Nouvelles Du Monde

Feijóo promet de baisser la TVA pour les coiffeurs après les veto continus du PSOE

Feijóo promet de baisser la TVA pour les coiffeurs après les veto continus du PSOE

2023-07-18 19:32:16

Le leader du PP, Alberto Núñez Feijóo, estime que baisser la TVA sur les coiffeurs c’est possible. Pour cette raison, le président du ‘populaire’ a assuré ce mardi que son objectif était de reprendre l’initiative que son parti avait proposée au Sénat en 2021, et qui avait fait l’objet d’un veto du gouvernement à son arrivée à la Chambre basse.

Concrètement, Feijóo propose de réduire la TVA des coiffeurs de 21% actuellement tous les 10 %car il était sur le point d’être approuvé il y a deux ans, et répondant ainsi à l’une des demandes historiques du secteur de l’image personnelle, considérée comme “essentielle” dans les pires moments de la pandémie.

La promesse du candidat PP est intervenue un jour après les représentants du secteur et les professionnels du salon coiffeur, barbier et esthétique de toute l’Espagne se rassembleront devant le Congrès des députés, à l’occasion de la célébration des élections générales du 23 juillet, pour demander précisément cette réduction.

Lire aussi  Des triplés identiques kiwi-tongans diplômés de l'université avec le même diplôme

Inclus dans l’Alianza por la Rebaja del VAT, celui de l’image personnelle garantit qu’il est le seul secteur considéré comme un service essentiel qui maintient la TVA à 21%. “Ce taux d’imposition élevé rend de plus en plus difficile de garder les portes ouvertes et de lever les stores et de payer la masse salariale”, insistent-ils. Selon ses calculs, « avec la dégradation du secteur dans tout le pays, son autonomie, les destructions d’emplois et l’augmentation de l’économie souterraine, associée à l’augmentation de la TVA, l’Etat arrêter d’entrer 145 millions d’euros par an », insistent-ils.

Le PSOE a refusé

La réduction de TVA pour les coiffeurs n’a pas eu lieu en 2021 en raison d’un refus du gouvernement. Le ministre des Finances, Marie Jésus Monteroa souligné que, compte tenu de l’amendement introduit par l’Assemblée plénière du Sénat sur cette réduction, dans le texte de la loi anti-fraude, « le Gouvernement exercera son droit de veto» car, selon lui, la forme d’adoption de la mesure a affecté la capacité de l’exécutif à exercer ses pouvoirs. Montero a ensuite insisté sur le fait qu’en raison de la manière dont la mesure a été introduite (“in voce”), il n’y avait pas de capacité “d’analyser son impact sur les coffres publics”.

Lire aussi  Les prix du gaz en Europe augmentent alors qu'une grève menace en Australie

Son veto est venu malgré le désaccord de ses partenaires, United We Can. Le porte-parole de la formation violette au Congrès, Pablo Echenique, a insisté sur le fait que «ce gouvernement doit le baisser à nouveau au taux réduit de 10% car il s’agit d’un service de base. De United We Can, nous allons travailler pour qu’il en soit ainsile cas échéant dans les budgets généraux de l’État », a-t-il souligné.

Ce n’était pas si, puisque lors du traitement du PGE au Sénat, le vote sur cette réduction a également été empêché dans sept amendements du PNV, ERC, BNG, Más País, Compromís, PP et Ciudadanos. Quelque chose de similaire s’est produit avec le projet PGE 2023, qui n’a pas non plus inclus une demi-douzaine d’amendements partiels avec cet objectif. Ainsi, malgré les déclarations d’Echenique, la TVA sur les coiffeurs se maintient, deux ans plus tard, à 21 %.

L’engagement de Feijóo pour cette réduction va également de pair avec la réduction annoncée de la TVA sur la viande et le poisson, comme ces secteurs l’exigent depuis la fin de l’année dernière.



#Feijóo #promet #baisser #TVA #pour #les #coiffeurs #après #les #veto #continus #PSOE
1689703096

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT