’aide au développement et le durcissement des conditions d’obtention de la nationalité belge. Ce dernier est une dizaine d’années de résidence légale, une déclaration de loyauté et la réussite d’un test de citoyenneté. Enfin, le Vlaams Belang souhaite que l’aide sociale pour les personnes bénéficiant de la protection subsidiaire soit limitée au minimum. “La secrétaire d’État Nicole de Moor dit qu’elle tombe presque à la renverse que le Portugal ne reçoit que trente candidatures par semaine, mais ensuite elle est complètement aveugle à notre généreux système de sécurité sociale”, déclare Van Grieken.

Il estime que mettre en place certaines de ces mesures, voire les annoncer, rendrait notre pays moins attractif et aurait déjà un effet dissuasif sur l’afflux. Cependant, cela n’a pas d’effet immédiat sur la situation actuelle, où le secrétaire d’État de Moor recherche 24 heures sur 24 des endroits où offrir aux demandeurs d’asile un lit, un bain et du pain, ce qui est une obligation internationale. « À un certain moment, il faut être capable de dire : ‘plein c’est plein’ », explique Van Grieken. “Il faut pouvoir dire que le soutien dans une société a été atteint.” Il fait la comparaison avec les push-backs. “Ce n’est pas autorisé jusqu’à ce que cela se produise.”

Lire aussi  Bruxelles, septième ville européenne la plus embouteillée selon une étude TomTom

“Fables”

Selon le secrétaire d’État De Moor, “il existe de nombreux mythes sur le regroupement familial”, mais en réalité, il existe des conditions strictes qui le limitent aux partenaires et aux enfants. De plus, il faut avoir des moyens de subsistance suffisants, dit-elle. “Je défends une politique migratoire contrôlée et humaine et je ne m’en écarterai pas”, déclare de Moor.

Le gouvernement planche également sur des mesures décisives, souligne le secrétaire d’Etat, dont un nouveau code des migrations. Le secrétaire d’État est actuellement en mission de prévention au Congo parce que le gouvernement a établi que davantage de Congolais se rendent dans notre pays. Elle y a ouvert aujourd’hui un nouveau poste frontière dans la province de Kwango. Avec ces postes frontières, le pays peut mieux développer la gestion des migrations et mieux comprendre qui y séjourne. Le Congo travaille en collaboration avec l’Office des étrangers (DVZ) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Lire aussi: Le Vlaams Belang demande la démission de Van Quickenborne

Voir. Van Grieken (Vlaams Belang) répond à une attaque au couteau à Bruxelles

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT