Nouvelles Du Monde

En 2005, 2012, 2017 et 2022 : les autres retours de Nadal, le tennisman qui revient toujours

En 2005, 2012, 2017 et 2022 : les autres retours de Nadal, le tennisman qui revient toujours

2024-01-04 20:27:50

Mis à jour

“Je suis capable de bouger sans limites”, dit-il après son deuxième match d’un tour qui rappelle ses autres retours

Rafael Nadal exécute un service.AFP
  • Humus. Nadal confirme les bons sentiments de ses débuts

Quand Raphael Nadal Il a levé deux sets adverses et a remporté la finale du Masters de Madrid à Ivan Ljubičić en 2005, puis en octobre, en salle, à la Madrid Arena, je ne savais pas que j’allais m’absenter des pistes pendant quatre mois à cause de la première manifestation grave de la maladie. Mller-Weiss, la blessure chronique au scaphoïde du pied gauche qui l’a obligé à jouer avec des semelles spéciales. Son entraîneur, Tony Nadal, il en est venu à douter de sa capacité à continuer à jouer au tennis au plus haut niveau. Nadal réapparaît en février 2006. Il tombe en demi-finale de Marseille contre Arnaud Clément puis il est allé en finale à Dubaï, où il a battu Roger Federer. Au printemps, il remporte consécutivement Monte-Carlo, Barcelone, Rome et Roland Garros. Il avait 19 ans.

Pour savoir Mme

Lire aussi  Shohei Ohtani élimine l'Américain Mike Trout pour décrocher le titre WBC pour le Japon

Les succès de Nadal vont de pair avec ses revers physiques successifs. Le joueur qui aujourd’hui, à 37 ans, nous surprend à nouveau à son retour sur les terrains après presque un an d’absence, a un passé plein de mines, dont il resurgit toujours en grand. En 2012, il a perdu au deuxième tour de Wimbledon contre Lucas Rosol, déjà conditionné par la lésion également chronique du tendon rotulien du genou gauche. Cela a duré sept mois au sein, la deuxième convalescence la plus longue à ce jour.

Il ne rejoue qu’au début de l’année suivante, où il choisit la tournée sud-américaine sur terre battue. J’ai perdu contre l’Argentin Horacio Zeballos la finale de Via del Mar, pour gagner consécutivement Sao Paulo (David Nalbandian), Acapulco (David Ferrer) et, déjà sur la tournée américaine fast track, Indian Wells (Juan Martín del Potro). Entre autres réalisations, il remportera Roland Garros et l’Open des États-Unis.

Celui qui visera ce vendredi (11h00, Movistar) les quarts de finale de l’ATP 250 à Brisbane contre l’Australien. Jordan Thompson55 ans, après avoir battu le également local Jason Kubler par 6-1 et 6-2, il n’a jamais chuté au classement jusqu’à la 672ème position avec laquelle il a commencé le tournoi (maintenant, virtuellement, 450). Dans une situation extrêmement difficile, du fait de son âge et du rythme imposé par ses contemporains comme Novak Djokovic et des jeunes de la stature de Carlos Alcaraz oui Jannik pécheurest prêt à essayer une fois de plus.

Lire aussi  Cotes Astros contre Yankees, prédiction, choix pour le match d'aujourd'hui

SNDRÔME

Le syndrome de Muller-Weiss a de nouveau fait son apparition en 2021, lors d’une demi-finale de Roland-Garros qu’il a perdue contre Djokovic en quatre sets. Nadal a perdu à Wimbledon et aux Jeux de Tokyo et est revenu brièvement à Washington, tombant en huitièmes de finale contre Lloyd Harris. Il ne pourra réapparaître que la saison suivante : après avoir remporté un tournoi de 250 à Melbourne, il atteint la finale de l’Open d’Australie, avec le résultat connu : Medvedev Il possède un avantage de deux sets, 3-2 et 0-40, et finit par être battu en cinq sets. Le tennisman espagnol devient le premier joueur à remporter 21 titres du Grand Chelem, devant Federer et Djokovic, puis avec 20.

Cette même année, il remporte Roland Garros et participe aux demi-finales de Wimbledon, contre lesquelles il ne peut pas jouer. Nick Kyrgios après avoir subi une blessure abdominale en quarts, par rapport à Taylor Fritz. Encore une fois des revers dont nous n’avons pas pu nous remettre dans un résultat faible en 2022.

Lire aussi  2e Bundesliga : le HSV gagne grâce à un penalty contre Düsseldorf

Après toute l’année 2023 hors compétition, lors de ses deux matchs dans ce tournoi de Brisbane, le premier d’entre eux, également brillant, contre Dominique ThiemNadal a non seulement acquis suffisamment de confiance pour se sentir à nouveau compétitif, mais il a laissé la même marque que toujours, un joueur très compétent qui, s’il ne souffre pas de problèmes physiques et s’il continue dans cette voie, est prêt à plaider pour tout. et tout, devant tout le monde.

De manière générale, je me sens bien. Le plus important est que je n’ai aucune gêne suite aux opérations des muscles et de la hanche, a-t-il assuré plus tard aux médias. Pour le moment, le pied répond bien et c’est la principale nouvelle, que le pied ne me pose pas de problèmes et Je peux me déplacer sans limites, a insisté l’Espagnol, qui a grandement influencé le besoin de se sentir compétitif, de passer des heures sur les pistes pour retrouver ces sensations que l’entraînement ne donne pas. Le monde du tennis, quant à lui, observe avec admiration l’homme qui revient toujours, qui semble avoir récidivé.



#les #autres #retours #Nadal #tennisman #qui #revient #toujours
1704401771

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT